#GAVI


S'abonner
| | news

Les pays à revenus intermédiaires peinent à vacciner efficacement

Campagne de vaccination contre la fièvre jaune à Luanda, en Angola (2016). | Keystone / Joost de Raeymaeker

Les pays à revenu intermédiaire sont de facto les moins bien lotis en matière de vaccins, rapporte la radio américaine NPR en s’appuyant sur une revue systématique parue ce mois-ci dans Nature. Les pays riches ont des systèmes de santé performants et les pays défavorisés bénéficient de l’aide internationale pour acheter des vaccins à moindre coût, via l’organisation Gavi l’Alliance du vaccin. Mais les pays intermédiaires peinent à améliorer leur couverture vaccinale.

Pourquoi c’est compliqué Les situations sont très variables selon les pays. Certains souffrent d’une corruption endémique qui limite le développement de leur système de santé, comme l’Angola, le Nigéria ou la Papouasie Nouvelle Guinée. D’autres, comme le Brésil, font face à de puissants mouvements anti-vaccins dans leur opinion publique. Tous doivent acheter leurs vaccins au prix du marché, qui tend à augmenter et peut parfois dépasser 100 dollars la dose.

link

À lire sur le site de la NPR (EN)