#préclinique


Abonnez-vous
| | radar

Le vapotage lié au développement de tumeurs chez la souris

Les souris exposées pendant plus d'un an à l'aérosol de cigarette électronique à la nicotine ont développé des tumeurs | Keystone / Nam Y. Huh

Des chercheurs de l’université de New York ont exposé des souris à de l’aérosol de cigarette électronique chargé en nicotine et montré qu’elles développaient bien plus de tumeurs. L’étude a été publiée lundi 7 octobre dans la prestigieuse revue PNAS, et c’est le Los Angeles Times qui en parle le mieux. Les 45 souris testées ont été plongées dans un bain de vapeur à raison de 20 heures par jour, pendant plus d’un an. Neuf d’entre elles ont développé des tumeurs, contre une seule chez les 40 souris contrôle, qui respiraient un aérosol sans nicotine ou de l’air normal.

Pourquoi c’est inquiétant. C’est la première étude à montrer de tels résultats. Les chercheurs soupçonnent que la nicotine réagit une fois dans l’organisme pour former un sous-produit cancérigène. Ces données précliniques n’ont absolument rien de définitif mais posent la question des risques chroniques du vapotage de nicotine avec une acuité renouvelée. En Suisse, les e-liquides à la nicotine sont autorisés à la vente depuis le printemps 2018. Dans le contexte d’incertitude actuel, ce résultat résonne comme un appel à la prudence.