#Liban


S'abonner

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | Interview

«Seule la vérité pourra aider les Libanais à dépasser ce traumatisme»

Un homme dans une manifestation de familles endeuillées à Beyrouth, le 4 septembre 2020. | Keystone / EPA / Nabil Mounzer

A Beyrouth, l’explosion sur le port n’a laissé personne indemne. Selon les premiers résultats d’une étude de l’Université américaine de Beyrouth (à paraître), les deux-tiers des Beyrouthins souffrent de troubles du sommeil ou de dépression mineure à modérée. Nadine Ghanimeh, psychologue et psychothérapeute, exerce depuis 12 ans dans un cabinet privé à Beyrouth. Selon elle, pour comprendre la réaction des habitants, il faut remettre l’explosion dans le contexte libanais, où les réponses sont absentes et la résilience a ses limites.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| Idées

L'actualité vue depuis Beyrouth, où un verdict est attendu et la solidarité omniprésente

Sophie Woeldgen

Ce texte est issu de la newsletter quotidienne et gratuite de Heidi.news, Le Point du jour, et de ses éditions spéciales avec un invité. Inscrivez-vous gratuitement!

| Idées

Beyrouth, un si beau saccage

Manuel Carcassonne

L'éditeur parisien Manuel Carcassonne s'est précipité à Beyrouth pour y rejoindre sa femme libanaise et leur fils, qui ont miraculeusement survécu à l'explosion du 4 août. Voici le récit intime de ses déambulations dans la ville dévastée.