#sucre


S'abonner
| | news

«C'est abusif de traiter le sucre de drogue!»

Ce 14 novembre, plusieurs cantons participent à l'action «Journées des métiers» ou «Journée oser tous les métiers». Tuong, 11 ans, écolier en 8e année au collège de Saint-Roch à Lausanne, suit la rédaction toute la journée pour découvrir le métier de journaliste. Il co-signe cet article: il a assisté à la conférence sur le sucre, pris des notes, posé des questions et livre son avis.

«Le sucre, une vraie drogue?» C’est la conférence qui a ouvert le Salon valaisan de la santé ce jeudi 14 novembre. Maude Bessat, diététicienne ASSD au département de l’enfant et de l’adolescent des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), a présenté les différents enjeux liés à la consommation de sucre en Suisse.

Pourquoi ça concerne les enfants. Le grignotage s’est banalisé et les jeunes sont tentés en permanence dans leur quotidien. Les distributeurs de snacks et de boissons se sont multipliés dans des lieux où il n’est pas habituel de manger: musées, bureaux de poste, écoles, centres sportifs, etc. Et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) rappelle que le diabète touche près d'un demi-million de personnes en Suisse.

| | news

Repérer les sucres cachés pour mieux prévenir le diabète

Image d'illustration. | Keystone / Barbara Gindl

Samedi 9 novembre, la clinique La Source, à Lausanne, organise quatre ateliers sur le thème général: «Percer les mystères des sucres cachés dans notre quotidien». C’est la première fois que l’institution – qui a aussi pour mission de former des infirmières – propose un tel événement.

Pourquoi on vous en parle. En Suisse, la consommation annuelle moyenne de sucre par habitant est passée de 3 à 39 kilos entre 1850 et 2014. Le diabète touche près de 500’000 personnes dans le pays. L’établissement hospitalier traite des patients atteints de diabète. Elle souhaite, grâce à ce projet de prévention, mieux faire comprendre le rôle du sucre dans cette maladie. Sans en faire le grand coupable pour autant.