#tweet


Abonnez-vous
| | twitter

L'ouragan Dorian poursuit sa route vers la Caroline du Sud

Après avoir causé plusieurs morts aux Bahamas, l’ouragan Dorian continue sa route le long des côtes américaines. Le satellite de l’ESA Sentinel-2, du programme d’observation européen Copernicus, en a tiré ces impressionnantes images. Rétrogradé en catégorie 2 depuis le 3 septembre, l’ouragan a finalement évité la Floride et remonte désormais vers la Georgie et la Caroline du Sud et du Nord. Selon les dernières prévisions de la NOAA, l’agence américaine chargée des observations atmosphériques et océaniques, Dorian pourrait toucher les villes côtières au nord de Charleston entre jeudi et vendredi.

| | twitter

Le vaisseau Soyouz s'est correctement arrimé à la Station spatiale internationale ce matin

La Station spatiale internationale (ISS) | Nasa

Tôt ce matin, le vaisseau Soyouz MS-14 a enfin réussi à s’arrimer à la Station spatiale internationale (ISS), après un premier échec le 24 août. Traditionnellement utilisé pour les ravitaillements et pour envoyer des astronautes dans l’espace, le vaisseau russe n’abritait cette fois aucun équipage mais accueillait un robot humanoïde, surnommé Fiodor. Ce dernier restera à bord environ 10 jours. L’enjeu? Mieux évaluer l’intérêt des robots à forme humaine dans l’exploration spatiale, par exemple pour permettre aux astronautes et aux robots d’utiliser les mêmes outils. Rappelons que les robots non humanoïdes sont utilisés depuis les débuts de l’ère spatiale, et ont notamment été utilisés pour explorer la Lune puis Mars.

| | twitter

La Nasa teste une horloge atomique, pour les futures explorateurs de l'espace lointain

Une fusée Falcon Heavy de SpaceX a placé 24 satellites en orbite, tôt ce matin. Parmi ces engins, une horloge atomique expérimentale développée par la Nasa.

Pourquoi on vous en parle. Les sondes envoyées dans l’espace lointain ne peuvent utiliser le GPS. La précision de leur navigation repose sur le temps donné par des horloges atomiques terrestres. Ce qui est insuffisant pour de futures missions lointaines dans le système solaire.

| | twitter

Sur Jupiter, un nuage en forme de dauphin nage dans l'atmosphère

On appelle ce phénomène “paréidolie”: la capacité du cerveau humain à identifier des formes visuelles connues (comme un dauphin) là où il n’y a rien peut s’exercer partout. Y compris sur les images de la planète Jupiter!

Le contexte. Seán Doran, artiste spécialisé en astronomie, passe régulièrement au crible les données issues des missions spatiales pour en faire des images saisissantes. Il s’agit ici de la mission Juno, lors de son survol de Jupiter le 29 octobre 2018. En novembre dernier, l’artiste en avait déjà extrait d’impressionnantes images. Il les a désormais animées: on voit ainsi émerger un curieux dauphin au sein de cette atmosphère d’eau, d’hydrosulfure d’ammonium et d’ammoniac.

| | twitter

Une directrice à la tête du Centre Wyss pour la bio et neuroingénierie

Depuis la fondation en 2013 du centre basé sur le campus Biotech à Genève, c’était le Pr John Donoghue qui en assurait la direction. C’est le Dr Mary Tolikas, qui a participé au lancement de l’institut Wyss pour l’ingénierie bio-inspirée à l’université de Harvard, qui assurera dorénavant la fonction de directrice générale.