#géologie

| | radar

L'anthropocène, nouvelle ère ou simple événement géologique?

Image d'illustration | onesecbeforethedub/Creative Commons

Et si la notion même d’Anthropocène, c’est-à-dire de survenue d’une nouvelle ère géologique liée à l’humain, datée à l’avènement de technologies comme la bombe atomique, était éminemment biaisée, voire franchement présomptueuse de la part de notre espèce? C’est la thèse iconoclaste défendue par The Atlantic.

Pourquoi on en parle. Un groupe de travail de l’Union internationale des sciences géophysiques compte demander l’intronisation en 2021 de l’ère de l’Anthropocène. Mais si l’influence humaine sur le climat est bien réelle, la période est beaucoup trop courte pour être qualifiée d’ère géologique, avance l’article, qui plaide pour une autre terminologie: celle d’événement géologique.

link

Lire l'article publié sur The Atlantic (EN)

| | news

Les sédiments du lac Léman, gagnants inattendus de la crise financière de 2008

Les entreprises de construction puisent du sable et du gravier dans le Rhône, ce qui diminue le taux de sédiments transporté jusqu'au Léman | Dominique Steinmann/Keystone

À chaque chose, malheur est bon. L’on pensait jusqu’alors que les centrales hydroélectriques réduisaient la quantité de sédiments charriés des sommets vers le lac Léman, mais des chercheurs suisses démontrent que ce n’est pas le cas… entre autre grâce à la fonte des glaciers, qui aurait compensé cet effet.

Pourquoi c’est important. L’eau transporte des sédiments (des particules de boue, du gravier) qui se déposent ensuite dans le fond des rivières, des lacs et des mers. Ce mécanisme est important pour prévenir les crues et protéger certains écosystèmes. Et ce n’est pas tout: ces chercheurs pensent avoir réussi à lire dans les sédiments la trace de la crise économique de 2008!

Commandez notre Revue

L'Etivaz, le génie fromager

| | news

Le Canada revendique à son tour les richesses de l'océan Arctique

Relevés cartographiques effectués par les gardes-côte américains et canadien | NOAA

Après la Russie, la Norvège et le Danemark, le Canada souhaite que l’ONU reconnaisse sa légitimité territoriale sur le pôle nord.

Pourquoi c’est important. Avec la fonte de la banquise et un accès plus facile pour les navires, les appétits s’aiguisent pour exploiter les ressources de l’Arctique. Les Etats qui bordent l’océan espèrent en prendre le contrôle économique.

| | news

Megacities like Tehran are silently sinking

A general view of the capital city of Tehran, Iran, 24 January 2019 | TABEDIN TAHERKENAREH / EPA/ KEYSTONE

Tehran has been experiencing a geological phenomenon that at first seems harmless and incoherent: be it local floods, a crack in the house wall or uneven paving stones. In the metropolitan area of Tehran, the city sinks as low as 25 centimeters per year in certain places. The geological phenomenon is called subsidence.

Why it matters. Some people attribute a hole in the asphalt to amateurish road construction, drought, but the capital, which is home to several millions of people, has one of the highest rates of subsidence in the world.

| | radar

L'Anthropocène pourrait devenir une ère géologique officielle en 2021

La mine de fer de Carajás, en Amazonie brésilienne, vue par satellite | NASA EO-1 - Jesse Allen

88% pour, 12% contre. C’est le résultat d’un vote-clé au sein d’un groupe de scientifiques qui travaillent à la définition d’une nouvelle ère géologique, l’anthropocène, qui aurait commencé au milieu du 20e siècle. Nature News raconte que la proposition pourrait être formulée officiellement l’an prochain.

Ce qui va changer. Sur le plan strictement géologique, nous vivons dans l’ère holocène, débutée il y a 10 000 ans. Mais l’empreinte humaine sur Terre est désormais telle que des scientifiques suggèrent que l’holocène se serait achevé avec la mise au point des premières bombes atomiques.

| | radar

La sonde chinoise Chang’e-4 aurait découvert des éléments du manteau lunaire

Pleine lune, vue depuis Zurich | Alessandro della Bella / KEYSTONE

Le rover Yutu-2, déposé sur la face cachée de la Lune par la sonde chinoise Chang’e-4, a livré ses premières observations. Il a découvert, en surface, des roches qui pourraient provenir des profondeurs de l’astre.

Pourquoi c’est prometteur. La composition géologique de la Lune demeure encore mystérieuse, faute de pouvoir forer ses entrailles. Ici, les chercheurs de l’académie chinoise des sciences ont eu l’idée —audacieuse— d’étudier les plus grands cratères, suffisamment grands pour que l’impact d’astéroïdes passés ait pu exhumer à la surface des morceaux du manteau lunaire.

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

Sur les plages d’Hiroshima, des grains témoignent de l’horreur de l’explosion nucléaire

Hiroshima après l'explosion | U.S. Navy Public Affairs Resources

Découverts par hasard sur des plages au Japon, de petits débris s’avèrent être des matériaux formés et retombés lors l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima, le 6 août 1945.

Pourquoi c’est important. Beaucoup d’études ont été faites sur les retombées radioactives du bombardement nucléaire d’Hiroshima. Mais c’est la première fois que des matériaux, de petits grains aux formes multiples, sont identifiés. Ils proviennent très vraisemblablement de la ville elle-même, qui a été vaporisée par l’extrême chaleur de l’explosion nucléaire.