#Greta Thunberg


S'abonner
| | news

Ce qu'il faut retenir des promesses sur le climat à Davos

Des manifestants pour le climat défilent dans les rues de Davos. | ENNIO LEANZA/KEYSTONE

Cela n’aura échappé à personne: le World Economic Forum (WEF) de Davos, qui réunit l’élite politique et économique mondiale dans les Alpes grisonnes, est placé cette année sous le signe du climat. En amont de la rencontre, les organisateurs ont appelé les entreprises à atteindre la neutralité carbone en 2050. Avant même le lancement du forum, plusieurs compagnies ont annoncé leurs nouvelles résolutions vertes. Véritable intérêt ou greenwashing? La prudence est de mise.

Pourquoi c’est intéressant. L’échec de la COP25 à Madrid a une nouvelle fois mis en évidence l’inaction des gouvernements face à l’urgence climatique. Un peu plus d’un mois après, tous les regards se tournent vers le secteur privé, qui profite de son grand rassemblement annuel pour placer le climat au centre des débats. Les promesses des CEO qui ont fait le déplacement seront particulièrement scrutées par les ONG et les militants.

| | radar

Le discours entier de Greta Thunberg au World Economic Forum de Davos

La militante pro-climat Greta Thunberg au forum de Davos, en janvier 2020 | GIAN EHRENZELLER/KEYSTONE

Greta Thunberg, l’emblématique militante suédoise pro-climat de 17 ans, est présente au World Economic Forum (WEF) de Davos. Elle y a fustigé l’inaction des décideurs politiques et économiques derrière les «mots vides et les promesses», à travers un discours remarqué, que rapporte, in extenso, le New York Times.

Pourquoi c’est percutant. Greta Thunberg cible notamment les mécanismes de compensation carbone, et conclut à une impasse politique sur le plan écologique, à gauche comme à droite. Elle appelle les sociétés, banques, institutions et gouvernements présents sur le Forum de cesser d’investir dans les énergies fossiles. Et ceci non pas en 2050, mais immédiatement. «Notre maison brûle toujours. Votre inaction en nourrit les flammes, heure après heure. Nous vous demandons de vous affoler, et de faire comme si le sort de vos enfants comptait plus que tout le reste», a-t-elle conclu.

link

Lire le discours intégral, transcrit par le New York Times

| radar

Pour ses 50 ans, le Forum économique mondial devrait se mettre au vert

Greta Thunberg se rendra à Davos, comme l'année dernière. | Image WEF

La grand-messe annuelle de l’économie mondiale s’ouvrira officiellement mardi 21 janvier, après avoir fêté son cinquantième anniversaire ce lundi. Des militants entendent mettre la pression sur les décideurs, à l'image d'activistes du climat qui ont entamé dimanche une marche de Landquart vers Davos, et de Greta Thunberg qui confirmait sa venue vendredi dernier à Lausanne, lors de la Grève pour le climat.

Avec d’autres militants pour le climat, l’activiste suédoise signe une tribune dans le journal anglais The Guardian, dans laquelle elle exhorte les dirigeants à abandonner l'économie basée sur les combustibles fossiles. Dans ces lignes, elle demande précisément aux dirigeants du monde entier à mettre fin à la «folie» des énergies fossiles.

link

The Guardian

| | reportage

Greta Thunberg en rock star à Lausanne

Son nom a été scandé dès 10h30 ce vendredi 17 janvier à la gare de Lausanne: Greta Thunberg était attendue comme une star par les médias présents et comme le symbole de leur engagement par les activistes du climat. Un an après leur premier événement, les manifestants de la grève du climat promettent une année 2020 davantage faite d’actions concrètes, après une année dédiée aux manifestations et à l’information. Heidi.news était au cœur de la marche, et en a filmé plusieurs extraits.

Pourquoi nous y sommes allés. Le 17 janvier 2019, il y a précisément un an, Lausanne vivait sa première marche issue du mouvement Grève du climat. Douze mois plus tard, que reste-t-il de cette mobilisation? Ce vendredi 17 janvier 2020, plus de 10’000 personnes ont marché à côté de leur égérie en scandant les mêmes messages que ces derniers mois: il y a urgence! Mais les activistes promettent que leur but pour 2020, c’est l’action.

| radar

Greta Thunberg à Lausanne pour l'anniversaire de la Grève du climat

Greta Thunberg au Parlement européen | Wikimedia Commons

A l’occasion du premier anniversaire du mouvement suisse de la Grève du climat, des manifestations auront lieu ce vendredi 17 janvier à Lausanne. Les organisateurs ont donné rendez-vous aux manifestants à 10h30 devant la gare. On attend notamment l’activiste suédoise Greta Thunberg.

Après la Grève du climat de Lausanne, la jeune femme de 17 ans va rester en Suisse. Elle est attendue au forum de Davos, comme en 2019, où elle aurait été invitée à participer au Forum économique mondial.

link

Le Temps

| | interview

Al Gore: «Face au réchauffement, je refuse de croire que l'humanité est destinée à s'auto-détruire»

Al Gore n'a rien perdu de sa verve dans sa lutte pour sensibiliser aux effets délétères des changements climatiques | DR

A chaque semaine ses mauvaises nouvelles sur le front du climat. Comment garder confiance en notre capacité à enfin infléchir la donne? Nous avons demandé à plusieurs personnalités leurs raisons d'espérer pour le climat.

Même après son film «An inconvenient truth», même devant le climatoscepticisme de l’actuel président américain, même face aux ratés de la COP25 à Madrid, il croit encore que l’humanité va agir pour lutter contre les changements climatiques. Al Gore nous répond en exclusivité, analysant le vent nouveau qui souffle grâce aux jeunes manifestants, mais aussi aux Etats-Unis au sein d’une population qui voit désormais les effets du réchauffement. Un article qui lance notre série d’entretiens avec des personnalités qui positivisent encore face aux problèmes climatiques.

Pourquoi c’est puissant. L’ancien vice-président américain ne mâche plus ses mots pour dénoncer les lobbies et les compagnies liés aux énergies fossiles. Il incite clairement à désinvestir dans ces domaines. Selon lui, c’est bien beau de miser sur les actions individuelles pour économiser l’énergie par exemple, mais ça l’est encore plus de bouleverser les politiques climatiques en faisant que, partout où c’est possible, les citoyens utilisent leur droit de vote pour changer la donne.

| analyse

Greta Thunberg qui rit, Regula Rytz qui pleure

L’élection au Conseil Fédéral a rendu son verdict ce mercredi dans la matinée. Il n’y aura pas de siège écolo au gouvernement malgré la vague verte des élections d’octobre. La présidente des Verts, Regula Rytz, qui attaquait le poste PLR d’Ignazio Cassis, n'a obtenu que 82 voix contre 145 pour le Tessinois.

Quelques heures plus tard, le magazine américain «Time», a révélé sa couverture désignant la personnalité phare de 2019. Très attendue à chaque fin d’année, elle est tombée comme une évidence ce 11 décembre: la personne incontournable des derniers mois est bien la jeune militante Greta Thunberg.

| radar

Le discours de Greta Thunberg mis en musique

La musicienne australienne Megan Washington et le compositeur Robert Davidson ont transformé le discours de Greta Thunberg au sommet de l'ONU à New York en septembre en une chanson. Ils rendent le texte encore plus touchant et dramatique.

La pièce a été jouée à l'événement We Are Twenty du 20e anniversaire du City Recital Hall. A découvrir en vidéo sur le site du «Guardian».

link

The Guardian

| radar

Une armée de Greta

Melanie Harwood, éducatrice, souhaite qu’il y ait dans chaque classe un professeur accrédité par l'ONU pour traiter le changement climatique avec les enfants. 55’000 enseignants ont déjà suivi la formation, 225’000 sont en train de le faire. Elle veut ainsi constituer une armée de petits activistes.

link

The Guardian

| radar

Des ados qui verdissent leur famille

«J’ai trois Greta Thunberg à la maison…» Tel est l'intitulé de l’article du «Monde» qui relate des récits de parents dont les enfants ont changé le foyer en bannissant plastique, viande et vacances en avion. Les familles se sont engagées dans un défi zéro déchet pour au moins cinq mois.


link

Le Monde

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | radar

Le «Greta shaming» pour limiter sa consommation de plastique

Au bureau ou à la cafétéria, depuis quelques jours, les cadres israéliens sont pris d’une curieuse passion: afficher une photo de Greta Thunberg au-dessus des couverts et des gobelets disponibles en libre service pour sensibiliser leurs confrères à la surconsommation de plastique.

«Haaretz» décrit ce phénomène, images à l’appui.

| | radar

Greta Thunberg livre un discours poignant au Climate Action Summit de l'ONU

Greta Thunberg avait un message pour les dirigeants réunis à New York. «Vous vous tournez vers nous, les jeunes, pour trouver de l’espoir. Comment osez-vous? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos vaines paroles», a-t-elle lancé au bord des larmes quelques minutes avant l’ouverture du Climate Action Summit de l'ONU. «Vous ne parlez que d’argent et des contes de fées de croissance économique éternelle. Depuis plus de 30 ans, la science est claire comme de l’eau de roche. Comment osez-vous regarder ailleurs?»

Selon les observateurs, les chances d’une avancée majeure en matière de lutte contre le changement climatique lors de cette rencontre historique sont faibles, comme le montrait un article publié dans le «New Scientist» et republié ici en français dans le cadre du partenariat de Heidi.news avec «Covering Climate Now».

| | news

Le sommet de la jeunesse pour le climat à Lausanne s'achève par une manifestation... et une déclaration consensuelle

Manifestation de la jeunesse pour le climat à Lausanne | Florent Hiard

Le sommet pro-climat organisé par de jeunes Européens à Lausanne s’achève ce vendredi 9 août par une manifestation dans les rues de la capitale vaudoise. Regroupant depuis dimanche près de 450 jeunes grévistes pour le climat venus de toute l’Europe, il a vu se mettre en place une vraie coordination européenne entre les différents groupes nationaux.

Pourquoi on vous en parle. En présence de Greta Thunberg, devenue en un an la figure emblématique de la mobilisation de la jeunesse contre le changement climatique, les jeunes militants européens ont tâché de s’accorder sur leurs revendications et sur les valeurs communes à afficher dans une déclaration concluant le sommet. Celle-ci demeure toutefois assez consensuelle.