#hautes écoles


Abonnez-vous
| | radar

Démissions en cascade à la Commission de recours des EPF

Le bâtiment principal de l'ETH Zurich. | Christian Beutler / Keystone

Trois des sept membres de la Commission de recours des EPF, le tribunal administratif interne des écoles polytechniques, ont démissionné avec effet immédiat ces dernières semaines, révèle la NZZ. Selon le quotidien alémanique, les trois membres démissionnaires, dont le président de la commission Hansjörg Peter, ont pris cette décision suite à des manœuvres visant à les pousser vers la sortie. Hansjörg Peter dénonce une attaque contre l’indépendance judiciaire.

Pourquoi on en parle. La Commission de recours des EPF statue en cas de recours contre les décisions des instances dirigeantes des EPF, principalement en ce qui concerne le droit du personnel et des hautes écoles. Or elle aurait régulièrement rendu des avis qui auraient déplu à l’ETH Zurich et à l’EPFL, analyse un des membres sortants. Sans faire directement le lien avec cette affaire, la NZZ rappelle que l’ETH Zurich a licencié cet été la professeure d’astronomie Marcella Carollo suite à des accusations de harcèlement psychologique, une première dans l’histoire de l’institution.

link

Lire l'article de la NZZ

| news

UBS se met en retrait de l'Innovation Lab à la HEG de Fribourg

En mai 2019, l'équipe Heptabox, lauréate de l'Innovation Challenge UBS-HEG-FR, devant le symbole de la banque. Crédit: HEG-FR

Le logo aux trois clés surplombe encore la pièce centrale, mais plus pour longtemps. Après une année de partenariat avec l’Innovation Lab de la Haute école de gestion de Fribourg (HEG-FR), UBS se met en retrait d’un projet ayant suscité la controverse.

| | opinion

«Les oubliées du numérique», une traversée féministe de l'informatique mais aussi de la société

C’est un mot d’ordre qui revient périodiquement dans la bouche des hommes politiques et autres «champions de la tech»: il faut davantage de femmes dans les professions du numérique. Qui mieux qu’Isabelle Collet, avec qui nous avions déjà échangé à l’occasion de la grève des femmes en juin dernier, pour décrypter les raisons des échecs répétés en matière d’inclusion. C’est tout l’enjeu de «Les oubliées du numérique», publié en France aux éditions Le Passeur. Notes de lecture.

La professeure associée en sciences de l’éducation à l’Université de Genève, informaticienne et spécialiste des questions de genre dans le numérique, convie l’histoire et la sociologie des sciences dans cette traversée parfois militante, résolument féministe. Si vous êtes une femme dans un domaine professionnel scientifique ou technique, il pourrait vous évoquer quelques souvenirs. Si vous n’êtes pas une femme, vous pourriez être tenté de le refermer. Tâchez de persévérer, car cet ouvrage vous promet, l’espace d’environ 200 pages, un autre regard: parfois provocateur, mais sûrement éclairant.

| | news

Le recteur de l'Université de Zurich Michael Hengartner prend la tête du Conseil des EPF

Michael Hengartner | Christian Beutler / Keystone

Le biochimiste Michael Hengartner, actuel recteur de l’Université de Zurich, va devenir le nouveau président du Conseil des EPF. Nommé ce mercredi par le Conseil fédéral, il prendra ses fonctions le 1er février 2020. Il remplace Fritz Schiesser, qui a pris sa retraite en avril dernier. Michael Hengartner a été retenu parmi 29 candidats.

Pourquoi c’est important. Le Conseil des EPF, composé de dix membres, représente les écoles polytechniques fédérales de Lausanne et Zurich, mais aussi quatre importants centres de recherche (PSI, WSL, Empa, Eawag), auprès de la Confédération. Il est responsable de la répartition des fonds entre ces institutions et de leur stratégie. Il est également impliqué dans les nominations de leurs dirigeants, ainsi que dans leur budget.