#pétrole


S'abonner
| radar

Le pétrole somalien pourra-t-il garantir la paix et la stabilité?

La Somalie s’apprête à lancer un cycle d’octroi de licences pour 15 sites offshore pouvant produire 30 milliards de barils et transformer profondément l’économie. Mais dans un pays en proie à la guerre civile depuis 1978, plus récemment à la piraterie et au terrorisme, ce potentiel pétrolier pourrait aussi être une force déstabilisatrice.

link

Petroleum Economist

| radar

La Namibie, prochain Eldorado du pétrole africain?

Le potentiel des réserves de brut de Namibie attire de plus en plus de majors du pétrole. Les experts le comparent à celui des puits offshore brésiliens. Face à l’engouement, Exxon Mobil a récemment acquis 28’000 km2 afin d’élargir ses explorations en accord avec le gouvernement namibien.

link

Financial News Media

| radar

Un nouveau gisement pétrolier découvert en Iran

Keystone

Le ministre du pétrole iranien, Bijan Namdar Zanganeh, vient d'annoncer la découverte d’un nouveau puit de pétrole au sud-ouest du pays, probablement le second plus important d'Iran avec une capacité de pompage estimée à 53 milliards de barils.

Pourquoi c’est important. Alors que le pays étouffe sous les sanctions économiques imposées par les Etats-Unis, le président Hassan Rohani s’est félicité de ce «cadeau du gouvernement au peuple d’Iran» qui, s’il est confirmé, pourrait augmenter d’un tiers les réserves prouvées du pays. Le “New York Times” raconte.

link

The New York Times

| radar

Le géant pétrolier saoudien Aramco est prêt à entrer en bourse

Keystone

L’entrée sur le marché de la compagnie décrite comme la plus rentable du monde est désormais confirmée et pourrait valoriser l’entreprise à au moins 1,5 milliard de dollars. Le groupe devrait d’abord intégrer le Tadawul, la bourse saoudienne, en décembre, avant d’entrer éventuellement sur une place financière internationale, sans qu’aucune date ne soit encore annoncée. La mesure s’inscrit dans le cadre de «Vision 2030», le plan initié par Mohammed ben Salmane pour préparer l’émirat à une ère postpétrolière.

link

CNN

| | radar

Comment remplacer le pétrole dans la fabrication de produits chimiques et objets du quotidien devenus indispensables

Peintures, plastiques de toutes sortes, détergents, etc…: le pétrole extrait du sous-sol ne sert pas qu’à faire avancer les moyens de transport. Ses chaînes de molécules entrent également dans la composition de nombre de produits du quotidien pour la plupart devenus indispensables.

Pire, l’industrie chimique utilisant du pétrole est responsable de 14% des émissions de gaz à effet de serre sur la planète. Comment changer la donne? C’est possible, explique un bon article de Science: en utilisant les énergies renouvelables d’une part pour produire les «briques chimiques» en scindant les molécules de CO2, d’eau ou d’oxygène, d’autre part pour produire les mêmes produits que précédemment, mais sans polluer.

link

Lire l'article dans Science magazine