#mathématiques


Abonnez-vous
| | news

Jeanne Calment était bien la doyenne de l'humanité, cette étude franco-genevoise en atteste

Jeanne Calment est décédée est née en 1875 et décédée en 1997 | Wikkicommons

Jeanne Calment était vraiment Jeanne Calment, et non sa fille comme supputé en 2018. La doyenne de l’humanité a bel et bien atteint l’âge de 122 ans et 165 jours, atteste ce lundi une équipe de chercheurs franco-suisses. Outre les preuves historiques qui foisonnent, une nouvelle modélisation mathématique suggère que ce record peut survenir en moyenne une fois pour 10 millions de centenaires. Une probabilité certes infime, mais pas impossible, contrairement à ce qu’affirmait un chercheur russe.

Pourquoi on vous en parle. En décembre 2018, Nikolay Zak jetait un pavé dans la marre : l’âge de Jeanne Calment ne serait qu’une imposture. Selon ce jeune mathématicien russe, la personne qui portait ce nom serait en réalité morte en 1934, à 59 ans, puis sa fille aurait usurpé son identité. Sa théorie complotiste avait trouvé un très fort écho médiatique.

| | news

Alan Turing, un génie des mathématiques détruit par l'intolérance

La statue d'Alan Turing, une pomme dans la main, au mémorial de Sackville Park | Lmno - Creative Commons

Le New York Times rend hommage au mathématicien britannique Alan Turing aujourd’hui, sous une forme inhabituelle: le quotidien publie une nécrologie pour réparer un “oubli”, il y a 65 ans. Le quotidien publie ce mois-ci plusieurs nécrologies de figures LGBT, en réponse à l’intolérance croissante de nos sociétés.

Pourquoi c’est important. On doit beaucoup à Alan Turing, qui a notamment conduit l’équipe qui a vaincu Enigma, la machine à coder les messages des nazis, et posé les concepts de l’ordinateur moderne. Mais, parce qu’il était homosexuel, Turing a été traité en criminel et obligé de se soumettre à une castration chimique. Il s’est suicidé le 7 juin 1954.