#Parkinson


S'abonner
| | news

L’intestin serait bien le point de départ de la maladie de Parkinson

Illustration d'après Leonardo Aguiar | Creative Commons

Depuis 2003, plusieurs études ont démontré le rôle de l’intestin et du nerf vague dans le développement de la maladie de Parkinson. Une équipe américaine vient de valider cette hypothèse chez la souris, ce qui ouvre de nouvelles voies de recherche fondamentale et clinique.

Pourquoi c’est important. La maladie de Parkinson est la seconde pathologie neurodégénérative dans les pays occidentaux après la maladie d’Alzheimer. En Suisse, elle concerne plus de 15'000 personnes. Il n’existe pas de traitement curatif. Les options thérapeutiques aujourd’hui disponibles permettent uniquement d’améliorer la qualité de vie des patients en réduisant les symptômes.