#ofen


S'abonner
| | news

L'OFEN dévoile son rapport sur la 5G mais sans se prononcer sur la révision des limites d'émission

Une antenne 5G à Genève | MARTIAL TREZZINI/KEYSTONE

Il s’agissait de l’un des avis les plus attendus de 2019. Mais les divisions ont visiblement eu raison du groupe de travail Téléphonie mobile et rayonnement, qui n’a pas réussi à se mettre d'accord, dans son rapport paru ce jeudi 28 novembre, sur une éventuelle modification des valeurs limites d’émission des antennes, inscrites dans l’Ordonnance sur le rayonnement non-ionisant (ORNI).

Pourquoi c’est important. Cette possibilité de révision de l’ORNI est pourtant au cœur de la polémique sur la 5G. Le rapport de 132 pages, s’il dresse un état des lieux très documenté des enjeux technologiques, scientifiques et sanitaires, ne formule pas de recommandation claire: les cinq options (statu quo sur la réglementation, lois plus sévères ou encore plus souples, selon plusieurs nuances de permissivité) sont envisagées individuellement, en évitant soigneusement de trancher. Le dossier est ainsi renvoyé au Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC), qui devra trancher à partir de ce rapport.