#le labo


S'abonner
| | radar

Le MIT développe un robot aux doigts de fée

MIT

A Boston, des chercheurs du MIT ont développé un robot capable de saisir facilement toutes sortes d’objets. Leur robot, décrit dans The International Journal of Robotics Research, assure sa prise en prenant appui sur les surfaces disponibles, comme une table ou un mur.

Pourquoi c’est important. Si l’humain peut se saisir d’un objet sans trop réfléchir, les machines doivent passer par de laborieuses phases de programmation. Grâce à cette approche, les chercheurs du MIT gagnent un temps précieux.

link

Lire l'article de MIT News

| | radar

Du biochar africain pour lutter contre le réchauffement climatique

Biochar / Flickr

Le biochar (un amendement agricole issu de la pyrolyse de biomasse, proche du charbon) pourrait être valorisé en Afrique afin de lutter à grande échelle contre le rejet de CO2 dans l’atmosphère, explique The Conversation. En cause, la capacité de ce produit à stocker le carbone dans les sols le dioxyde de carbone atmosphérique.

Pourquoi c’est intéressant. Recyclés, ces résidus sont issus de la culture de sorgho, de maïs, de riz ou de millet et peuvent être utilisés pour fertiliser les sols, nourrir le bétail ou bâtir des maisons. Un produit biologique miracle aussi utile aux fermiers africains qu’il pourrait être utile à l’atmosphère de la planète.

link

Lire l'article publié par The Conversation

| | radar

Comment des papillons ont évolué pour se nourrir de poison

Keystone / AP Temple Daily Telegram / Scott Gaulin

L’herbe à la ouate (ou asclépiade de Syrie) est une herbacée extrêmement toxique, mais les papillons monarques s’en gavent sans le moindre effet secondaire. Des chercheurs de Berkeley ont découvert pourquoi, et l’expliquent sur Nature, relate le New York Times.

Pourquoi c’est intéressant. Pour comprendre quels sont les variants génétiques à l’origine de cette immunité, les scientifiques ont utilisé les fameux ciseaux d’édition génétique CRISPR. Grâce à ce procédé, ils ont introduit les mêmes mutations dans le génome de drosophiles, qui acquièrent alors les mêmes super-pouvoirs: CQFD.

link

Lire l'article publié sur le New York Times

Nos offres de fin d'année

| | radar

Le labo alémanique: économiste la plus influente, émincé d'insectes et reprise de «l'auberge Instagram»

Insectes prêts à être mangés | Creative Commons

Comme chaque semaine, notre correspondante à Zurich décrypte les dernières actualités liées aux sciences et à l’innovation venues de Suisse alémanique.

Une femme dans le club des influents. Même si Dina Pomeranz n’a atterri qu’à la 13e place, grâce à son compte Twitter, la NZZ la consacre «newcomer» dans son ranking annuel des économistes influents. Depuis six ans, le professeur de l’UZH Ernst Fehr y occupe la première place. NZZ (DE)

| | radar

Le Labo d'Asie: Baidu investit dans l'IA, site souterrain pour déchets radioactifs et virus destructeur du coton

Le désert de Gobi, en Chine | Pixabay

Baidu investit dans Neusoft. Le géant chinois des moteurs de recherche Baidu a annoncé qu'il investirait 1,44 milliard de yuans (201 millions de francs) dans la société d'intelligence artificielle Neusoft Holding. Leurs priorités: les villes intelligentes, la santé et l'éducation. technode (EN)

La Chine construit un site souterrain de déchets radioactifs. Le pays construit un laboratoire sous terre, à une profondeur allant jusqu'à 560 mètres, au milieu du désert de Gobi pour mener des tests sur l'enfouissement des déchets nucléaires. Les travaux débuteront l’an prochain et l’installation devrait être terminée d’ici 2024.CNN (EN)

| | radar

Le labo américain: encre caméléon, fin des dinosaures et anguilles électriques

MIT

Des objets qui changent de couleur comme les caméléons. Les fashionistas en rêvaient, les chercheurs du MIT l’ont fait. Ils ont mis au point une encre invisible capable de changer infiniment de couleur en fonction des différentes longueurs d'onde de lumière et applicable sur tout type d’objet. Ce système appelé «PhotoChromeleon» qui utilise une série de colorants photochromiques pourrait révolutionner le camouflage des véhicules militaires mais aussi l’industrie de la mode. Gizmodo (EN)

Le dernier jour des dinosaures revisité par la science. Des chercheurs ont retracé la chronologie stupéfiante de ce jour fatidique. L’impact de l’astéroïde géant Chicxulub sur les eaux peu profondes du golfe du Mexique il y a 66 millions d’années suivi de catastrophes en série - des rochers tombés du ciel, des incendies de forêt et des tsunamis - a eu raison des derniers dinosaures. C'était le début de la fin de l'ère mésozoïque. PNAS (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | radar

Le labo du pasteur Marc Pernot, rédacteur en chef invité du Point du jour

Mindar, prêtre androïde à Kyoto. DR.

Bonjour, c’est Marc à Genève. Passionné par la Bible et les débats théologiques, attaché à cette ville en raison de mes origines, je suis depuis l'an dernier pasteur de l’Église Protestante de Genève. Voici ma sélection d’articles pour le labo:

Un robot à la place du prêtre? Personnellement, je suis tout à fait ouvert à l’idée d’une pratique religieuse à la carte. Il ne me semble pas que ce soit nécessairement négatif que certaines personnes ne soient pas religieuses du tout, que d’autres soient fidèles à leur église, leur paroisse, et que d’autres butinent de-ci, de-là. Chacun son style, son rythme. C’est comme pour les vacances, certains aiment la mer et les cocotiers. Ma femme et moi sommes plus amateurs de montagnes et de pulls bien chauds (et donc touchés par cette exposition). Dans le domaine du ressourcement en général, il me semble que la bonne «religion» ou «pratique» pour une personne est ce qui s’avère la rendre plus en forme, plus épanouie dans ce qu’elle a de meilleur. Donc pourquoi pas inventer de nouveaux médias, comme ce robot? Personnellement, je ne serais pas amateur, mais pourquoi en dégoûter les autres? Vox (EN)

| | radar

Le labo alémanique: économies de sang, diagnostic des maladies mentales et antibiorésistance

Keystone / Gaetan Bally

Comme chaque semaine, retrouvez la sélection dans l’actualité scientifique alémanique de notre correspondante à Zurich.

L'Hôpital universitaire de Zurich fait des économies de sang. Les transfusions sanguines sont coûteuses et risquées parce qu'elles peuvent perturber le système immunitaire du receveur. En quatre ans, l'USZ a réussi à économiser 40% de sang. Medinside (DE )

| | radar

Le labo du Moyen-Orient: super-crevettes, nanoparticules contre le cancer et zoonoses

Keystone

Comme chaque semaine, notre correspondante à Tel Aviv Salomé Parent décrypte les dernières actualités scientifiques du Moyen-Orient.

Super-crevette. La crevette peut-elle réduire la pauvreté, protéger l’environnement et maîtriser les épidémies? Des scientifiques de l’université Ben-Gourion du Néguev ont créé des «super-crevettes», des animaux mâles avec deux chromosomes femelles, qui pourraient augmenter les rendements de l'aquaculture et empêcher la propagation de parasites nuisibles dans l’eau. The Jerusalem Post (FR )

| | radar

Le labo asiatique: dinosaure japonais, pénurie d'héparine et cryptomonnaie à Hong Kong

Kamuysaurus japonicus | Y. Kobayashi / Scientic Reports

Comme chaque semaine, notre correspondante à Hong Kong décrypte les dernières actualités scientifiques venues d’Asie.

Découverte d'une nouvelle espèce de dinosaure à «bec de canard». Au Japon, des chercheurs de l'université d'Hokkaido ont annoncé la découverte d'une nouvelle espèce de dinosaure, le «Kamuysaurus japonicus» (dieu dragon japonais). Long de huit mètres, d’un poids estimé entre 4 et 5,3 tonnes, ce spécimen est mort à l’âge de neuf ans et avait vécu en bord de mer, un habitat rare pour les dinosaures. Scientific Reports (EN)

| | radar

Le labo nord-américain: LSD, démocratie sous influence, et médicaments inventés par l'IA

Joe Amon/MediaNews Group/The Denver Post, via Getty Images

Comme chaque semaine, notre correspondant à Boston, Lionel Pousaz, décrypte les dernières actualités scientifiques venues des Etats-Unis.

Johns Hopkins ouvre le premier centre de recherche psychédélique. Non vous n'hallucinez pas. Outre l’effet des champignons magiques, le centre, doté de 17 millions de dollars, va étudier des substances psychédéliques - pour la plupart illégales - telles que le LSD et la psilocybine dans le traitement des addictions et aussi de divers problèmes de santé mentale comme l'anorexie, la toxicomanie et la dépression. The New York Times (EN)

| | radar

Le labo africain: pétrole ghanéen, déchetterie digitale et boom du khat

Agbogbloshie/Wikimedia Commons

Le Ghana va doubler sa production pétrolière. Petit joueur dans l’arène des hydrocarbures africains, le Ghana va passer de 200’000 barils par jour à 420’000 d’ici à 2023. Cette montée en puissance est en grande partie due aux nouveaux gisements découverts par la start-up norvégienne Aker sur le bloc pétrolier offshore de Tano Cape Three points. Une manne qui permet d’assurer la place de ce petit Etat d’Afrique de l’Ouest parmi les économies les plus florissantes du continent. The Africa Report (EN)

De déchetterie digitale à tremplin vers l’emploi? Au Ghana, le revers du développement économique s’appelle Agbogbloshie, une immense décharge pour produits électroniques venus d’Europe et des Etats-Unis. Machines à laver, ordinateurs, téléphones portables sont brûlés pour en récupérer les métaux précieux. 80’000 personnes vivent et travaillent sur site. Pourtant, cette «Sodome ghanéenne» pourrait devenir un lieu d’innovation et d’emplois formels selon Alison Stowell, chercheuse en «e-waste» de l’Université de Lancaster. The Conversation (EN)

| | radar

Le labo alémanique: mesurer le radon, ange-gardien des start-up et traitement des infections urinaires

Airthings

Notre correspondante à Zurich, Julia Kohli, vous livre les dernières nouvelles de la science et de l’innovation venues de Suisse alémanique.

Mesurer le radon à la maison. Ce gaz est un produit de désintégration des éléments chimiques uranium et thorium, notamment, et se trouve naturellement dans la croûte terrestre. Plus le sol d'une maison est perméable, plus le radon pénètre dans les pièces d'habitation et peut générer une pollution de l’air intérieur. Le radon représente même la cause principale de cancer du poumon après le tabagisme. Une application mobile permet de mesurer la concentration de ce gaz à la maison. Et cette carte de l’OFSP montre que la chaîne du Jura est particulièrement concernée. NZZ am Sonntag (DE, Paywall)

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | radar

Le labo du Moyen-Orient: drones, mouche méditerranéenne et ADN

Drones. / Keystone

Guerre des drones. Au Moyen-Orient, la guerre, qui se fait de plus en plus par engins interposés, profite notamment aux entreprises israéliennes. La société Skylock a développé une technologie permettant de prendre le contrôle de drones ennemis, d’en extraire les données puis de les faire atterrir n’importe où. Haaretz (EN)

Lutter contre la mouche méditerranéenne des fruits. Au Liban, cet insecte, aussi appelé Ceratitis capitata, est capable de détruire des récoltes entières. Pour tenter d’endiguer le phénomène sans noyer les plantes sous une montagne de pesticides, deux scientifiques libanaises ont mis au point un système, IO Tree, signalant aux agriculteurs le meilleur moment pour déverser du pesticide sur leurs plantations et stopper ainsi la progression de cette mouche. Arab News (FR)

| | radar

Le labo d'Asie: une IA purge le net, voitures autonomes et dents du bonheur

Image d'illustration | Christian Beutler/KEYSTONE

Un censeur de Singapour pour purger le net indonésien. BIGO Technology, société basée à Singapour et spécialisée dans l'intelligence artificielle et la modération des réseaux sociaux, va collaborer avec le gouvernement indonésien pour filtrer les contenus en ligne. La compagnie détenue par le chinois YY Inc est également en pourparlers avec les autorités vietnamiennes, égyptiennes, indiennes et du Moyen-Orient pour exporter son service. South China Morning Post (EN)

Toyota et Pony.ai appuient sur la pédale. Le géant japonais Toyota collabore avec la start-up chinoise Pony.ai pour développer des voitures autonomes qui rouleront bientôt dans les rues de Shanghai. La jeune pousse créée en 2016 par deux anciens de Baidu, a également décroché une autorisation pour faire rouler des taxis autonomes en Californie. Nikkei (EN)