#hautes écoles


S'abonner
| | Idées

Un mur entre les étudiants et le savoir

Janique Perrenoud

Janique Perrenoud, une lectrice dont la fille commence des études, s’offusque de l’obligation du certificat Covid dans les hautes écoles. Elle nous a adressé ce texte suite à la lecture du «Point du jour» du lundi 20 septembre, dont le recteur de l’Université de Lausanne Frédéric Herman était rédacteur en chef invité. Ses propos lui appartiennent mais il nous paraît important d’entendre aussi ces voix-là.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | Interview

Hautes écoles recherchent futurs infirmiers de toute urgence

Des infirmières présentent leur profession au Salon des métiers et de la formation en 2016 à Lausanne. | Keystone / Leo Duperrex

La Suisse formerait moins de la moitié de personnel soignant dont elle a besoin chaque année pour répondre à la demande. Les responsables de formation espéraient que la mise en lumière des soignants durant l’épidémie susciterait un engouement pour les soins infirmiers. Un an plus tard, force est de constater qu'il n'en est rien. Pour la première fois de leur histoire, les Hautes écoles de santé romandes ont même décidé de prolonger la période d'inscription face au manque de candidats. Un signal d’alarme pour Marie-Laure Kaiser, directrice de la Haute école de santé de Genève.

| | News

Apprenti chanteur d’opéra en temps de pandémie, un exercice d’équilibriste

Jean Miannay lors de son passage au concours de chant Kattenburg, en 2019. | Capture d’écran YouTube / HEMU – Haute École de Musique

Ce témoignage est extrait de notre newsletter hebdomadaire consacrée à l'éducation et ses grands enjeux «Le Point fort éducation». C'est gratuit, inscrivez-vous!