#humanitaire


Abonnez-vous
| portfolio

L'image du jour

Keystone / AP Darko Vojinovic

A Bihac, Bosnie, des migrants font la queue pour recevoir des provisions de la Croix-Rouge. Alors que l'hiver approche dans ce camp surpeuplé, l'Union européenne a partagé avec les autorités bosniaques son inquiétude quant à une possible crise humanitaire.

| | news

Les pays à revenus intermédiaires peinent à vacciner efficacement

Campagne de vaccination contre la fièvre jaune à Luanda, en Angola (2016). | Keystone / Joost de Raeymaeker

Les pays à revenu intermédiaire sont de facto les moins bien lotis en matière de vaccins, rapporte la radio américaine NPR en s’appuyant sur une revue systématique parue ce mois-ci dans Nature. Les pays riches ont des systèmes de santé performants et les pays défavorisés bénéficient de l’aide internationale pour acheter des vaccins à moindre coût, via l’organisation Gavi l’Alliance du vaccin. Mais les pays intermédiaires peinent à améliorer leur couverture vaccinale.

Pourquoi c’est compliqué Les situations sont très variables selon les pays. Certains souffrent d’une corruption endémique qui limite le développement de leur système de santé, comme l’Angola, le Nigéria ou la Papouasie Nouvelle Guinée. D’autres, comme le Brésil, font face à de puissants mouvements anti-vaccins dans leur opinion publique. Tous doivent acheter leurs vaccins au prix du marché, qui tend à augmenter et peut parfois dépasser 100 dollars la dose.

link

À lire sur le site de la NPR (EN)

| | twitter

Robert Mardini, nommé directeur général du CICR, prendra ses fonctions en mars 2020

L’actuel chef de la délégation du CICR à New York et observateur permanent de l'institution auprès des Nations Unies Robert Mardini a été désigné directeur général du comité international de la Croix-Rouge (CICR) par l’Assemblée de l'organisation, a annoncé jeudi 31 octobre l'institution à Genève. Il remplacera Yves Daccord, en poste depuis 2010, à compter de mars 2020.

Ingénieur de formation, ayant grandi au Liban, Robert Mardini a d’abord fait carrière à l’EPFL avant de rejoindre la Croix-Rouge. Entré au CICR il y a plus de 22 ans, il y a notamment exercé les fonctions de directeur régional pour le Proche et le Moyen-Orient et de directeur général adjoint.

| | interview

«Le contexte humanitaire a changé et nécessite de nouvelles solutions pour la gestion de l'eau»

Réfugiés syriens au Liban, 2014 | Hussein Malla / Keystone

L’université de Neuchâtel propose depuis cette année un nouveau Certificate of Advance Studies se concentrant sur la question de la gestion de l’eau dans les situations d’aide humanitaire. Outre son sujet peu commun, les CAS in Water Sanitation and Hygiene for humanitarian and developing contexts (CAS WASH), a la particularité d’être une collaboration entre trois institutions des trois principales régions linguistiques de la Suisse : l’université de Neuchâtel pour les francophones, Eawag-Sandex pour les germanophones et le SUPSI pour les italophones.

Ellen Milnes, professeure d’hydrologie à l’université de Neuchâtel, et Claudio Valsangiacomo, professeur en développement et coopération au SUPSI, sont deux des coordinateurs de ce projet.

| | radar

Le labo humanitaire d'Yves Daccord, directeur du Comité international de la Croix-rouge

Yves Daccord au Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) début 2019 | MARTIAL TREZZINI/KEYSTONE

Bonjour, c’est Yves à Genève. Je ne suis pas le nouveau reporter de Heidi.news, mais bien le directeur général du Comité international de la Croix-rouge (CICR), où l’on cherche à inventer l’humanitaire du futur. Quelques pistes:

Des algorithmes à visage humain. Trace the Face est une technologie de reconnaissance faciale et d’IA appliquée à notre mission: retrouver des personnes disparues lors des migrations ou des conflits. Le système fonctionne à partir de leur photo et de celles de leur famille. Depuis le lancement l’été dernier, le système a réussi 114 “jumelages”. Notre objectif est d'augmenter leur nombre pour les migrants et leurs familles, tout en réduisant la charge de travail de notre personnel.