#médecins


S'abonner
| | Radar

«Il faut laisser Didier Raoult en paix», réclament 200 médecins du Sud-Est de la France

Médecin infectiologue de formation, le Pr Didier Raoult a fondé et dirige l'IHU Méditerranée-Infection depuis 2015. | Keystone / AP / Christophe Ena
| | Analyse

Que risque Didier Raoult avec la plainte déposée à l’Ordre des médecins?

Portrait de Didier Raoult, par Franck Sabattier. | CC BY-SA 4.0
| | Interview

«C’est très grave, le Conseil fédéral instaure une médecine à deux vitesses»

Le Dr Philippe Eggimann est président de la Société vaudoise de médecine (SVM) et de la Société Médicale de la Suisse Romande (SMSR). | Keystone / Jean-Christophe Bott

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

| | News

Malgré les pénuries, les médecins se disent satisfaits de la gestion de la crise en Suisse

Appréciation de la disponibilité des masques de protection, des produits de désinfection et d’autres équipements de protection
| | Radar

Pourquoi est-il si difficile de proposer un nouveau tarif médical?

Assistantes médicales au centre médical d'Oberhasli à Meiringen. | Keystone / Gaetan Bally
| | News

Vers une simplification des factures médicales?

Une forfaitisation des actes médicaux en médecine générale est-elle possible? | Keystone / Gaetan Bally
| | Enquête

Les cabinets médicaux, dentaires et de physiothérapie risquent-ils une faillite?

Médecin généraliste au centre médical de Seebach Zurich. | Keystone / Gaetan Bally
| | News

EXCLUSIF – Les cabinets médicaux romands en difficulté, plusieurs menacés de fermeture

Extrait du sondage effectué par la Société médicale de la Suisse romande.
| | News

Les médecins vaudois à la recherche de leurs patients disparus

Cabinet médical (image d'illustration). | Keystone / Gaetan Bally
newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | News

Pourquoi l'OFSP a rejeté le nouveau tarif médical Tardoc

Le tarif Tardoc concerne tous les médecins facturant leurs prestations en ambulatoire. | KEYSTONE / Christian Beutler