#santé

| | radar

Un traitement contre une forme sévère de la tuberculose donne des résultats encourageants

Johannesbourg, où le nouveau traitement contre la tuberculose a été testé. (Image d'illustration) | Gia Conte-Patel / Pixabay

En Afrique du Sud, un nouveau traitement a été testé contre la tuberculose XDR-TB, forme particulièrement sévère et résistante à de nombreux antibiotiques de la tuberculose. Bien que n’ayant été testé que sur une centaine de patients pour le moment, il leur a permis de guérir dans 90% des cas, raconte le New York Times.

Pourquoi c’est important. Cette souche particulière de la maladie, résistante à de nombreux médicaments, se propage rapidement à travers le monde, avec plus de 30’000 cas déjà recensés dans 100 pays. Aujourd’hui, le seul traitement disponible comprend une quarantaine de cachets à prendre quotidiennement pendant deux ans. Il est difficilement supportable avec de nombreux effets secondaires, pour un taux de réussite qui ne dépasse pas les 20%. En effet, de nombreux patients préfèrent l’abandonner. Même parmi ceux qui le suivent jusqu’au bout, seuls 34% survivent.

link

Lire l'article en entier dans le New York Times (EN)

| | radar

Un complément alimentaire sensé ralentir le vieillissement sème le doute

Steve Buissinne / Pixabay

Un complément alimentaire peut-il réellement permettre de vieillir plus lentement? C’est la question que se pose le NewScientist après la mise en vente en ligne récente de la pilule Rejuvant par la firme floridienne Ponce De Leon Health (PDLH).

Pourquoi cela pose question. Afin de commercialiser plus rapidement son produit, PDLH l’a déclaré comme complément alimentaire plutôt que comme médicament. Cela lui a permis de ne pas attendre certains tests notamment d’efficacité et de sécurité. Pour l’heure, les analyses n’ont été réalisées que sur des vers et des souris, mais pas sur l’humain.

link

Lire l'article dans NewScientist

Commandez notre Revue

L'Etivaz, le génie fromager

| | radar

Faire 10'000 pas par jour: un slogan publicitaire plus qu'un impératif de santé publique

Marcher 10'000 pas par jours n'auraient pas un si grand intérêt pour la santé que prévu | Brian Merrill / Pixabay

Marcher 10’000 pas par jour ne procurerait pas un aussi grand avantage pour la santé qu’on nous le laisse régulièrement croire, selon la BBC. Entre études ne prenant en compte qu’une part spécifique de la population et découragement face à un but que l’on peine trop souvent à atteindre, ce nombre pourrait bien se montrer contre-productif.

Pourquoi on vous en parle. L’objectif des 10’000 pas par jours est récurrent, notamment sur internet. Or il provient avant tout d’une campagne de publicité pour un podomètre japonais sorti lors des jeux olympiques de Tokyo en 1964. Depuis, peu d’études ont vraiment testé la réelle efficacité de ce nombre de pas.

link

Lire l'article de la BBC (EN)

| | news

Antidepressants are prescribed on a massive scale although they seem to hardly work better than placebos

Antidepressents | Wikipedia.org

«I would not have made it but for medication». Such statements are often heard from people who have overcome a severe depression or burnout. Many patients and doctors are convinced of the effect of antidepressants.

Nevertheless, this perception is not in line with what researchers have recently shown in a major review. According to this, medications do not work much better than placebos. Should doctors and patients refrain from prescribing or taking antidepressants as they do not work at all?

| | news

Les Apps de suivi de la fertilité deviennent des mines de données insoupçonnées pour la recherche

Un exemple d'App de suivi de la fertilité | INSTAGRAM / NATURAL CYCLES

Les applications mobiles de suivi du cycle menstruel, dites «femtechs», constitue une nouvelle source d’information pour la science. En analysant les données de deux d’entre elles, des chercheurs de l’EPFL et de Stanford montrent que les informations recueillies éclairent sur la physiologie menstruelle des utilisatrices. Une nouvelle démonstration du potentiel de l’épidémiologie digitale.

Pourquoi c’est intéressant. L’épidémiologie du cycle menstruel reste mal connue. Les méthodes traditionnelles de suivi sont peu efficaces. Et pourtant le cycle menstruel peut être associé à différents troubles (douleur, migraine, syndrome prémenstruel), voire s’immiscer dans des maladies chroniques comme le diabète ou des troubles psychiatriques.

| | news

Un test grandeur nature en Chine pour l'éradication du moustique-tigre

Moustique-tigre. | Pixabay

Une équipe de chercheurs chinois est parvenue à faire chuter la population de moustiques-tigres de plus de 90% dans deux zones de test. Son approche: infecter des millions de moustiques-tigres mâles avec une bactérie, avant de les relâcher.

Pourquoi c’est important. Le moustique-tigre, dont les populations restent très difficiles à contrôler, est responsable de la propagation de nombreuses maladies, comme le virus Zika ou la dengue. Selon l’OMS, cette dernière a fortement progressé ces dernières années, menaçant désormais la moitié de la population mondiale.

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

A Plaster for the Bruised Heart Muscle

Le cœur est l'un des organes humains qui se réparent le plus difficilement | Patrick J. Lynch

Damage to the heart as a result of a heart attack, for instance, always leaves smaller or larger scars in the human circulatory organ. Unlike some fish and amphibians, mammals cannot replace dead heart muscles. Made up of connective tissue, scars do give the wounds mechanical stability. But they can neither transmit the electrical current nor actively pump it. The more and the larger the gaps they fill, the more pronounced the heart failure.

Why it matters. This disease affects more people now than in the past. Many of the heart-damaging cardiac events that once led to imminent death can now be treated well, even if not completely cured. This is particularly true for heart attacks and high blood pressure conditions – the most common causes of cardiac insufficiency.

| | news

L’OMS se numérise pour mieux anticiper les défis sanitaires mondiaux

Dre Soumya Swaminathan dans son bureau de l'OMS | Heidi.news

Soumya Swaminathan, directrice de la nouvelle division scientifique de l’OMS, a présenté ce matin ses objectifs en matière de numérisation de l’OMS. Elle s’est exprimée à la Conférence mondiale des journalistes scientifiques, qui se tient du 1er au 5 juillet sur le campus de l’EPFL.

Pourquoi c’est important. L’OMS est très réactive sur le terrain en ce qui concerne les épidémies. Elle est moins proactive pour les maladies non transmissibles. L’agence onusienne désire améliorer ses capacités à anticiper les enjeux en matière de santé publique mondiale.

| | news

La médecine moderne est-elle biaisée en défaveur des femmes?

Montage d'après Creative Commons

La médecine moderne soigne-t-elle moins bien les femmes que les hommes? Oui, selon la journaliste britannique Caroline Criado Perez, qui a récemment consacré un ouvrage (en anglais) à cette question. Un extrait long en a été repris par le site Longreads (EN).

Pourquoi c’est important. Les symptômes de certaines maladies, comme l’infarctus, peuvent différer grandement chez l’homme et chez la femme. Or, dans les esprits, ces conditions restent associées aux symptômes masculins, ce qui entraîne des retards de prise en charge chez les femmes, qui s’avèrent dans certains cas fatals: aux États-Unis, une femme souffrant de crise cardiaque a plus de probabilité d’y rester qu’un homme.

link

Lire l'article sur Longreads (EN)

| | news

Après la mort d’un patient aux Etats-Unis, faut-il avoir peur de la transplantation fécale?

Une colonie de bactéries Escherichia coli | Agricultural Research service - domaine public

Le jeudi 13 juin la FDA a annoncé le décès d’un patient à la suite d’une transplantation du microbiote fécal (EN). De quoi semer le doute sur l'innocuité de cette nouvelle thérapie.

Pourquoi c’est important. La transplantation du microbiote est très prometteuse et généralement bien tolérée. Elle est utilisée en Suisse pour le traitement des colites récidivantes provoquées par la bactérie Clostridium Difficile. Alors que s’est-il passé?

| | news

Changer le groupe sanguin, une piste pour faciliter les transfusions

L'ex Miss Berne Sylvie Kempa donne son sang, dans un centre de la Croix Rouge, en 2008 | Gaetan Bally / Keystone

Le site de la revue Science raconte comment des biochimistes canadiens sont parvenus à modifier du sang de groupe A en groupe O (EN), considéré comme «donneur universel».

Pourquoi on vous en parle. Régulièrement, les hôpitaux alertent sur la baisse de leurs stocks de sang, qui sont nécessaires pour les transfusions. Or tous les groupes sanguins ne sont pas compatibles. Des conversions de groupe permettraient d’éviter les pénuries.

| | news

Près de Notre-Dame de Paris, un enfant a été contaminé au plomb

Toits en plomb de Notre Dame | Creative Commons

Six semaines après l’incendie de Notre-Dame, un cas d’enfant contaminé au plomb a été repéré dans la population vivant près de la cathédrale. Une enquête devra établir s’il y a un lien de cause à effet.

Pourquoi on vous en parle. La flèche et les toits détruits de Notre-Dame contenaient plus de 300 tonnes de plomb, qui sont parties en fumées. Face à des autorités rassurantes, qui conseillaient seulement aux riverains de faire un ménage soigné de leur appartement avec des lingeries humides, des ONG avaient tiré la sonnette d’alarme le 10 mai dernier, s’inquiétant de la légèreté des mesures annoncées par les autorités la veille.

| | news

Consommer des aliments ultra-transformés nuit gravement à la santé

Dans un supermarché, en Suisse | Gaetan Bally - Keystone

Deux larges études menées en France et en Espagne confirment que la consommation d’aliments ultra-transformés s’accompagne d’un risque accru de maladies cardiovasculaires.

Pourquoi c’est préoccupant. Dans les pays occidentaux, les aliments ultra-transformés constituent parfois plus de la moitié des apports énergétiques. De précédentes recherches ont associé leur consommation avec une augmentation de la prise calorique et une hausse du risque de cancer. Mesurer leurs effets pourrait aider à enrayer l’apparition de maladies chroniques.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | news

OMS: la transparence sur le prix des médicaments irrite certains pays

Creative Commons

La résolution pour plus de transparence sur le coût et le prix des médicaments, initialement présentée par l’Italie et discutée lors de la 72e Assemblée mondiale de la santé, a été adoptée par les Etats membres de l’OMS. Mais non sans mal et dans une version édulcorée. Plusieurs ONG saluent tout de même un «vote historique».

Pourquoi c’est important. Les prix des nouveaux traitements mis sur le marché sont de plus en plus élevés, et atteignent parfois des montants exorbitants. Ceci met en péril la pérennité des systèmes de santé tout comme l’accès aux soins.

| | news

Le burn-out n'est toujours pas reconnu comme une maladie

Photo d'illustration | Keystone

Suite à une communication de l’Organisation mondiale de la santé, de nombreux médias ont annoncé le 27 mai que le burn-out serait désormais considéré comme une maladie à part entière. Pas du tout, a rectifié l’OMS le lendemain dans un communiqué. Le flou persiste donc autour de ce syndrome qui touche de plus en plus de personnes, toutes catégories socio-professionnelles confondues.

Pourquoi cette confusion. Lors de la 72e Assemblée mondiale de la santé, les Etats-membres ont adopté la onzième version de la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (CIM-11). Le burn-out y apparaît bien. Mais il était déjà présent dans la version précédente (CIM-10) et il n’est mentionné que dans le chapitre «Autres facteurs influençant la santé».