#Russie


S'abonner
| radar

Un nouveau premier ministre russe

Le parlement russe a massivement approuvé le choix de Vladimir Poutine pour le poste de premier ministre: l'obscur Mikhaïl Michoustine succède à Dimitri Medvedev. Ce dernier avait démissionné mercredi suite au bouleversement massif du système politique russe annoncé par le président. Selon certains analystes, ces réformes pourraient conférer à Vladimir Poutine une sorte de pouvoir à vie.

link

Reuters

| radar

Le général Khalifa Haftar prend plus de temps pour réfléchir

Les négociations, parrainées par les Russes et les Turcs, visant à la signature d’un cessez-le-feu, convoquées lundi 13 janvier à Moscou, laissent place à l’incertitude autour de l’évolution du conflit libyen. Si Faïez Sarraj, le chef du gouvernement d’accord national (GAN) siégeant à Tripoli, a signé le projet, le maréchal dissident Khalifa Haftar, patron de l’Armée nationale libyenne (ANL), a quitté Moscou sans apposer sa signature.

link

NZZ

| radar

Cessez-le-feu libyen: du «progrès» mais pas encore d’accord

Au lendemain de l’entrée en vigueur de l'accord sur l’arrêt des combats, les négociations à Moscou entre Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement libyen reconnu par l’ONU, et l’homme fort de l’Est, le maréchal Khalifa Haftar, se sont soldées par du «progrès», sans toutefois aboutir à la signature du traité par le militaire. Malgré leur rivalité sur le terrain, Moscou et Ankara jouent un poids croissant dans cet épineux dossier.

link

Le Monde

| radar

Fin de l’aide transfrontalière de l'ONU à la population syrienne

Le 20 décembre dernier, la Russie et la Chine avaient opposé leur veto à une prolongation d'un programme humanitaire destiné aux Syriens. Cette assistance, principalement alimentaire et médicale, bénéficierait à plus de quatre millions de personnes. Elle devrait se terminer aujourd’hui.

link

France 24

| | radar

Des revues scientifiques russes retirent plus de 800 publications

Bâtiment de l'Académie des sciences russe, à Moscou | Raita Futo/Flickr/Creative Commons

Une enquête commandée par l’Académie des sciences russe a entraîné le retrait de plus de 800 articles scientifiques russes en raison de pratiques peu éthiques. Science revient sur ce scandale qui pourrait faire beaucoup de tort à la recherche russe.

Pourquoi on en parle. Contrairement à d’autres régions du monde, la recherche russe est principalement publiée dans des revues domestiques plutôt qu’internationales. Le problème, c’est que les standards de publication y sont très hétérogènes, et que des mêmes travaux y sont souvent republiés plusieurs fois, parfois par des auteurs différentes. En septembre dernier, la société spécialisée Antiplagiat avait passé au crible 4,3 millions d’études scientifiques écrites en russe, et avait conclu que plus de 70’000 d’entre elles possédaient au moins un doublon.

link

Lire l'article de Science

| radar

L'espion qui ne voulait pas espionner la Russie

The New York Times/Mathias Svold.

Frode Berg n'a jamais voulu être espion. Les services secrets norvégiens ont pourtant convaincu ce retraité résident de l'Arctique, là où Russie et Norvège se touchent. Mais il a été repéré et enfermé à Moscou. Récemment libéré, il en veut désormais à son propre pays. Le New York Times vous raconte sa folle histoire.

link

The New York Times

| radar

La lente érosion du caviar en Russie

A l'époque soviétique et jusqu'aux années 1990, le fameux caviar russe était réguièrement consommé autour des fêtes. Aujourd'hui, entre limitation de la production en Caspienne, rarification de la population d'esturgeons et contrefaçon venue de Chine, le vrai caviar est devenu un produit de luxe (700 euros le kilo, en moyenne).

link

Le Courrier de Russie

| | radar

100% de lancements de fusées russes réussis en 2019

Ce n'était plus arrivé depuis 10 ans: l'agence spatiale russe Roscosmos a annoncé un taux de succès de ses lancements de fusées de 100% en 2019, sur 25 départs, majoritairement des stations («cosmodromes») de Vostochny et Baïkonour. Pour 2020, l'agence projette 40 lancements, alors que le spatial a été remis au centre des objectifs du Kremlin depuis quelques années.

link

Meduza (en russe)

| | radar

L'Ukraine et la Russie signent un accord sur le gaz

Après des mois d'âpres négociations, Kiev et Moscou ont annoncé dans la nuit de lundi à mardi avoir finalement signé un contrat sur le transit du gaz russe pour l'Europe via l'Ukraine, levant les craintes d'une nouvelle «guerre du gaz». Sur le même front, la Russie a également promis fin décembre que le très discuté gazoduc «Nord Stream 2» sera mis en service avant la fin 2020.

link

Le Monde

| radar

Quelle Russie en 2020?

Une nouvelle loi tant attendue contre les violences domestiques? Un lifting en profondeur pour Saint-Pétersbourg, après Moscou? Davantage de répression contre l'opposition ou plus de souplesse de la part des autorités? *The Moscow Times * se penche sur ce qu'il faut attendre de l'année 2020 dans le plus vaste pays du monde.

link

The Moscow Times

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| radar

Vladimir Poutine, 20 ans jour pour jour de pouvoir

Le 31 décembre 1999, Boris Yeltsine, fatigué et souffrant, passait officiellement les clés du Kremlin à celui qui était six mois plus tôt un relatif inconnu. Depuis, malgré un vrai/faux intermède au poste de Premier ministre, «Vladimir Vladimirovitch» n'a pas relâché son emprise sur le pouvoir russe et sera encore là (au moins) jusqu'en 2024. Pour quel bilan provisoire?

link

Politico Europe

| | radar

Les Moscovites attendent désespérément la (vraie) neige

C'est le sujet du moment en Russie: les températures anormalement douces dans la capitale, jamais observées depuis plus de 130 ans, ont pour l'instant privé la ville de sa neige de fin d'année qui accompagne traditionnellement les fêtes. Si bien que face au choc, les autorités ont fait venir de petites quantités de neige artificielle dans les rues. De quoi générer des images et photos un peu absurdes, comme on en voit parfois en Russie.

link

The Guardian

| | radar

La Russie déploie le missile hypersonique Avangard

Le missile hypersonique Avangard, déployé le 27 décembre dernier. | KREMLIN HANDOUT

La Russie a annoncé vendredi la mise en service de ses missiles hypersoniques Avangard, capables selon elle de surpasser n’importe quel bouclier antimissile existant et de filer à plus de 33'000 km/h soit 27 fois la vitesse du son.

Pourquoi c’est important. On estime que la de vitesse du son est atteinte à partir de la vitesse Mach 5. Ces missiles ont la capacité d’atteindre une vitesse estimé à Mach 27. «Arme absolue», «pratiquement invincible», Vladimir Poutine ne tarit pas l’éloges quand il s’agit de qualifier ces nouveaux missiles.

link

AFP

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| radar

Ukraine: un échange de prisonniers un peu amer pour Kiev

Dans une première opération du genre depuis 2017, Kiev et les séparatistes prorusses de l'Est de l'Ukraine ont procédé dimanche à un échange de plus d'une centaine de prisonniers, signe d'une désescalade dans le seul conflit actif d'Europe. Mais le prix politique à payer est lourd pour Kiev, qui a dû livrer aux Russes les suspects des tueries de Maïdan en février 2014.

link

TV5 Monde

| | radar

L'inquiétant mouvement d'une calotte glaciaire russe

La calotte glaciaire Vavilov | NASA Earth Observatory

La Russie est plus que jamais aux avant-postes du danger représenté par le réchauffement climatique. Dans l’Arctique russe, une énorme calotte glaciaire de 84 milliards de tonnes, la calotte Vavilov, a commencé à se déplacer en 2013, perdant au passage de grandes quantités de glace dans la mer.

Pourquoi on vous en parle. Seul problème, elle ne s’est pas arrêtée. Et le phénomène s’accélère. La calotte glaciaire en question se jette dans la mer par des projectiles, à un rythme d'environ 26 mètres par jour. Cela a déjà déversé 4,5 milliards de tonnes de glace dans la mer au cours d'une seule année. Au total, Vavilov a perdu environ 9,5 milliards de tonnes de glace au cours des six dernières années. Une poussée de glace qui semble ne plus en être une. Elle se serait transformée en un phénomène connu sous le nom de «courant glaciaire», un écoulement rapide et durable de la glace hors du glacier et dans le paysage environnant et, dans ce cas, dans la mer.

link

Scientific American