#grève des femmes


S'abonner
| | Idées

J'ai beau être professeure ordinaire, la problématique de genre fait partie de mon quotidien

Solange Peters

A l'occasion de la journée de mobilisation du 14 juin 2020, Solange Peters, professeure ordinaire en oncologie au CHUV et à l'Université de Lausanne, présidente de la Société européenne d'oncologie médicale (ESMO) et coordinatrice scientifique de la plateforme européenne d'oncologie thoracique (ETOP), évoque l'archaïsme qui prévaut encore pour les femmes en médecine.

| | Idées

L'ampleur choquante des violences sexuelles en Suisse

Manon Schick

A l'occasion de la journée de mobilisation du 14 juin 2020, Manon Schick, directrice sortante d’Amnesty International Suisse, a voulu parler de violences sexuelles.

| | Interview

«Covid-19 n’a pas aidé la cause des femmes»

Gisou van der Goot, lors de la remise du prix Marcel-Benoist, en 2009. | Keystone / Lukas Lehmann

Le 14 juin 2019, Gisou van der Goot, biologiste et doyenne de la faculté des sciences de la vie à l’EPFL, avait signé un Point du Jour de grève. Elle a manifesté parce qu’«il y a trop de choses inacceptables, les remarques sexistes, les inégalités salariales, tout ce qui peut donner à des femmes l’impression qu’elles ne devraient pas être où elles sont». Nous avons voulu faire le point avec elle un an après. Entretien.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

| | News

Sexisme, «boys club» et plafond de verre: les universités suisses continuent de sacrifier les femmes

Visite de l'EPFL d'une délégation du Liechtenstein, avec Martin Vetterli et Ueli Maurer| Keystone

Cet article fait partie de notre dossier sur la grève des femmes, publié le 14 juin dernier. Nous le republions à l'occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science qui se tient ce 11 février 2020.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | Question

Pourquoi la Roumanie a-t-elle les universités les plus égalitaires d'Europe?

Klea Faniko, de l'Université de Genève, répond à cette question.

Cet article fait partie de notre dossier sur la grève des femmes, qui sera enrichi au fil de la journée du 14 juin.

La Roumanie est le pays où la part de femmes professeures est la plus haute d'Europe. Ici, l'université Babes-Bolyai de Cluj-Napoca | https://www.ubbcluj.ro/

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | hd

Grève des femmes sur Heidi.news: notre programme pour ce vendredi 14 juin

Cet article fait partie de notre dossier sur la grève des femmes, qui sera enrichi au fil de la journée du 14 juin.