#Israël


S'abonner
| | idées

Comme si le coronavirus avait, pour un temps, gelé le conflit israélo-palestinien

Salomé Parent (Tel-Aviv)

J’ai d’abord pensé qu’Israël en faisait trop. On était au début du mois de mars, le virus n’était encore qu’une info parmi d’autres, menaçante certes, mais surtout éloignée. Et puis, quand Covid-19 s’est imposé dans notre quotidien, j’ai changé d’avis. Israël, avec son «syndrome de Massada» (référence aux derniers zélotes assiégés par les Romains) et ses mesures drastiques prises très tôt, me semble relativement à la hauteur dans la lutte contre l’épidémie. Du moins plus que l’Europe, où le délai avant la mise en place de mesures d’exception et la propagation exponentielle du virus qui en découle, mettent aujourd’hui au défi les systèmes de santé nationaux.

La stratégie d’Israël est claire: dépister un maximum et ralentir la progression du virus en attendant la remontée des températures, censée affaiblir le coronavirus. Les médecins estiment que le pays a retardé l’avancée du virus d’une quinzaine de jours.

| radar

Covid-19: explosion du chômage en Israël

Keystone

Avant la crise, Israël se targuait d’avoir un taux de chômage de seulement 4%. Le coronavirus est peut-être en train de changer la donne. Le taux de chômage a été multiplié par quatre depuis le début de l’épidémie de coronavirus, explique le média israélien Ynet.

Pourquoi c’est inquiétant. Depuis le début du mois de mars, 521’000 personnes auraient perdu leur emploi à cause des décisions prises pour contenir l’épidémie. Le gouvernement s’est engagé à prendre des mesures économiques, mais un allongement de la durée de la crise risquerait encore d’augmenter le taux de chômage, actuellement de 16,5%.

link

Ynet News

| | radar

Premiers cas de coronavirus à Gaza

Keystone

Alors qu’Israël compte plus de 1000 personnes infectées, deux Gazaouis récemment rentrés du Pakistan via l’Egypte ont été testés positifs au Covid-19 à leur arrivée à Gaza. Actuellement en quarantaine, les malades sont isolés du reste de la population.

Pourquoi c’est inquiétant. Ces premiers cas font craindre le pire pour l’enclave palestinienne sous blocus israélien-égyptien, où vivent plus de deux millions de personnes. Le matériel médical y fait cruellement défaut. Une personne est décédée des suites du Covid-19 en Israël, qui annonce également que 37 personnes sont guéries.

link

The National

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

| | radar

Un nouveau laser de défense israélien en développement

Tensions à Gaza en février 2020. Photo: Keystone.

En janvier, on vous parlait d’un laser développé par l’armée israélienne pour se substituer au «Dôme de fer». Une équipe de l’université Ben Gourion du Néguev a elle aussi mis au point un laser censé s’utiliser à la frontière entre Israël et Gaza.

Comment ça marche? Le système, baptisé «Light Blade» et récemment testé par la police, intercepte les ballons incendiaires envoyés depuis l’enclave palestinienne pour mettre le feu aux cultures israéliennes voisines.

link

The Jerusalem Post

| radar

«Les Pierrafeu», modèle mathématique pour les scénaristes

Keystone

Selon une équipe de l’université Ben-Gourion du Néguev, les vieux dessins animés sont prévisibles et en cela, ils sont le meilleur moyen d’apprendre les ressorts d’un bon scénario. A partir de 1’500 scènes de l'animation Pierrafeu, les scientifiques ont donc créé une base de données.

Quelle est l’idée? Mieux cibler les séries et films qui plaisent aux gens sur la base du récit et de sa structure plutôt que sur le principe des similitudes, comme le fait Netflix quand il vous recommande une série. Forbes raconte.

link

Forbes

| radar

Nouvelle escalade de violence entre Gaza et Israël

Depuis la mort de deux combattants du Jihad islamique dimanche à Gaza et la diffusion d’une vidéo choquante de l’armée israélienne ramassant l’un des corps à la pelleteuse, la région est en proie aux roquettes de la faction palestinienne et aux bombardements israéliens en réponse.

link

Haaretz

| radar

Des ruines d’un temple cananéen découvertes en Israël

Le temple découvert | Fourth Expedition to Lachish

Vieux d’environ 3’200 ans, le temple trouvé au sud d’Israël par une équipe de l’université hébraïque de Jérusalem en coopération avec une université américaine abritait des statuts du dieu Baal, mais aussi une amulette de la déesse égyptienne Hathor et la première version connue de la lettre proto-cananéenne «samekh». Sa structure serait comparable à celle du premier temple ou temple de Salomon.

link

Haaretz

| radar

Israël veut construire un quartier sur un terrain palestinien selon le plan Trump

Moins d’un mois après la révélation du plan américain, ses déflagrations commencent tout juste à se faire sentir mais n'arrêtent visiblement pas le ministère du logement. Hostile à l’idée américaine - déjà très controversée - d’une capitale palestinienne au-delà du mur, il prévoit d'y implanter un nouveau quartier israélien.

link

Haaretz

| radar

Mahmoud Abbas dénonce le plan de paix israélo-américain: «c’est un Emmental!»

Le président de l’autorité palestinienne a rejeté le projet de Trump qui mènerait à un territoire percé de part et d’autre. Cela «remet en question les droits légitimes des Palestiniens», a-t-il soutenu devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

link

Haaretz

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| radar

Une application dévoile les données privées de 6 millions d'Israéliens

Benyamin Nétanyahou | Flickr

Nom, numéro de carte bancaire, adresse et numéro de téléphone. Plus de 6 millions d’Israéliens en âge de voter viennent de voir leurs données rendues publiques par l’application «Elector» après y avoir été mises en ligne par le Likoud de Benyamin Nétanyahou.

Pourquoi c’est inquiétant. Selon certains experts, ces informations, qui devaient être supprimées une fois l’élection terminée, sont facilement téléchargeables par n’importe qui. Le parti de droite n’en est pas à son premier scandale de ce type. Haaretz rappelle qu’en 2006, un employé du ministère de l'intérieur a volé le registre de la population et l'a distribué illégalement.

link

Haaretz

| radar

En Israël, la «start-up nation» s'ouvre aux populations marginalisées

L'incubateur de start-up Bizmax | Page Facebook de Bizmax

Au sein de la «start-up nation» d’Israël, les industries de pointe représentent 45% des exportations. La demande dans le secteur est telle que, selon les autorités, près de 15’000 postes sont à pourvoir. Comment les combler? En allant puiser dans deux réservoirs de la société longtemps marginalisés, les Bédouins et les ultra-orthodoxes.

Pourquoi c’est important. Israel est une terre fertile pour les start-up. On en compte environ 7000, pour 9 millions d’habitants. Le meilleur ratio mondial. Cette réussite a un prix: 4,1% du PIB sont consacrés au financement de l’innovation, raconte Usbek et Rica.

link

Usbek et Rica

| radar

Guerre commerciale entre Israël et les Territoires palestiniens

Keystone

Depuis septembre, le gouvernement israélien et l’Autorité palestinienne se livrent une guerre par boycotts interposés. En Cisjordanie, on ne veut plus du bétail israélien quand en réponse, l’Etat hébreu refuse d’acheter les produits des Territoires palestiniens et bloque ses exportations vers la Jordanie.

Pourquoi on vous en parle. Au coeur du conflit: une importation de veaux israélien, bloqué par l'Autorité palestinienne. Selon Haaretz, qui raconte cette histoire, les pertes pourraient être importantes pour le territoire palestinien qui a exporté pour un peu plus de 140 millions de francs (502 millions de shekels), en 2019. Les fruits, les légumes, les dattes et l'huile d'olive sont toujours bloqués aux points de passages jordanien, sous l’ordre d’Israël.

link

Haaretz

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| radar

A Gaza, des glaces pour alléger le blocus

Un cône glacé n’a pas le pouvoir de faire disparaître le blocus israélien sur Gaza mais peu redonner un peu d’espoir à ses habitants. Depuis un an, à l’initiative de l’ONG italienne «Vento di Terra», une start-up palestinienne, fabrique des cornets avec des produits locaux. Ceux qui le souhaitent peuvent payer une glace en plus de la leur, pour l’offrir à de futurs clients moins fortunés.

link

The National

| radar

Mahmoud Abbas à l’ONU mais sans résolution

Faute de soutien international, les Palestiniens ont renoncé à demander au Conseil de sécurité de l’ONU le vote d'une résolution rejetant le plan de paix américain. La venue de Mahmoud Abbas à New York n'est pour autant pas remise en cause à ce stade. Douze ans après l’échec de leur négociation, il devrait aussi s'exprimer aux côtés de l’ancien premier ministre israélien Ehud Olmert.

link

Le Monde

| radar

Les arabes d’Israël en colère contre le «plan Trump»

Keystone

Le «plan de paix» américain a tout prévu, y compris pour les Palestiniens d'Israël: un échange de terres, dix villes arabes en Israël contre des colonies. Ce qui provoque la colère de ces citoyens israéliens de culture palestinienne, qui considère la mesure come une «trahison», et que le très à droite Avigdor Lieberman a pris l'habitude de surnommer la «5e colonne».

link

Haaretz