#trou noir

| | radar

La première image d'un trou noir a été récompensée par un prix de 3 millions de dollars

L'image reconstruite en avril 2019 à partir du Event Horizon Telescope | EHT Collaboration

La nouvelle, en avril, avait fait grand bruit. Pour la première fois, des astrophysiciens étaient parvenus à reconstituer l’image d’un trou noir grâce à huit télescopes répartis sur la planète, plutôt que par simulation numérique. L’équipe à l’origine de cette prouesse a remporté le Breakthrough Prize en physique fondamentale, qui s’élève à 3 millions de dollars.

Qui est derrière cette récompense. Ce prix est organisé chaque année par des mécènes de la Silicon Valley: il a été créé en 2012 par Mark Zuckerberg (Facebook), Sergey Brin (Google), et enfin Yuri Milner et Anne Wojcicki (23andMe).

link

Lire l'article publié par le Guardian

| | news

Les astrophysiciens ont peut-être assisté à la fusion inédite d'un trou noir et d'une étoile à neutrons

Vue d'artiste de la fusion de deux étoiles à neutrons | NASA/Swift/Dana Berry

Un trou noir qui fusionne avec une étoile à neutrons, c’est-à-dire le résidu extrêmement massif d’un astre effondré sur lui-même. C’est ce qu’auraient observé des astrophysiciens, pour la première fois, à l’aide des détecteurs d’ondes gravitationnelles LIGO et VIRGO.

Pourquoi c’est important. Utilisés seuls, ou combinés avec des télescopes, ces instruments d’un genre particulier peuvent, depuis 2015 seulement, capter et parfois localiser des cataclysmes cosmiques jusque-là mystérieux. On espère ainsi mieux comprendre leur origine et vérifier la validité de la théorie de la relativité générale d’Einstein.