#Soins intensifs


S'abonner
| | News

Aux soins intensifs à Neuchâtel: «En vingt ans, je n’ai jamais connu une telle intensité»

Dans l'unité de soins intensifs du site Pourtalès du RHNe en novembre 2020. | Keystone / Laurent Gillieron

On le dit fatigué, épuisé même. Deux ans après la découverte du Sars-CoV-2, le personnel soignant affronte une cinquième vague épidémique. Où puise-t-il sa motivation? A quel point la situation hospitalière est-elle problématique? Cette semaine, infirmiers et médecins romands racontent leur cinquième vague. Plusieurs voix pour décrire différentes réalités. Après le CHUV, direction les soins intensifs du Réseau hospitalier neuchâtelois.

| | News

«Quand nos soins intensifs sont proches de la saturation, on se sent comme dans le Titanic»

Dans une unité Covid de l'Hôpital du Jura à Delémont en décembre 2021. | Hôpital du Jura

On le dit fatigué, épuisé même. Deux ans après la découverte du Sars-CoV-2, le personnel soignant affronte une cinquième vague épidémique. Où puise-t-il sa motivation? A quel point la situation hospitalière est-elle problématique? Cette semaine, infirmiers et médecins romands racontent leur cinquième vague. Plusieurs voix pour décrire différentes réalités. Premier arrêt à l'Hôpital du Jura.

| | News

Le spectre de 300 patients Covid aux soins intensifs mi-décembre

Tanja Stadler, présidente de la task force scientifique de la Confédération. | Keystone / Georgios Kefalas

Le 23 novembre, la task force scientifique de la Confédération expliquait que le surcharge hospitalière était difficilement évitable. Le 1er décembre, c'est le cas avec plus de 200 patients Covid aux soins intensifs. Mais ce seuil signifie quoi concrètement à l'hôpital? La réponse détaillée ci-dessous dans cet article que nous republions gratuitement vu la situation épidémiologique actuelle. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | Portrait

«Cette année, la majorité de mes patients sont décédés»

5/5 Durant toute la semaine, Heidi.news s'intéresse aux soins infirmiers. Ces métiers ne se pratiquent pas de la même manière en milieu scolaire, aux soins intensifs, en soins à domicile, en EMS ou encore en psychiatrie. Autant de secteurs qui ont tous un point commun: ils ont été chamboulés par l'épidémie. Aujourd'hui, rencontre avec Anne-Laure Gracianette, infirmière aux soins intensifs des HUG.

| | hd

Malgré la vaccination, les soins intensifs ne sont pas à l’abri d’une surcharge

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant. Ce graphique sera publié chaque mercredi sur notre site.

| | hd

Le taux d’occupation en soins intensifs continue de stagner

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant. Ce graphique sera publié chaque mercredi sur notre site.

| | hd

Quel est le taux d'occupation des unités de soins intensifs dans les hôpitaux suisses?

Le graphe ci-dessus est mis à jour une fois par semaine. Ci-dessus, la situation au 24 février 2021, selon les données du Service sanitaire coordonné.