#prix


S'abonner
| | news

Un professeur lausannois primé par l’Académie américaine des sciences forensiques

Christophe Champod. | Felix Imhof / UNIL

Christophe Champod, professeur à l’Ecole de sciences criminelles de l’Université de Lausanne, reçoit la médaille Douglas M. Lucas 2020. Cette distinction est attribuée tous les trois ans par l’Académie américaine des sciences forensiques.

Les détails. Christophe Champod est récompensé pour ses travaux dans l’interprétation des traces et empreintes, qu’elles soient digitales, de semelles ou d’outils. Le professeur intervient régulièrement comme expert dans ce domaine, mais aussi dans celui de l’interprétation des analyses ADN.

| | news

Le Prix de Quervain va aux carottes de glace et aux maladies respiratoires en altitude

La pointe Gnifetti, vers le Mont Rose. | Michael Sigl / PSI

Le Prix de Quervain pour la recherche polaire et de haute montagne récompense des jeunes scientifiques. Il est attribué cette année à Sandra Brügger, de l’Université de Berne, et à Michael Furian, de l’ETH Zurich, pour leurs doctorats respectifs. La distinction, dotée de 5000 francs, sera remise ce vendredi au Musée alpin de Berne.

Les détails. La biologiste Sandra Brügger est primée pour ses travaux sur le potentiel de l’utilisation des carottes de glace dans l’étude des questions écologiques. Le pneumologue Michael Furian est, quant à lui, distingué pour ses recherches sur la tolérance à l’altitude de patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive, une maladie respiratoire atteignant les bronches.

| | news

Le politologue spécialiste des migrations Dominik Hangartner reçoit le Prix Latsis

Dominik Hangartner. | Mischa Scherrer / FNS

Le politologue Dominik Hangartner, professeur à l’ETH Zurich, reçoit le Prix Lastis 2019 pour ses travaux sur les conséquences des politiques migratoires. Décernée par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), la récompense de 100’000 francs sera remise à Berne en janvier 2020.

Les détails. Les recherches de Dominik Hangartner ambitionnent de montrer ce qui fonctionne en matière de politiques migratoires et ce qui peut être amélioré, en se basant sur un traitement informatisé de données. Le lauréat s’est distingué pour ses travaux sur la naturalisation en Suisse, sur les conséquences des mouvements migratoires en Grèce, ou encore pour le développement d’un algorithme qui permet de répartir les requérants d’asile entre les cantons afin de maximiser les chances qu’ils trouvent un emploi.

| radar

Jean-Paul Dubois remporte le prix Goncourt

Il n’aura fallu que deux tours au jury hier pour couronner Jean-Paul Dubois et son 22e livre «Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon», paru à L’Olivier. Le romancier l’a emporté par six voix contre quatre face à Amélie Nothomb avec «Soif».

link

Libération

| | twitter

Mathias Plüss remporte le Prix Media 2019 du journalisme scientifique

Le Prix Média 2019 a été décerné au journaliste scientifique indépendant Mathias Plüss pour son reportage «TUN SIE WAS! – eine Anleitung von A bis Z zur Rettung der Welt» (FAITES QUELQUE CHOSE! – Un guide de A à Z pour sauver le monde) paru dans l’hebdomadaire alémanique Das Magazin. Le jury récompense, parmi 31 contributions, une approche originale du thème de la «durabilité».

Selon le jury, l’article de Mathias Plüss fait sourire tout en incitant à la réflexion et à l’action. Long de 20 pages, il est «irréprochable du point de vue journalistique et scientifique – original, plein d’humour et dénué de tout moralisme». Selon le communiqué, Mathias Plüss a compris que l’homme moderne ne supportait ni les ordres ni les leçons de morale mais cherchait des solutions personnelles de manière autonome sur la base d’arguments et de faits. «Si vous voulez vraiment faire quelque chose pour l’environnement, alors choisissez un domaine avec un grand facteur d’impact», écrit notamment le journaliste.

| | news

La théoricienne des matériaux Nicola Spaldin reçoit le Prix Marcel Benoist

Nicola Spaldin, la lauréate 2019 du Prix Marcel Benoist. | Gaetan Bally / Keystone

La professeure de théorie des matériaux à l’EPFZ Nicola Spaldin est la lauréate 2019 du Prix scientifique suisse Marcel Benoist. La récompense distingue ses recherches sur les matériaux multiferroïques. Elle lui sera remise le 7 novembre prochain à Berne.

Les détails. Les multiferroïques sont une nouvelle classe de matériaux qui réagissent aussi bien à des champs magnétiques qu’électriques. Ils pourraient notamment remplacer le silicium dans les puces d’ordinateurs. Les organisateurs du Prix Marcel Benoist soulignent que les travaux de Nicola Spaldin ont dynamisé les recherches dans ce domaine et qu’ils permettront de développer des appareils électroniques à l’architecture entièrement nouvelle et dotés d’une meilleure efficacité énergétique.