#tabagisme


S'abonner
| | twitter

La Ligue pulmonaire suisse sensibilise sur la principale maladie respiratoire des fumeurs

Ce mercredi 20 novembre, c’est la Journée mondiale de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), une maladie largement méconnue et sous-diagnostiquée. Elle touche au moins 400’000 Suisses (5 à 7% de la population globale) et est devenue la troisième cause de mortalité dans le monde selon l’OMS. Neuf personne souffrant de BPCO sur dix est fumeuse ou ancienne fumeuse.

Toux, détresse respiratoire (difficulté à monter quelques marches d’escaliers, par exemple) et expectorations en sont les principaux symptômes. Parfois surnommée «toux des fumeurs», la BPCO est caractérisée par une inflammation des bronches, qui entraîne un épaississement des parois et une destruction des alvéoles pulmonaires.

| | news

La crise sanitaire du vapotage aux Etats-Unis inquiète les pneumologues suisses

Image d'illustration | Shutterstock

La crise sanitaire du vapotage bat son plein aux Etats-Unis, avec 18 décès à ce jour. En Suisse, où un seul cas suspect a été rapporté, les pneumologues réclament une vigilance accrue. Le point de la situation dans les deux pays.

Aux États-Unis, la crise des maladies pulmonaires sévères liées à la cigarette électronique prend une ampleur de plus en plus inquiétante. Ce jeudi 3 octobre, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont annoncé que le bilan était passé à 18 morts et 1080 malades. En une semaine, 6 nouveaux décès et 275 nouveaux cas ont été recensés. Dans leur précédent état des lieux, en date du 27 septembre, les CDC rapportaient que les trois-quarts des patients – des hommes jeunes, pour une majorité – ont déclaré avoir consommé des produits à base de THC dans les 30 jours précédant les symptômes. Les autorités américaines continuent de recommander l’abstinence, surtout pour les e-liquides au THC.

Pourquoi on vous en parle. Depuis le début de la crise sanitaire américaine cet été, les incertitudes sur les risques du vapotage et les causes des syndromes génèrent un vif débat. La crise alimente les tensions entre les défenseurs de la cigarette électronique, considérée comme un précieux outil de réduction des risques tabagiques, et ceux qui s’inquiètent du manque de recul sur les risques du vapotage à long terme. Le point sur la situation américaine, et ses répercussions en Suisse.