#tabagisme


S'abonner
| | news

La lutte anti-tabac peine à atteindre les classes populaires

Pixabay / Free-Photos

Le nombre de fumeurs est resté stable ces dix dernières années, mais les habitudes de consommation changent, révèle l'enquête suisse sur la santé (ESS) réalisée par l’Office fédéral de la statistique (OFS) publiée ce mardi 25 février. La part des gros fumeurs (plus de 20 cigarettes par jour) s’est réduite de moitié en 25 ans. Les différences sociales dans la consommation se sont accentuées au détriment des personnes sans formation post-obligatoire.

| | radar

Les poumons se régénèrent (partiellement) lorsqu'on arrête de fumer

Pixabay / S. Hermann et F. Richter

Un groupe de chercheurs britanniques, dirigé par Peter Campbell du Wellcome Sanger Institute, a découvert que les poumons endommagés d'anciens fumeurs se régénèrent en partie. Leur trouvaille, publiée dans Nature et relatée sur le site universitaire The Conversation, a été établie chez six ex-fumeurs et doit encore être validée à plus grande échelle, mais c’est la première fois qu’un tel phénomène est mis en évidence. Il tend à expliquer pourquoi l’arrêt du tabac est toujours bénéfique, quel que soit le temps passé à fumer – le plus tôt étant évidemment le mieux.

| | idées

«Accuser le vapotage, c’est comme accuser le verre en cas d’empoisonnement»

Ex-professeur de pneumologie au CHU de la Pitié-Salpêtrière (Paris), Bertrand Dautzenberg, est tabacologue à l’institut Arthur Vernes (Paris) et président de la commission «e-cigarettes et e-liquides» de l’Afnor. Ce grand défenseur du vapotage comme outil de réduction des risques tabagiques estime que le traitement médiatique de la crise américaine du vapotage n’a pas été à la hauteur et démonte les arguments anti-vapotage. Nous lui avons laissé la parole.

Les multiples attaques contre la vape sont très largement diffusées dans les médias en oubliant que dans un pays comme la France le tabac a tué plus de 500’000 fumeurs en France ces huit dernière années [et plus de 75'000 en Suisse, ndlr], alors qu’aucun décès n’a été rapporté au vapotage sur la même période.

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

| | radar

La Ligue pulmonaire suisse sensibilise sur la principale maladie respiratoire des fumeurs

Ce mercredi 20 novembre, c’est la Journée mondiale de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), une maladie largement méconnue et sous-diagnostiquée. Elle touche au moins 400’000 Suisses (5 à 7% de la population globale) et est devenue la troisième cause de mortalité dans le monde selon l’OMS. Neuf personne souffrant de BPCO sur dix est fumeuse ou ancienne fumeuse.

| | news

La crise sanitaire du vapotage aux Etats-Unis inquiète les pneumologues suisses

Image d'illustration | Shutterstock

La crise sanitaire du vapotage bat son plein aux Etats-Unis, avec 18 décès à ce jour. En Suisse, où un seul cas suspect a été rapporté, les pneumologues réclament une vigilance accrue. Le point de la situation dans les deux pays.

Aux États-Unis, la crise des maladies pulmonaires sévères liées à la cigarette électronique prend une ampleur de plus en plus inquiétante. Ce jeudi 3 octobre, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont annoncé que le bilan était passé à 18 morts et 1080 malades. En une semaine, 6 nouveaux décès et 275 nouveaux cas ont été recensés. Dans leur précédent état des lieux, en date du 27 septembre, les CDC rapportaient que les trois-quarts des patients – des hommes jeunes, pour une majorité – ont déclaré avoir consommé des produits à base de THC dans les 30 jours précédant les symptômes. Les autorités américaines continuent de recommander l’abstinence, surtout pour les e-liquides au THC.