#le labo


S'abonner
| | radar

Vers un drone pour détecter les malades du Covid-19 dans la rue

Draganflyer X4-ES, le drone de "sécurité publique" déjà commercialisé par la société Draganfly. | Draganfly, DR

Pendant le pic épidémique, la Chine a utilisé des drones pour distribuer des médicaments ou désinfecter les rues. Les aéronef sans pilote pourraient désormais endosser une nouvelle fonction: détecter les patients potentiellement atteints de Covid-19 dans la rue. Le projet, mené à l’université d’Australie du sud sous l’égide du ministère australien de la Défense, vient de faire l’objet d’un partenariat avec le constructeurs de drones nord-américain Draganfly, en vue d’un déploiement sur le terrain.

Comment ça marche. L’équipe australienne a développé un algorithme de reconnaissance faciale capable d'inférer le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire des patients à partir d’images filmées par drones. En y ajoutant la mesure de la température (caméra thermique) et l’analyse automatique des gestes (toux, éternuement), le système devrait avoir le potentiel de détecter un pourcentage significatif des personnes potentiellement infectées par Covid-19, pour peu qu’elles soient filmées par le futur drone.

link

A lire sur le site de l'université d'Australie du Sud

| | radar

Ce robot peut pénétrer dans votre cerveau

DR

Cela ressemble à de la magie noire chinoise mais c'est l'oeuvre de scientifiques de Shenzhen. Dans la mégalopole du sud de la Chine, ces chercheurs mettent au point un robot en forme de ver capable de se déplacer le long des vaisseaux sanguins et de se connecter aux neurones.

| radar

729 avocats en tournée dans les prisons libanaises

Le candidat indépendant Melhem Khalaf, soutenu par la société civile, a été élu bâtonnier de l’Ordre des avocats de Beyrouth à la mi-novembre. Son élection est l’une des victoires du mouvement de contestation.

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

| | radar

Le MIT développe un robot aux doigts de fée

MIT

A Boston, des chercheurs du MIT ont développé un robot capable de saisir facilement toutes sortes d’objets. Leur robot, décrit dans The International Journal of Robotics Research, assure sa prise en prenant appui sur les surfaces disponibles, comme une table ou un mur.

| | radar

Du biochar africain pour lutter contre le réchauffement climatique

Biochar / Flickr

Le biochar (un amendement agricole issu de la pyrolyse de biomasse, proche du charbon) pourrait être valorisé en Afrique afin de lutter à grande échelle contre le rejet de CO2 dans l’atmosphère, explique The Conversation. En cause, la capacité de ce produit à stocker le carbone dans les sols le dioxyde de carbone atmosphérique.

| | radar

Comment des papillons ont évolué pour se nourrir de poison

Keystone / AP Temple Daily Telegram / Scott Gaulin

L’herbe à la ouate (ou asclépiade de Syrie) est une herbacée extrêmement toxique, mais les papillons monarques s’en gavent sans le moindre effet secondaire. Des chercheurs de Berkeley ont découvert pourquoi, et l’expliquent sur Nature, relate le New York Times.

| | radar

Le labo alémanique: économiste la plus influente, émincé d'insectes et reprise de «l'auberge Instagram»

Insectes prêts à être mangés | Creative Commons

Comme chaque semaine, notre correspondante à Zurich décrypte les dernières actualités liées aux sciences et à l’innovation venues de Suisse alémanique.

| | radar

Le Labo d'Asie: Baidu investit dans l'IA, site souterrain pour déchets radioactifs et virus destructeur du coton

Le désert de Gobi, en Chine | Pixabay

Baidu investit dans Neusoft. Le géant chinois des moteurs de recherche Baidu a annoncé qu'il investirait 1,44 milliard de yuans (201 millions de francs) dans la société d'intelligence artificielle Neusoft Holding. Leurs priorités: les villes intelligentes, la santé et l'éducation. technode (EN)

| | radar

Le labo américain: encre caméléon, fin des dinosaures et anguilles électriques

MIT

Des objets qui changent de couleur comme les caméléons. Les fashionistas en rêvaient, les chercheurs du MIT l’ont fait. Ils ont mis au point une encre invisible capable de changer infiniment de couleur en fonction des différentes longueurs d'onde de lumière et applicable sur tout type d’objet. Ce système appelé «PhotoChromeleon» qui utilise une série de colorants photochromiques pourrait révolutionner le camouflage des véhicules militaires mais aussi l’industrie de la mode. Gizmodo (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | radar

Le labo du pasteur Marc Pernot, rédacteur en chef invité du Point du jour

Mindar, prêtre androïde à Kyoto. DR.

Bonjour, c’est Marc à Genève. Passionné par la Bible et les débats théologiques, attaché à cette ville en raison de mes origines, je suis depuis l'an dernier pasteur de l’Église Protestante de Genève. Voici ma sélection d’articles pour le labo:

| | radar

Le labo alémanique: économies de sang, diagnostic des maladies mentales et antibiorésistance

Keystone / Gaetan Bally

Comme chaque semaine, retrouvez la sélection dans l’actualité scientifique alémanique de notre correspondante à Zurich.

| | radar

Le labo du Moyen-Orient: super-crevettes, nanoparticules contre le cancer et zoonoses

Keystone

Comme chaque semaine, notre correspondante à Tel Aviv Salomé Parent décrypte les dernières actualités scientifiques du Moyen-Orient.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | radar

Le labo asiatique: dinosaure japonais, pénurie d'héparine et cryptomonnaie à Hong Kong

Kamuysaurus japonicus | Y. Kobayashi / Scientic Reports

Comme chaque semaine, notre correspondante à Hong Kong décrypte les dernières actualités scientifiques venues d’Asie.

| | radar

Le labo nord-américain: LSD, démocratie sous influence, et médicaments inventés par l'IA

Joe Amon/MediaNews Group/The Denver Post, via Getty Images

Comme chaque semaine, notre correspondant à Boston, Lionel Pousaz, décrypte les dernières actualités scientifiques venues des Etats-Unis.

| | radar

Le labo africain: pétrole ghanéen, déchetterie digitale et boom du khat

Agbogbloshie/Wikimedia Commons

Le Ghana va doubler sa production pétrolière. Petit joueur dans l’arène des hydrocarbures africains, le Ghana va passer de 200’000 barils par jour à 420’000 d’ici à 2023. Cette montée en puissance est en grande partie due aux nouveaux gisements découverts par la start-up norvégienne Aker sur le bloc pétrolier offshore de Tano Cape Three points. Une manne qui permet d’assurer la place de ce petit Etat d’Afrique de l’Ouest parmi les économies les plus florissantes du continent. The Africa Report (EN)