#voiture


S'abonner
| | radar

Pourquoi conduisons-nous des SUV, même si nous savons qu'ils sont mauvais pour la planète?

Justin S. Campbell/Flickr/Creative Commons

On les appelle SUV, pour Sports Utility Vehicles. Ces véhicules intermédiaires entre la berline et le 4x4 connaissent un succès mondial retentissant. Il s’agit aussi de la deuxième cause de l’augmentation des émissions de CO2 depuis 2010. Alors pourquoi, malgré tout, nous obstinons-nous à conduire ces véhicules trop gros et trop lourds? En cause, le prestige social qui y est associé, explique un article publié sur le site du Bulletin of the Atomic Scientists,.

Pourquoi c’est intéressant. Cette organisation américaine est surtout connue pour son «horloge de la fin du monde», outil de sensibilisation mis à jour chaque année pour alerter sur la prolifération nucléaire… et désormais le changement climatique. Selon l’article, les avantages du SUV invoqués par les constructeurs, tels que la tenue de route dans des conditions météorologiques et sur des terrains difficiles, sont largement surestimés. Or, la mode est au SUV: les consommateurs achètent de plus gros véhicules car tout le monde en fait de même. Le problème de fond, rappelle l’article, c’est que la plupart des voitures sont aujourd’hui utilisées pour transporter une seule personne… Or, un gros SUV abritant cinq personnes pratiquant le covoiturage peut être plus avantageux pour le climat qu’un véhicule hybride ne contenant que son conducteur. Même si évidemment, l’idéal serait de covoiturer avec un véhicule propre.

link

Lire l'article sur le site du Bulletin des scientifiques de l'atome