#Wuhan


S'abonner
| | news

Pour la première fois, un essai mené à Wuhan confirme l'intérêt de la chloroquine contre le coronavirus

Un médecin examine des scanners pulmonaires à l'hopital Huoshenshan de Wuhan (illustration). | Keystone / Wang Yuguo

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement tant ces données sont importantes pour bien réagir face à l'épidémie en cours et mieux la comprendre.

Rarement résultat aura été si attendu. Un premier essai clinique randomisé vient de livrer ses résultats quant à l’efficacité de la chloroquine contre l’infection au nouveau coronavirus. Signée de médecins de Wuhan et pré-publiée lundi 30 mars sur MedRXiv, l’étude montre que la molécule (dans sa version hydroxychloroquine) permet en quelques jours de réduire la durée des symptômes – et possiblement leur gravité – chez des patients atteints d’une pneumonie consécutive au virus. Un résultat modeste mais prometteur.

| | news

A Wuhan, les urnes funéraires sèment le doute sur le nombre réel de victimes du coronavirus

Alors que Wuhan sort de son confinement, la ville va devoir compter ses morts. | Keystone / EPA / Roman Pilipey

Les habitants de Wuhan, en Chine, ont le droit d’aller récupérer les cendres de leurs proches, victimes de Covid-19, depuis le 23 mars. De nombreux médias chinois et internationaux se font l’écho de cet événement, dont le Time le 27 mars et Le Monde le 30 mars. Le dissident chinois Lu Haitao a fait, pour sa part, un rapide calcul: il estime à 45’500 le nombre d’urnes funéraires qui devraient être distribuées ces prochaines semaines dans la ville de plus de 11 millions d’habitants.

| | radar

La vie reprend doucement à Wuhan, épicentre de l'épidémie de coronavirus

A Wuhan le 18 mars dernier. | AP CHINATOPIX

Jeudi 23 janvier, Wuhan, dans la province du Hubei en Chine, prononçait la mise en quarantaine totale de la ville, désignée comme le centre de l'épidémie de coronavirus. Lundi 23 mars, les autorités locales ont commencé à assouplir le confinement après deux mois. Étape par étape, la vie reprend.

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

| | news

Covid-19: l'évolution de l'épidémie ce week-end en Italie et les craintes tessinoises

Des policiers italiens font barrage à l'entrée de la ville de Casalpusterlengo en Lombardie. | Keystone / EPA / Andrea Fasani

Nous suivons l'évolution de l'épidémie de Covid-19 qui prend sa source à Wuhan, au centre de la Chine. En voici les principales étapes depuis le 31 décembre 2019.

24 février. Ce week-end, la situation dans le Nord de l’Italie a pris des proportions inquiétantes: de 14 cas vendredi 21 février, le pays est passé à 155 cas dimanche soir. Un bilan auquel il faut ajouter 26 personnes en soins intensifs et trois décès. Environ 52’000 Italiens sont également confinés chez eux, en Lombardie et en Vénétie. Le carnaval de Venise s’est arrêté ce dimanche 23 février (alors qu’il devait se terminer demain) et la liaison ferroviaire entre l’Autriche et l’Italie (par le col du Brenner) a été interrompue brièvement dimanche soir.

| | news

Covid-19: pourquoi le dernier bilan chinois est (plutôt) rassurant

Courbe épidémique de Covid-19. Voir ci-dessous pour le graphe détaillé | China CDC

Les autorités sanitaires chinoises viennent de publier, lundi 17 février, le premier bilan à grande échelle de l’épidémie de Covid-19. L’analyse, qui porte sur plus de 70'000 patients infectés ou probablement infectés par le nouveau coronavirus, est riche en enseignements sur la maladie et la progression de l’épidémie.

| | news

1716 médecins et soignants chinois ont été infectés par le nouveau coronavirus

Le directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus, a annoncé vendredi 14 février que l’épidémie de Covid-19 a affecté 1716 professionnels de santé en Chine. Six d’entre eux sont morts de la maladie, dont le Dr Li Wenliang, qui avait tenté d’alerter ses confrères sur la survenue d’une épidémie de nature inconnue à Wuhan dès le 30 décembre 2019.

| | news

Covid-19: ce qu'il faut retenir du forum de recherche de l’OMS

Les Drs Sylvie Briand (en charge des infections) et Soumya Swaminathan (directrice scientifique), lors de la conférence de presse de l'OMS du 12 février 2020

Les 11 et 12 février se tenait à Genève un forum scientifique organisé par l’OMS afin de coordonner les efforts de recherche contre l’épidémie de Covid-19. Au rang des mesures les plus urgentes figurent le développement de tests diagnostiques rapides et la mise en place de protocoles de soins optimisés. L’OMS a également mis en avant deux pistes de traitements prometteurs.

| | radar

Covid-19: le nouveau coronavirus a enfin son nom définitif

Fini le surnom provisoire, peu euphonique et fourre-tout, de 2019-nCoV. L’infection à nouveau coronavirus possède désormais un nom officiel et définitif, a annoncé le Dr Tedros Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, en conférence de presse aujourd’hui 11 février 2020. Ce sera: Covid-19.

| | news

Coronavirus transmis par les selles, doutes sur les tests... Le bilan chinois est-il sous-estimé?

Agents de santé en tenue de protection médicale dans une rue de Hong Kong, le 11 février 2020. | Keystone / Kin Cheung

La progression éclair de l’épidémie de nouveau coronavirus en Chine donne lieu à de nombreuses interrogations, et pas seulement au sein de la population. Des retours de médecins chinois font état d’une difficulté potentielle à détecter les cas d’infection et de possibles voies de transmission atypiques, via les selles. Heidi.news fait le point sur les hypothèses de travail, alors que la mortalité en Chine a dépassé celle du Sras en 2002-2003.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | radar

Un deuxième hôpital d'une capacité de 1600 lits sort de terre à Wuhan

Le second hôpital construit à Wuhan. | KEYSTONE XIAO YIJIU

Alors que ce lundi 3 février, un premier hôpital sortait de terre pour être opérationnel, un second hôpital construit en un peu plus de dix jours a été ouvert à Wuhan pour les malades du nouveau coronavirus. Le «Leishenshan Hospital», d’une capacité de 1600 lits devrait être terminé ce mercredi 5 février afin d’accueillir les premiers contaminés.

| | idées

En attendant le coronavirus, on reste zen

Marie-Christine Petit-Pierre

Alors que la Chine fait une démonstration de force inouïe pour faire face à l’épidémie de coronavirus, la Suisse reste des plus cool. Papier d'humeur de Marie-Christine Petit-Pierre, journaliste qui avait suivi les épidémies de Sras et du H1N1.

Ce sont peut-être les infos de dimanche qui illustrent le mieux la décontraction nationale face au coronavirus qui fait trembler le monde. Ce cher Darius ne peut bien sûr pas éviter d’en parler. Il interroge le Pr Didier Pittet, médecin-chef du service de prévention et contrôle des infections aux HUG. Le spécialiste est plutôt rassurant. Certes, on parle d’une mortalité de 2%, contre 0,1% pour la grippe saisonnière. Mais ces chiffres devraient être largement revus à la baisse lorsque l’on connaîtra le nombre total des personnes infectées, explique-t-il, car pour l’instant on n’en a aucune idée. Les cas bénins ne consultant pas forcément.

| | news

Coronavirus: les dernières nouvelles sur le front de l'épidémie

Milice paramilitaire chinoise à Shenzhen, proche de la frontière avec Hong Kong, qui suspend dès aujourd’hui les liaisons ferroviaires avec le continent pour contenir l’épidémie de coronavirus. | Keystone / EPA / FEATURECHINA CHINA OUT

La flambée de pneumonies liées au nouveau coronavirus prend de plus en plus d'ampleur et les autorités sanitaires mondiales sont sur le qui-vive. Ce résumé chronologique revient sur les étapes importantes de cette épidémie, qui prend sa source à Wuhan, au centre de la Chine, et menace de devenir mondiale.

25 janvier. Le bilan actualisé, d’après les autorités sanitaires chinoises, est désormais de 1287 cas diagnostiqués et 41 décès.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | news

Nouveau coronavirus: l’OMS estime que l’urgence sanitaire est de portée… chinoise

Ls membres du comité d'urgence de l'OMS sur le 2019-nCoV en cours de délibération. | OMS, DR

Réunis pour le deuxième jour consécutif à Genève, les membres du comité d’urgence de l’OMS ont finalement décidé, jeudi 23 janvier, de ne pas classer l’épidémie à nouveau coronavirus (2019-nCoV) comme une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). «Ne vous méprenez pas: il s’agit bien d’une urgence en Chine, mais pas encore d’une urgence sanitaire mondiale», a précisé le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’institution.

| | news

Nouveau coronavirus: pourquoi l’OMS temporise pour statuer sur l'épidémie en cours

L'OMS a tenu une conférence de presse mercredi 22 janvier. | KEYSTONE / Salvatore Di Nolfi

Un comité spécial de l’OMS était réuni mercredi 22 janvier pour déterminer si l’épidémie à nouveau coronavirus de Wuhan devait être classée comme une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), le plus haut niveau de classification en santé publique globale. Après plusieurs heures de délibérations, le comité n’a pas été en mesure de donner un avis. Une nouvelle réunion se tiendra ce jeudi 23 janvier.

| | news

Nouveau coronavirus en Chine: vrai risque pandémique ou émoi exagéré?

Personnel en combinaison de protection contre les risques biologiques avec un brancard métallique près du service des patients hospitalisés du centre de traitement médical de Wuhan, où certains patients infectés par un nouveau coronavirus sont traités, à Wuhan, en Chine, le mardi 21 janvier 2020. | Keystone / AP / Dake Kang

Se dirige-t-on vers une épidémie sur l’ensemble du continent asiatique? Les annonces de l’OMS lundi 20 janvier 2020 concernant la flambée de pneumonies à nouveau coronavirus (nCoV) inquiètent les autorités: avec les nouveaux tests diagnostiques, 139 nouveaux cas ont été diagnostiqués en Chine en l’espace de deux jours. Alors que le spectre de l’épidémie de Sras de 2002 commence à resurgir, le président Xi Jinping est apparu à la télévision nationale chinoise pour appeler à «enrayer résolument l’épidémie». L’ONU annonce une réunion d’urgence à Genève mercredi.