#unil


Abonnez-vous
| | radar

Un centre de recherche Jacques Dubochet verra le jour à Lausanne

Le campus de l'EPFL. | KEYSTONE / Laurent Gillieron

L’EPFL et l’Université de Lausanne (UNIL) vont ouvrir conjointement un centre de recherche Jacques Dubochet, révèle la RTS. La nouvelle entité, qui devrait voir le jour d’ici à deux ans, sera consacrée à la spécialité du prix Nobel de chimie vaudois, la cryo-microscopie, une méthode d'observation des molécules.

Pourquoi c’est intéressant. Des centres similaires existent déjà à Zurich et à Bâle. Mais l’EPFL et l’UNIL veulent miser sur leur alliance, celle d’une école spécialisée dans les technologies et d’une université spécialisée en biologie et médecine, pour se démarquer, précise la RTS. Afin de concrétiser leur projet, les deux institutions recherchent encore 15 millions de francs auprès de partenaires publics et privés.

link

Lire l'article publié par la RTS

| | news

L’UNIL et le CHUV lancent une formation continue pour intégrer la spiritualité en médecine

Aux Etats-Unis, il existe de nombreuses études démontrant les bienfaits de l’approche spirituelle en médecine. | Shutterstock

Le premier Certificate of Advanced Studies (CAS) de Suisse romande appelé «Santé, médecine et spiritualité» est lancé à l’occasion de la rentrée académique 2019. Quinze personnes se sont inscrites au programme complet et douze à différents modules.

Pourquoi on vous en parle. Une telle formation est inédite en Suisse. Elle répond à un besoin: que les valeurs profondes des patients soient prises en compte par leur médecin. C’est important puisque le système de croyance d’une personne a un impact sur le lien et l’adhésion thérapeutique. De plus, l’OMS a inclu la dimension spirituelle dans sa définition du concept de santé en 2005, réunie dans la charte de Bangkok.

| | news

L’UNIL ouvre trois nouvelles chaires consacrées au climat

Université de Lausanne. | Laurent Gilliéron / Keystone

L’Université de Lausanne (UNIL) veut renforcer ses efforts de recherche dans les domaines du climat et de l’environnement. L’institution va ouvrir trois nouvelles chaires universitaires liées à ces enjeux.

Les détails. La première chaire porte sur la sédimentologie des paléoclimats, la deuxième sur l’impact du changement climatique sur l’évolution de la surface terrestre et la troisième sur les défis sociétaux posés par l’adaptation au changement climatique.