#réchauffement climatique


S'abonner
| | radar

Le Prado sous les eaux ou l'art face au réchauffement climatique

Crédits: Musée du Prado de Madrid | WWF Espagne

Son cheval sous les eaux, Felipe IV, victime du changement climatique, perd de sa superbe. La toile de Diego Velázquez est l'une des œuvres du musée du Prado retouchées numériquement dans le cadre du projet «1,5 °, ça change tout» réalisé en collaboration avec le Fonds mondial pour la nature (WWF) pendant la COP25.

Pourquoi on en parle. Rivières contaminées et camps de réfugiés climatiques se sont glissés dans des peintures de la collection du musée espagnol. De quoi refléter un monde détruit par l'inaction climatique, et interroger nos perspectives bien contemporaines.

link

Colossal

| | radar

Hong Kong se protège des typhons grâce aux nouvelles technologies

Crédits: Keystone, MAO SIQIAN

Hong Kong peaufine les techniques d'imagerie de pointe et d'ondes sonar pour inspecter et détecter les failles des jetées, des digues, des brise-lames et des abris contre les typhons, et faciliter ainsi le travail des plongeurs. Les dégâts provoqué l'année dernière par le typhon Mangkhut, la tempête la plus intense de l'histoire de la ville, a conduit les autorités locales à faire appel à davantage de technologies.

Pourquoi c’est important. Aussi, les catastrophes naturelles deviennent-elles imprévisibles? La semaine dernière Heidi.news s’interrogeait à propos de l'éruption de White Island. La prévision est un enjeu de taille à Hong-Kong. En raison de l'élévation du niveau de la mer, la région chinoise semi-autonome se sait exposée à des tempêtes beaucoup plus destructrices que Mangkhut à l'avenir.

link

South China Morning Post

| radar

Au Japon, le mystique lac Suwa ne gèlera plus à cause du réchauffement

Des omiwatari, sur le lac Suwa; Image: Creative Commons

Au coeur de la préfecture de Nagano, les prêtres Shinto ont pour tradition de veiller sur le lac Suwa. Depuis 600 ans, ils enregistrent minutieusement les variations climatiques qui gèlent le lac et créent parfois un omiwatari (la traversée des dieux), deux blocs de glaces qui s'entrechoquent en une crête.

Pourquoi c’est important. Cette tradition climatique, l’une des plus anciennes du monde, disparaîtra bientôt avec la glace du lac à cause du réchauffement de la planète. Selon Reuters, qui a réalisé un long format à propos de cette histoire, le lac Suwa avait pour habitude de connaître plusieurs jours de suite une température en dessous de moins 10 degrés Celsius. De nos jours, la glace se fait alors de plus en plus rare, et les omiwatari avec.

link

Reuters

Nos offres de fin d'année

| | radar

Canberra recouvert d'un nuage toxique à cause des feux

Toute la ville de Canberra a été recouverte d'un brouillard toxique causé par les 140 feux en cours autour des habitations. Ces feux de brousse pourraient être alimentés en début de semaine par une forte vague de chaleur. L’est de l’Australie connaît depuis trois mois des incendies particulièrement dévastateurs, conséquence, selon des scientifiques, d’une sécheresse prolongée et du réchauffement climatique.

link

RFI

| | news

L'Europe spatiale se dote d'un budget «surprise» pour se placer au chevet d'une Terre fiévreuse

Le programme Copernicus d'observation de la Terre a été plébiscité au-delà des espérances | ESA

Le Conseil de l’Agence spatiale européenne (ESA) au niveau ministériel, qui s’est tenu les 27 et 28 novembre à Séville, s’est terminé sur un succès inespéré: le montant total accordé par les ministres de ses 22 Etats membres (dont la Suisse) pour les trois à cinq prochaines années – 14.4 milliards d’euros – est supérieur à celui qui avait été demandé – 13.7 milliards!

Pourquoi c’est important. Avec ce budget important, tous les programmes demandés, dans tous les domaines (exploration humaine et robotisée, science, applications spatiales, transport spatiaux et sécurité spatiale), pourront être réalisés, a souligné Jan Wörner, directeur général de l’ESA. Mais c’est surtout le domaine de l’observation de la Terre face aux changements climatiques qui bénéfice très fortement des décisions ministérielles.

| radar

Paris démontre qu’une politique pro-vélo est bénéfique à la mobilité douce

Un Velib' à Paris. Photo : Keystone

Dans la capitale française, en un an, le nombre de cyclistes a augmenté de 54%, résultat de la sécurisation des pistes cyclables existantes et de la création de nouvelles. Désormais, plus de 840’000 trajets à vélo sont effectués chaque jour, soit deux fois plus qu'à moto ou à scooter.

Pourquoi c’est important. Ce nombre supérieur aussi à celui des passagers de la ligne 1, la plus fréquentée du métro parisien, qui s’élève à 750’000 personnes. Un bond impressionnant qui aidera à réduire la pollution de la capitale. Le Parisien se penche sur ces chiffres.

link

Le Parisien

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

Les biches donnent naissance de plus en plus tôt, et c'est à cause de nous

Une biche élaphe (Cervus elaphus) et son jeune en train de courir en Écosse. | Chloé Laubu

Le Flux Santé s'intéresse aussi à la santé animale. Chloé Laubu, docteure en biologie du comportement animal, se penche ici sur les pressions sélectives que subissent les biches écossaises pour mettre bas plus tôt.

En étudiant les cerfs élaphes d’une île écossaise, des chercheurs ont observé que du fait du réchauffement des températures, la population avait évolué génétiquement au cours des dernières décennies pour donner naissance à leurs jeunes deux semaines plus tôt dans l’année. Ces résultats ont été publiés le 5 novembre dans la revue Plos Biology.

Pourquoi c’est intéressant. Observer l’évolution en action chez des populations animales sauvages est exceptionnel. Les processus évolutifs sont en général très longs et agissent sur de très nombreuses générations, ce qui rend souvent impossible leur observation. Cette étude met en lumière une évolution accélérée en réponse au réchauffement climatique dans une population insulaire de cerfs sauvages.

| | twitter

En s'accélérant, l'élévation du niveau des mers a été de 4,8 mm sur ces cinq dernières années

| | opinion

Réhumaniser le monde en s'engageant pour l'environnement

Bertrand Kiefer est rédacteur en chef de la «Revue Médicale Suisse» et directeur de «Médecine et Hygiène».

Plus on l’observe, plus l’environnement émerge en un concept radicalement nouveau. Notre époque commence à découvrir sa foisonnante complexité, la richesse des liens qui le constituent et surtout sa manière de nous englober et de nous faire exister en et avec lui. C’est une découverte majeure, plus fascinante encore que celle de l’univers profond ou de la mécanique quantique.

Mais elle s’inscrit à l’intérieur d’un étrange paradoxe. Au moment même où, grâce aux progrès scientifiques et technologiques, nous saisissons ce qu’est cet univers environnemental, avec ses merveilles enchevêtrées, faites de vivant et de non-vivant, nous le découvrons en train d’être détruit par nous, nous observons les effroyables dégâts que nous lui infligeons, au moyen de la même science et des mêmes technologies. La moindre description scientifique d’écosystèmes, d’animaux ou de plantes prend désormais des allures de chronique nécrologique.

| | news

This winter could be a mild one for Central Europe – this according to the latest forecasts

Enneigement artificiel sur la piste de Coupe du monde de ski à Adelboden, hiver 2016 | Keystone

Weather services have published their winter predictions. The next few months may see predominantly moist air from the Atlantic streaming to Central Europe.

Why this is interesting. In the last few days, inhabitants of the Eastern US have been freezing in a record cold spell. In Central Europe, the weather at the moment is considerably milder, even though there are Alpine passes that have already had to be closed due to snowfall. The European earth observation programme, Copernicus, is reporting now on how this winter may turn out.

| | twitter

La Banque européenne d’investissement cessera dès 2022 de financer les énergies fossiles

Les décisions qui viennent d’être prises par la Banque européenne d’investissement (BEI):

  • La BEI va cesser de subventionner les projets liés aux énergies fossiles dès fin 2021.
| | news

La glace ne se forme presque plus sur la mer des Tchouktches

La mer des Tchouktches se situe au-dessus de détroit de Béring | Nasa

La glace de la mer des Tchouktches, en bordure de l’océan Arctique, peine très fortement à se reformer en ce début d’hiver. De quoi susciter un certain émoi parmi les experts sur les réseaux sociaux, où cette information est parue et a été longuement commentée. Selon les mesures, la surface d’eau gelée est la plus faible depuis l’enregistrement des données par satellite, en 1979.

Pourquoi c’est important. Cette vaste étendue d’eau, située au-dessus du détroit de Béring — entre les Etats-Unis et la Russie — est, pour les scientifiques, l’un des indicateurs importants des effets des changements climatiques dans l’Arctique. Qu’elle ne gèle pas aussi rapidement que par le passé est un signe clair de plus que le réchauffement y est extrêmement marqué, et pourrait bientôt s’emballer – même si cette observation ne permet pas de tirer des conclusions pour tout l’Arctique.

| radar

Une maison immergée dans la Tamise pour alerter sur le climat

Extinction Rebellion a encore frappé. Pour alerter sur le réchauffement et le dérèglement climatiques, le groupe a immergé une fausse maison dans les eaux de la Tamise, en plein centre de Londres. A lire et voir sur Reuters.com

link

Reuters

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| radar

Extinction Rebellion dans le métro

Pour les membres d’Extinction Rebellion, la sensibilisation au réchauffement climatique se fait tout le temps et partout, même dans le métro. Au cours d’ateliers de formation, les bénévoles new-yorkais du mouvement écologiste apprennent à alerter sur la crise climatique en seulement trois minutes et dans les conditions les plus difficiles.

Pour toucher un maximum de personnes, les phrases doivent être courtes, efficaces et aller droit au but. “Usbek et Rica” décrit cette méthode.

link

Usbek et Rica

| | radar

Du vin vieilli en orbite

Samedi, deux français originaires du sud-ouest de la France ont envoyé 12 bouteilles de vin sur la Station spatiale internationale. Loin d’être saugrenue, l’idée leur est venue en réfléchissant aux problématiques de l’adaptation de notre agriculture au réchauffement climatique.

link

Quartz