#pollution


S'abonner
| | radar

Les plastiques occidentaux empoisonnent la chaîne alimentaire en Indonésie

Un homme trie du plastique à Jakarta | TATAN SYUFLANA/AP/KEYSTONE

Exportés loin d’Europe et des Etats-Unis pour y être « recyclés», les déchets plastiques y sont parfois brûlés. Pire: ils se frayent alors un chemin dans la chaîne alimentaire. Du fait des fumées, des composés appelés polluants organiques persistants, parmi lesquels des dioxines, sont alors fixés dans les aliments, dont les œufs. Dans le village indonésien de Tropodo, le réseau d’ONG IPEN y a mesuré des niveaux de dioxine plus de 70 fois supérieurs aux normes européennes. En cause, les fabriques de tofu alentours, qui recourent au plastique en guise de combustible, explique la BBC.

Pourquoi c’est inquiétant. Les œufs analysés contenaient également des retardateurs de flamme et d’autres composés chimiques retrouvés dans le plastique. Si l’ingestion d’un seul œuf contaminé ne pose pas de problème sanitaire grave, l’exposition des riverains à long terme, oui. Surtout que le plastique brûlé, de mauvaise qualité, résulte surtout d’importations venues d’Europe ou des Etats-Unis. En 2018, ces dernières ont augmenté de 141%, en répercussion de la décision de la Chine de mettre un terme aux importations vers son territoire.

link

Lire l'article publié par la BBC

| | radar

Fuite de 45'000 litres d'hydrocarbures sur un site des Transports publics fribourgeois

Police cantonale Fribourg

Dans la nuit du mardi 12 au mercredi 13 novembre, 45’000 litres de diesel se sont écoulés sur un site d’exploitation des Transports publics fribourgeois, à Givisiez. Ils ont en partie été retenus par les canaux de rétention du site, mais comme l’explique La Liberté, une partie de ces hydrocarbures a pollué les ruisseaux avoisinants.

Pourquoi on en parle. Alors que les pompiers étaient encore mercredi après-midi en train de pomper et de neutraliser le carburant écoulé, la police cantonale s’est voulu rassurante en précisant que le réseau d’eau potable n’avait pas été impactés, si ce n’est une source privée proche du site. Le Service de l’environnement doit encore s’assurer de l’impact sur les écosystèmes, même si aucun poisson n’a pour l’heure était retrouvé mort.

link

Lire l'article complet dans La Liberté

| | radar

Des bulles contre les déchets flottants

A Amsterdam, on développe une nouvelle technologie pour débarrasser les canaux de leurs ordures sans affecter la faune aquatique: des barrières de bulles. Censé diriger jusqu’à 80% des déchets vers des lieux de collecte, un dispositif expérimental fonctionnera 24 heures sur 24 pendant les trois prochaines années. Son co-inventeur Philip Ehrhorn a bon espoir: «Dans les océans, plus des deux tiers des déchets plastiques proviennent de rivières et canaux – si vous devez les intercepter, pourquoi ne pas le faire là?»

link

The Guardian

| | twitter

Les émissions de CO2 dues aux carburants ne baissent pas, malgré les biocarburants et l'électromobilité

La statistique CO2 de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) pour l’année 2018 indique que, malgré un recours accru aux biocarburants et à l’électromobilité, les émissions liées aux carburants (essence et diesel) sont restées inchangées par rapport à 2017. Cette stagnation est due à l’augmentation du trafic.

Les émissions liées aux combustibles (mazout et gaz), après correction climatique, ont quant à elles poursuivi leur baisse (2,2 % par rapport à 2017). Cette diminution est principalement à mettre au crédit de l’efficacité des bâtiments ainsi que des énergies renouvelables, qui sont de plus en plus utilisées pour le chauffage.

| | radar

Des mousses forestières révèlent la pollution aux métaux lourds

Mousse sur un rocher en Australie (image d'illustration) | fir0002/Creative Commons

Utiliser des biocapteurs plutôt que des capteurs. C’est l’approche mise en œuvre par des chercheurs français pour suivre la pollution aux métaux lourds dans les forêts. Pour ce faire, ils utilisent tout simplement… des mousses (plus précisément, des briophytes), relatent nos confrères de Sciences et Avenir.

Pourquoi c’est original. Jusqu’à présent, les études de santé publique sur l’exposition aux métaux lourds buttaient sur un obstacle: le manque de données, faute de capteur adapté. C'est là que les mousses entrent en scène. Dans une nouvelle étude scientifique, ces chercheurs ont pu démontrer, grâce aux mousses, qu’il existait bien une corrélation significative entre des niveaux (même faibles) de pollution aux métaux lourds et la mortalité.

link

Lire l'article de Sciences et Avenir

| | radar

La pollution de l'air impacterait la fertilité des femmes

Une femme face au smog, en Chine | HAO BIN/EPA/KEYSTONE

Des résultats présentés lors d’un congrès de la Société européenne de reproduction humaine et d'embryologie suggèrent un lien entre la baisse de fertilité féminine et la pollution, relate The Guardian.

Pourquoi on vous en parle. Des chercheurs ont découvert que les taux d’hormone dite “anti-müllerienne, sécrétée par les follicules ovariens et liée aux réserves d’ovules, chutent non seulement avec l’âge, mais aussi avec l’exposition à la pollution.

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

Les particules de plastique ont envahi notre alimentation

micro-particules de plastique au microscope | Monique Raap - University of Victoria

Une étude montre que les Américains ingèrent des centaines de milliers de micro-fragments de plastique (EN) chaque année. La plupart sont invisibles à l’œil nu.

Pourquoi c’est problématique. Si l’effet de la consommation de plastique sur la santé est encore inconnu, ces substances peuvent apporter toutes sortes de molécules néfastes, notamment des perturbateurs endocriniens.

Commandez notre Revue

Votre cerveau a été piraté

| | news

Les fleuves du globe charrient des quantités alarmantes d’antibiotiques

Image d'illustration | Creative Commons

Le Guardian évoque la plus grande étude jamais réalisée sur la contamination des cours d’eaux aux antibiotiques. Des analyses en ont retrouvé dans 65% des 711 sites testés, dans 72 pays. La concentration dépasse les normes sanitaires pour 111 prélèvements.

Pourquoi c’est inquiétant. La dissémination des antibiotiques dans la nature provoque des résistances chez les micro-organismes. De plus en plus de bactéries infectieuses mutent et ne répondent plus aux traitements.

| | news

Les scientifiques de Tara Océans se penchent sur les fleuves, qui déversent nos déchets plastiques à la mer

Déchets micro-plastiques | Samuel Bollendorf - Fondation Tara Océans

La goélette Tara de la fondation Tara Océans prendra la mer le 23 mai prochain, pour une expédition de six mois qui la conduira dans les estuaires de dix fleuves européens. La mission scientifique, coordonnée par le CNRS français, tentera d’identifier les sources de pollutions plastique et de comprendre son impact sur la biodiversité.

Pourquoi c’est essentiel. Plus de 80% des plastiques retrouvés dans les océans sont d’origine terrestre. Ils sont charriés par les cours d’eau avant de se retrouver dans la mer. Mais jusqu’à présent, l’essentiel des études scientifiques ont porté sur les océans.

| | news

Notre-Dame est un site hautement pollué au plomb: des ONG tirent l'alarme

L'incendie de Notre Dame, à Paris le 15 avril | Cécile Pallarès Brzezinski - Creative Commons

Plus de trois semaines après l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame à Paris, plusieurs associations écologistes et de défense de victimes de pollutions tirent la sonnette d’alarme: le quartier, ainsi que des zones à l’ouest de la cathédrale exposées au panache de fumées, seraient fortement contaminés au plomb.

Pourquoi c’est important. Le plomb est un produit très toxique, surtout pour les enfants en bas âge, les nouveaux-nés (via l’allaitement) et les fœtus. Plus de 300 tonnes de plomb qui se trouvaient dans la flèche et le toit de la cathédrale sont parties en fumée. S’ajoutent une quantité inconnue d’arsenic et d’antimoine, deux substances souvent présentes dans les feuilles de plomb.