#Paléontologie


S'abonner
| | news

25 hectares et 360 millions d'années pour la plus vieille forêt fossile, retrouvée en Chine

Reconstitution de la forêt côtière de Xinhang, en Chine, au Dévonien supérieur | Zhenzhen Deng

Une forêt primitive, datée du Dévonien supérieur, entre 360 et 372 millions d’années, a été découverte à Xinhang, dans l’est de la Chine. Décrite ce jeudi dans la revue Current Biology, elle dépasse de loin en superficie les autres rares exemples connus pour cette époque.

Pourquoi on vous en parle. Les arbres les plus anciens seraient apparus entre le milieu et la fin du Dévonien. Cependant, les données fossiles pour cette période sont rares et cantonnées à quelques sites de petite taille en Amérique du Nord et en Europe. La forêt de Xinhang permet donc d’étendre à l’Asie la répartition géographique des forêts primitives. Avec 25 hectares de superficie, elle est également le plus ancien exemple de forêt d’une telle envergure.

| | news

Une nouvelle espèce de lézard fossile a été découverte dans le ventre d'un Microraptor

Ce Microraptor présente une structure osseuse au niveau de son abdomen. Il s'agit en réalité d'un lézard, Indrasaurus, recroquevillé sur lui-même et ayant servi de dernier repas à ce petit dinosaure proche des oiseaux. | Jingmai O'Connor

On en sait un peu plus sur le régime alimentaire du Microraptor, ce petit dinosaure à plumes qui ressemble déjà beaucoup à un oiseau. On a en effet retrouvé en Chine un fossile de 120 millions d’années de cette espèce… avec dans son estomac les restes également fossilisé d’un petit lézard, s’avérant appartenir une nouvelle espèce! Les travaux ont été publiés dans la revue Current Biology.

Pourquoi on vous en parle. Trouver les restes du dernier repas d’un animal fossilisé est rare, car cela nécessite des conditions de préservation très particulières. Malgré cela, c’est la quatrième fois qu’on retrouve un repas fossilisé de Microraptor. Le lézard vient donc s’ajouter au régime alimentaire de ce petit carnivore opportuniste déjà constitué de poissons, de petits mammifères et d’autres oiseaux.

| | news

Il y a 44 millions d’années, le plus grand mammifère prédateur d'Europe était suisse

Mandibule de Cartierodon Egerkingensis. Barre d'échelle = 1cm. | Bastien Mennecart / NMBS

Deux paléontologues ont découvert une nouvelle espèce de hyanodontidé dans les collections du Musée d’histoire naturelle de Bâle. Le fossile, vieux d’environ 44 millions d’années, montre que Cartierodon egerkingensis était alors le plus grand mammifère prédateur en Europe.

Pourquoi c’est important. Les autres représentants de cette famille de prédateurs n’excédaient pas 20 kilos à cette période de l’Éocène moyen. Or C. egerkingensis atteignait 30 kilos, d’après la taille de ses dents. Cela modifie la vision que l’on avait jusqu’ici de l’évolution des prédateurs européens de cette époque.

| | news

Australie: une nouvelle espèce de dinosaures conservée dans de l'opale

Représentation d'artiste de Fostoria dhimbangunmal | James Kuether

Des paléontologues australiens ont mis au jour les restes fossilisés d’au moins quatre individus d’une nouvelle espèce de dinosaures iguanodontidés, à Lightning Ridge, en Nouvelle-Galles du Sud.

Pourquoi c’est important. Les découvertes de dinosaures sont peu communes en Australie où seule une dizaine d’espèces sont répertoriées. Ces nouveaux fossiles, de l’espèce Fostoria dhimbangunmal, ont en plus deux particularités les rendant particulièrement rares. Tout d’abord c’est la première fois que plusieurs individus d’une même espèce sont retrouvés ensemble en Australie. De plus, la fossilisation s’est faite à partir de l’opale présente sur le site fossilifère, une mine dédiée à cette pierre fine.