#recyclage


S'abonner
| radar

La Chine fait le tri dans ses ordures

NG HAN GUAN/AP/Keystone

En 2017, le gouvernement central chinois a enfin élaboré un plan de tri des déchets, et fixé l'objectif de 35% de recyclés dans 46 grandes villes, dont Shanghai, d’ici à 2020. Mais les décharges atteignent leurs limites. Le South China Morning Post fait le point sur la situation et sur les derniers gadgets technologiques tels que les bacs de recyclage intelligents capables de distinguer les catégories de déchets.

Pourquoi c’est important. La Chine est le deuxième producteur mondial de déchets solides municipaux (215 millions tonnes, soit 0,72 kg par habitant et par jour en milieu urbain).

link

South China Morning Post

| | radar

Le recyclage révolutionné par le «caramel d'ordures»?

Crédits: UBQ Metaterials

Dans cette petite usine de la start-up UBQ, en Israël, des tonnes de déchets, «restes de poulet et peaux de bananes» compris, sont triés, broyés, hachés, déchiquetés, nettoyés et chauffés. Le but? Fabriquer une sorte de caramel d'ordures sous forme de minuscules pastilles pseudo-plastiques qui peuvent ensuite être transformées en objets du quotidien tels que des plateaux et des caisses.

Pourquoi c’est important. Interviewé par le Washington Post, Antonis Mavropoulos, le président de l’Association internationale des déchets solides, conclut après sa visite: «Si nous voulons progresser vers un avenir plus durable, nous n’avons pas seulement besoin de nouvelles technologies, mais aussi de nouveaux modèles commerciaux.»

link

Washington Post

| | news

Gone are the days when coffee grounds were read to tell fortune – they are now processed into new products

Coffee grounds. / flickr

"That's too good for the garbage," my grandma always shouted when I wanted to throw away coffee grounds. The brown sludge should nurture the roses in the garden. It proves to be a high-quality fertilizer. This is a good use of the waste for coffee drinkers with a garden, at best also for restaurants in a city with compost production. But what to do with the estimated 7 million tonnes of coffee grounds that are generated worldwide every year? In many places it rots away on landfills and releases methane that is harmful to the climate.

Why it is interesting. In recent years, resourceful minds have come up with various ideas for putting coffee grounds to good use. Apart from nutrients such as nitrogen, phosphorus and potassium, it also contains plant fibres, proteins and coffee oil.