Ces retraités qui continuent à travailler

Image d'illustration.| Pixabay.

La réforme AVS 21, sur laquelle nous votons ce week-end, propose entre autres de flexibiliser l’âge de la retraite. Mais que cette réforme soit plébiscitée ou non dans les urnes, certains choisissent déjà de continuer à travailler au-delà de 64 ou 65 ans, à temps partiel ou de façon ponctuelle. Le Temps s’est penché sur ce phénomène qui pourrait s’accroître alors que nombre d’entreprises peinent à recruter.

Pourquoi on en parle. Dans un contexte de vieillissement de la population et de pénurie de personnel, ces profils peuvent s’avérer très intéressants pour les entreprises, pour des missions ou du mentorat notamment: ils n’ont pas besoin de formation, sont directement opérationnels et connaissent déjà bien l’équipe. Une nouvelle application web permet d’ailleurs de mettre en lien des retraités et leurs ex-employeurs.

Mais tous les retraités n’ont pas l’envie ni les capacités physiques de poursuivre lorsque le moment de prendre congé est venu, rappelle une professeure de sociologie. Et il ne faut pas oublier que continuer ne représente pas toujours un choix, mais bien une nécessité financière pour certains.

link

Lire l'article du Temps