#neurosciences

| | radar

A un enfant atteint d'une maladie rare, des médecins français prescrivent... du café!

Creative Commons

C’est une histoire étonnante que racontent des médecins français dans la revue Annals of Internal Medicine (EN). Pour soulager un enfant souffrant d’une maladie génétique rare entraînant des mouvements involontaires (on parle de dyskinésie), ces derniers lui ont prescrit… deux tasses de café quotidiennes! Ce traitement parvient à contrôler les symptômes pendant plusieurs heures.

Pourquoi ça marche. L’enfant souffre d’une mutation sur un gène appelé ADCY5, qui code la production d’une enzyme impliquée dans le déclenchement des mouvements volontaires par le cerveau. Cette enzyme est normalement activée par l’adénosine, un neurotransmetteur. Or, la caféine est un antagoniste des récepteurs de l’adénosine, ce qui signifie que lorsque la caféine s’y fixe, l’enzyme est moins produite, et les mouvements intempestifs plus rares.

| | news

Le cerveau humain réagit à la musique, mais pas celui des macaques

Des neuroscientifiques observent l'activité du cerveau. | Martin Ruetschi / Keystone

À l’écoute de sons harmonieux et du langage, notre cerveau réagit différemment de celui du macaque, montre une étude publiée dans Nature Neuroscience (EN).

Pourquoi c’est important. Les comparaisons biologiques entre les êtres humains et d’autres mammifères mettent en évidence de nombreuses similitudes, en matière d’émotions, de ressentis, de sentiments et même de capacités cognitives. Mais la musique serait l’apanage de l’espèce humaine.

| | twitter

Une directrice à la tête du Centre Wyss pour la bio et neuroingénierie

Depuis la fondation en 2013 du centre basé sur le campus Biotech à Genève, c’était le Pr John Donoghue qui en assurait la direction. C’est le Dr Mary Tolikas, qui a participé au lancement de l’institut Wyss pour l’ingénierie bio-inspirée à l’université de Harvard, qui assurera dorénavant la fonction de directrice générale.

| | news

La musique soigne le cerveau de prématurés

Bébé prématuré écoutant de la musique. | Stéphane Sizonenko / UNIGE

L’exposition à la musique de bébés nés prématurément corrige une mauvaise connexion cérébrale à l’interface des sensations, des émotions et de la mémoire. Cette découverte de chercheurs de l’Université de Genève suscite l’espoir de pouvoir compenser le défaut de maturité cérébrale de ces enfants.

Pourquoi c’est intéressant. La musique et les musicothérapies prennent une place croissante dans le soin des enfants prématurés. Beaucoup de travaux mesurent des effets bénéfiques sur leur comportement. Pour la première fois, des recherches montrent par IRM l’impact biologique de la musique sur les cerveaux des bébés, confortant scientifiquement une approche empirique.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

Des scientifiques lémaniques décryptent le scénario de fabrication des neurones

Des cellules progénitrices (en rouge) se divisent pour produire des cellules filles (en vert).| Ludovic Telley et Gulistan Agirman

Le cortex et ses circuits de neurones forment la partie la plus développée du cerveau des mammifères, qui leur permet d’interagir avec le monde. Comment un système aussi complexe se construit-il? Des scientifiques des Universités de Genève et Lausanne ont identifié les scénarios génétiques qui permettent aux cellules souches dans l’embryon de produire les bons neurones au bon endroit et au bon moment.

Pourquoi c’est important. Cette découverte, publiée dans Science, offre un nouvel éclairage sur les mécanismes de base à l’œuvre dans la création de différents types de cellules. Par ailleurs, en reconstruisant l’histoire des neurones, les scientifiques peuvent voir quand elle prend un mauvais tour: une piste pour mieux comprendre l’origine de troubles neuro-développementaux tels que l’autisme ou la schizophrénie.