#physique


Abonnez-vous
| | interview

Nicola Spaldin: «Les matériaux multiferroïques pourraient être une révolution pour l’électronique»

Nicola Spaldin reçoit ce jeudi 7 novembre le Prix Marcel Benoist, considéré comme le "Nobel suisse" | Fondation Marcel Benoist

Depuis 1920, année de la création du Prix Marcel Benoist, Nicola Spaldin n’est que la deuxième femme à se voir récompensée par cette distinction parfois aussi appelée «Nobel suisse», puisque dix de ses lauréats ont ensuite reçu la récompense scientifique suprême. Elle reçoit son prix ce 7 novembre à Berne des mains du Conseiller fédéral Guy Parmelin, président de la fondation éponyme.

Professeure en théorie des matériaux à l’ETH de Zurich, cette Anglaise, diplômée de l’Université de Cambridge et qui a poursuivi l’essentiel de sa carrière scientifique aux Etats-Unis, s’est installée en Suisse en 2011. Dans cet interview, elle évoque son domaine de recherche annoncé comme révolutionnaire pour l’électronique de demain, mais aussi la place des femmes dans la science ou l’importance du maintien des liens scientifiques avec l’Union européenne.

| | news

Fabiola Gianotti: «C'est le rôle de la science que de donner des faits objectifs à la société»

Ursula Bassler, présidente du Conseil du CERN, aux côtés de Fabiola Gianotti (à droite), qui a été reconduite pour un deuxième mandat de directrice générale au CERN | CERN

Nous vous l’annoncions plus tôt ce mercredi matin: Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN depuis 2016, a été reconduite à son poste pour un second mandat de quatre ans, qui débutera en janvier 2021 - une première! A l’occasion d’un point presse, Fabiola Gianotti et Ursula Bassler, présidente du Conseil du CERN, ont répondu aux questions et évoqué les projets pour l’avenir.

Pourquoi c’est important. Le fait de reconduire un directeur général en exercice à son propre poste est un fait rarissime pour l’Organisation européenne de recherche nucléaire. Jusqu’alors, cela ne s’était connu que dans des situations d’interim, en prolongeant un mandat existant pour deux ans. La reconduction de Fabiola Gianotti témoigne de la confiance que lui accorde le Conseil du CERN, où sont représentés ses pays membres.

| | radar

Querelle de chercheurs sur la physique des sports de glisse

Ski nordique | DANIEL KARMANN/EPA/Keystone

Amateurs de sports d’hiver, connaissez-vous le phénomène physique qui permet aux patins de glisser sans adhérer? Le secret: le frottement fait fondre la neige, puis cette fine couche d’eau entre les spatules et la neige diminue les frottements, pensait-on jusqu’alors… A tort, estiment des chercheurs français, raconte Le Monde.

Alors, pourquoi ça glisse? Selon l’équipe de scientifiques, la couche liquide formée sous le patin est beaucoup plus fine que prévu, de l’ordre d’un centième de cheveu. Et ce n’est pas tout: ce liquide, dont les caractéristiques ont été étudiées expérimentalement, est visqueux et élastique… ce qui n’était pas prévu par les modèles actuels! Un terrain glissant, donc.

link

Lire l'article publié par Le Monde

| | radar

Un détecteur à photon unique qui fonctionne dans l’espace

Ciel étoilé. | KEYSTONE/Gian Ehrenzeller

L’une des utilisations émergentes des photons uniques est de les remplir d’informations quantiques et de les envoyer à travers le monde. La communication quantique exploite les lois de la physique pour s’assurer que les données ne peuvent être lues par aucun espion. L’un des défis consiste à trouver des moyens d’envoyer cette information. La Chine a peut-être la solution, raconte la MIT Technology Review. Son satellite de communication quantique Micius a réalisé une série impressionnante de percées grâce à de puissants détecteurs de photons.

link

Lire l'article de MIT Technology Review

| | news

Francesco Pepe, directeur de l'Observatoire de Genève: «Nous avions presque abandonné» l'idée du Nobel

Francesco Pepe, professeur au Département d'astronomie de l'Université de Genève. | Unige

Francesco Pepe est directeur du Département d’astronomie de l’Université de Genève, historiquement connu sous le nom «Observatoire de Genève». C’est là que les deux astrophysiciens suisses récompensés ce mardi ont mené leurs travaux (les observations astronomiques elles-mêmes ont eu lieu à l’Observatoire de Haute-Provence).

Arrivé au département en 1998, il n’a pas participé à la découverte de la première exoplanète, mais a étroitement collaboré avec eux par la suite.

| | news

Le prix Nobel de physique, une récompense inespérée pour les Suisses Michel Mayor et Didier Queloz

Le prix Nobel de physique a été décerné, ce mardi 8 octobre, à James Peebles pour ses travaux sur la cosmologie physique et aux deux Suisses Michel Mayor et Didier Queloz pour la découverte de la première exoplanète en orbite autour d’une autre étoile de type solaire.

En 2018, le prix Nobel de physique avait été attribué à Arthur Ashkin, Gérard Mourou et Donna Strickland pour leurs recherches sur la physique des lasers et leurs applications.

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | radar

Quelle percée scientifique sera récompensée par le prix Nobel de physique?

C.K. Koay/Creative Commons/Flickr

Le prix Nobel de physique sera décerné mardi 8 octobre. Quelles sont les percées scientifiques les plus susceptibles d’être récompensées? La prévision est une science inexacte… Et pourtant, Forbes se prête à l’exercice. Plutôt que des noms de chercheurs, le magazine américain envisage plusieurs domaines de la physique où de récentes percées justifieraient l’attribution d’un Nobel.

Les hypothèses en lice. Théorie de l’information quantique, planètes extrasolaires… Nombreuses sont les possibilités. Pour dresser son inventaire, le journaliste de Forbes s’appuie sur les derniers développements scientifiques, ainsi que sur les statistiques des précédentes éditions. Sans se départir d’un trait d’humour, puisqu’il envisage les cris de désespoir du journaliste scientifique devant expliquer de façon claire un sujet pointu et complexe comme la physique de la matière condensée…

link

Lire l'article de Forbes

Commandez notre Revue

Votre cerveau a été piraté

| | news

Une étude montre que la mécanique quantique s'applique au-delà de ce qu'on pensait

Image d'illustration | Robert Couse-Baker/Flickr/Creative Commons

Une équipe viennoise, en collaboration avec plusieurs chercheurs dont des chimistes de Bâle, viennent de montrer que les lois de la mécanique quantique s’appliquent même à de grosses molécules de plus de 2000 atomes. Leurs travaux ont été publiés dans Nature Physics.

Pourquoi c’est important. Les lois de la nature ne devraient pas dépendre de l’échelle d’observation. Et pourtant, la mécanique quantique, qui décrit si bien les objets microscopiques, semble inopérante dans notre monde macroscopique. Vérifier si la mécanique quantique s’applique toujours pour des objets de plus en plus gros permet de tester l’aspect universel de cette théorie.

| | news

"All models are wrong, but some are useful"

Adam Riess dans son bureau à l'Université John Hopkins. | Gail Burton / AP Keystone

Nobel Prize winner, Adam Riess is one of the pioneers in the standard model of cosmology. In an interview with Christian Speicher, he explains why he is no longer fully convinced of this model.

Mr Riess, not many cosmologists get the privilege of contributing to a path-breaking cosmological perspective. You played a major role in this end of the 1990s. What happened then?

| | news

Que reste-t-il à découvrir en physique fondamentale?

Résultats d'une expérience du CERN impliquant un muon, un anti-muon, et un photon | CERN

Après la découverte du boson de Higgs il y a 7 ans jour pour jour, quel avenir pour la physique des particules? A l’occasion de la Conférence mondiale des journalistes scientifiques, qui se tient du 1er au 5 juillet à Lausanne, la question était posée à plusieurs physiciens de prestigieuses institutions suisses et internationales.

Pourquoi c’est important. Avant de faire progresser notre compréhension du monde, les infrastructures (accélérateurs, détecteurs de particules…) requises pour la recherche en physique des particules impliquent des chantiers aux coûts pharaoniques. Cela en fait un domaine stratégique, entre coopération et compétition scientifique internationale.

| | radar

La science s'interroge sur la recette des crêpes sans trous

Creative Commons

Comment s’assurer que la pâte à crêpes, une fois répandue dans la poêle chaude, se répartisse de façon homogène afin de ne pas former de trous? La question semble relever de l’anecdote, et pourtant: deux chercheurs ont voulu en avoir le cœur net, et ceci avec les outils de la science! Ils publient leurs résultats dans APS Physics (EN).

Pourquoi c’est scientifique. Les chercheurs ont modélisé le problème en termes physiques pour en déterminer la solution optimale. En l’occurrence, ils se sont intéressés au comportement dynamique du fluide que représente la pâte à crêpes pour savoir comment la viscosité de la pâte se modifie avec la chaleur, avant de se solidifier. Et donc, découvrir comment empêcher la formation des trous disgracieux laissant s’échapper la confiture ou la pâte à tartiner.

| | news

La beauté des bulles de savon glacées décryptée par la science

Avez-vous déjà essayé de congeler une bulle de savon? Le phénomène est d’une beauté remarquable: des cristaux de glace flottent dans la bulle glacée. Mais les processus scientifiques à l'œuvre n’avaient pas été décryptés… jusqu’à présent.

Pourquoi c’est fascinant. Ces bulles glacées rappelant les célèbres boules à neige de notre enfance sont moins triviales qu’il n’y paraît. En cause: des conditions d’échanges thermiques pour le moins atypique entre l’intérieur froid de la bulle et son environnement à température ambiante.

| | radar

En physique, qui de la théorie ou de l'expérience précède l'autre?

L’observatoire construit par Tycho Brahe en 1595. Ses mesures ont permis à Kepler d’établir ses lois sur le mouvement des astres | Tiré de l’Atlas Maior de Johan Blaeu (1662)

Alors que les scientifiques s’écharpent sur la nécessité d’investir des dizaines de milliards dans de futurs accélérateurs de particules géants, le site de Scientific American pose une question passionnante: construit-on des instruments pour vérifier des théories, ou l’expérience est-elle un préalable à l’élaboration de nouvelles théories?

Pourquoi on vous en parle. Quand le LHC a été construit, près de Genève, dans les années 1990, les scientifiques avaient une idée assez précise de ce qu’ils cherchaient: une particule ressemblant au boson de Higgs prévu par la théorie. Mais alors que des projets plus gigantesques encore sont à l’étude, les scientifiques ne peuvent faire de promesse scientifique. Faut-il ne pas les construire pour autant?

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | radar

Quarante-six balles de tennis empilées, qui dit mieux?

https://www.youtube.com/embed/BC21Mdeqm2I

Pour étudier le phénomène de friction, un physicien géorgien construit des tours avec des balles de tennis. Son record est aujourd’hui un édifice de six niveaux, avec 46 balles.

Pourquoi c’est étonnant. Certaines figures réalisées par Andria Rogava, professeur d’astrophysique à l’Ilia State university de Tbilissi (Géorgie) semblent défier les lois de la pesanteur. C’est la friction entre ces objets rugueux qui permet de réaliser des empilements étonnants.

| | news

Le physicien romand Jérôme Faist reçoit le prix Julius Springer

Jérôme Faist | H. Hoffstettler

Jérôme Faist, professeur à l’EPFZ, recevra aujourd’hui à Berlin le prix Julius Springer de physique appliquée. La récompense distingue ses travaux sur les lasers à cascade quantique (QCL), dont il est le co-inventeur.

Les détails. Les QCL émettent de l’infra-rouge moyen à l’infra-rouge lointain. Leurs applications couvrent de nombreux domaines: détection des gaz à effet de serre et polluants atmosphériques, imagerie biochimique pour le dépistage des tumeurs ou encore étude des objets interstellaires.