#mammifères


S'abonner
| | radar

Près de la mer Morte, des mammifères révolutionnent l’étude du langage

Keystone

Selon la loi de Zipf, plus un mot est court, plus il est utilisé. Les chercheurs de l’université israélienne Bar-Ilan viennent pourtant de faire une découverte déroutante en étudiant pendant 20 ans le comportement d’une communauté de petits mammifères vivant dans le sud d’Israël.

Pourquoi c’est intéressant. Publiée dans la revue Evolution Letters, leur étude montre qu’au sein de cette espèce, les femelles utilisent davantage des cris longs et doux pour communiquer tandis que les moyens de communication des mâles sont limités. Plus courts mais aussi plus forts.

link

The Jerusalem Post

| | radar

Ce mammifère fossile étonne par son oreille moyenne inédite

Représentation d'artiste de Jeholbaatar kielanae | Yong XU

En Chine, un petit mammifère vieux de 120 millions d’années a étonné ses découvreurs, rapporte New Scientist. Annoncé et décrit dans Nature ce mercredi 27 novembre, Jeholbaatar kielanae présente une oreille moyenne inédite pour les mammifères de cet âge.

Pourquoi c’est étonnant. Les mammifères ont la particularité de posséder trois petits os dans leur oreille moyenne, marteau, enclume et étrier. Ceux-ci sont absents des autres vertébrés. C’est cette particularité qui permet normalement de distinguer les mammifères primitifs. Une évolution généralement perçue comme relativement linéaire. Or, chez Jeholbaatar, la disposition de ces trois os se rapproche de celle d’un autre fossile, Arboroharamiya, dont l’appartenance au groupe des mammifères est fortement débattue. L’origine des mammifères aurait donc été beaucoup plus complexe que ce qu’on pensait.

link

Lire l'article de New Scientist