#parlement


S'abonner
| | news

Qui sont les 42 scientifiques du nouveau parlement fédéral?


La première session de la nouvelle Assemblée fédérale a démarré lundi 2 décembre. Plus jeune, plus féminin, plus vert, le parlement de cette 51e législature est aussi très scientifique, une tendance à laquelle Heidi.news avait consacré un article en novembre, en se concentrant sur les nouveaux arrivants. La rédaction s’est depuis penchée sur les profils des 246 parlementaires. Résultat: les deux chambres comptent 42 élus ayant suivi une formation dans une branche scientifique. Et 27 exercent une profession en lien avec les sciences.

Pourquoi c’est intéressant. Jusqu’au début des années 2000, les deux tiers des élus ayant une formation universitaire étaient juristes. Depuis, une diversification s’est opérée, avec des diplômés en sciences naturelles et techniques, en sciences sociales ou en lettres. Parmi les 42 scientifiques du nouveau parlement, 21 sont issus des rangs verts et verts-libéraux, deux partis qui ont clairement misé sur des candidats leur apportant de la légitimité sur les thèmes du climat, de l’environnement ou encore de la biodiversité.

| | news

Les nouveaux élus au Conseil national recadrent les lobbyistes

Keystone / Peter Klaunzer

Premier vote et premier retournement de situation hier 2 décembre à Berne, en ouverture de la 51e législature. Les nouveaux élus du Conseil national ont fait passer la réglementation sur plus de transparence en matière de lobbyisme, alors que l’assemblée avait rejeté le projet de loi en juin dernier.

Pourquoi on vous en parle. 28% des conseillers nationaux entretiennent des liens d’intérêts avec les milieux de la santé. Heidi.news a entrepris d’évaluer leurs votes, avec ceux de l’ensemble des 200 élus. Quels sont les parlementaires qui ont permis un tel revirement?