#génome


S'abonner
| | radar

Une biotech chinoise lance le premier test génétique à 100 dollars

MGI a diminué par cinq le prix du décryptage complet d'un ADN humain.| MGI

Cette fois, c’est la bonne. Directeur scientifique de MGI, filiale de Beijing Genomics Institute, Rade Drmanac a attendu l’ultime session de la conférence Advances in Genome Biology and Technology (AGBT), qui s’est achevée le 26 février en Floride, pour faire une annonce fracassante: le premier séquençage complet d’ADN pour moins de 100 dollars sera disponible à partir d’avril. La technologie a été développée sur la base de celle rachetée à l’américain Complete Genomics en 2013, rapporte Genetic Engineering & Biotechnology News.

| | radar

Un essai clinique des ciseaux d'édition génétique Crispr contre le cancer aux Etats-Unis

La méthode Crispr-Cas9 agit comme des ciseaux génétiques en ciblant des séquences précises d'ADN | Pixabay / Qimono

Des chercheurs américains ont réussi à modifier, grâce à la méthode d’édition du génome Crispr, le système immunitaire de trois patients atteints de cancer, et cela sans provoquer d’effet indésirable, révèle une étude publiée dans Science. Les trois patients ont reçu leurs propres lymphocytes T (un type de globules blancs), génétiquement modifiés au préalable pour reconnaître et détruire plus efficacement les cellules cancéreuses. Ces lymphocytes sont restés dans leur sang jusqu’à neuf mois, rapporte Wired.

| | radar

Il faut davantage de diversité ethnique dans les études génétiques

Les participants des études d'association génomiques sont blancs d'origine européenne à 78 % | Pixabay / Geralt

La génétique a besoin de diversifier ses cohortes. En l’état de la recherche, 78% des participants aux études pangénomiques sont d’origine européenne. Même chez ces derniers, la majorité des participants se résume à trois nationalités: Américains, Britanniques et… Islandais. (Très homogène, la population islandaise est une mine d’or pour la génétique.) Cette sous-représentation est évoquée par trois chercheurs sur le site The Conversation. Pour eux, il conviendrait d’intégrer plus de groupes ethniques dans les études –une démarche déjà en cours– et de développer de nouvelles méthodes statistiques pour analyser des cohortes plus diverses.

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

| | news

Against all expectations, DNA of released genetically engineered mosquitoes could live on in nature in Brazil

Le moustique Aedes aegypti, vecteur de diverses maladies | James Ghatny, Wikkicommons

In Jacobina, Brazil, every week between June 2013 and September 2015 saw the release of around 450,’000 genetically modified male specimens of the mosquito species Aedes aegypti. The mosquitoes were developed in the labs of British firm Oxitec and propagated in Brazil. The aim of this large-scale trial was to decimate the local mosquito population; the genetically modified males would mate with wild females and the resulting offspring would die off as the result of a genetically engineered manipulation.

| | news

Une bactérie dotée d'un ADN synthétique, nouvel outil pour la biologie et les biotechnologies

Bactéries Escherichia coli vues au microscope électronique | NIAID

Des chercheurs ont créé une bactérie Escherichia coli avec un génome entièrement synthétique, qui utilise un code génétique simplifié.