#feux de forêt


S'abonner
| | twitter

Le satellite Sentinel-3 révèle l'ampleur des feux de forêts dans le monde en 2019

Alors que nouveaux départs de feux ont été recensés en Californie et au Liban, les données du réseau européen Copernicus (satellites Sentinel) révèlent l’ampleur inédite des feux de forêts estivaux cette année. En août 2019, ces derniers se sont élevés à 79’000, soit cinq fois plus qu’en août 2018. La détection par satellite a été rendue possible par des caméras thermiques, qui signalent, de nuit, les localisations où un incendie est en cours.


Number_of_fires_detected_by_the_Sentinel-3_mission_pillars.png
Nombre de feux de forêts détectés par Sentinel-3 en 2019 (rouge) et en 2018 (vert) | ESA

| | news

When nature is given its own rights

A wildfire in Bolivia, 2019 | JUAN KARITA/AP/KEYSTONE

Various South American nations, based on the philosophy of indigenous peoples, have accorded nature its own rights. But how useful is that? In the Amazon region, the fires have galvanised public opinion and have shown how significant it would be if there were more effective protection for the most important ecosystem on Earth. A new approach to this is to recognize the rights of nature, which have in fact already been codified by various countries in the region.

Why it matters. The forest fires in the Amazon region are slowly retreating, but the loss is gigantic. In August, Nasa satellite imagery showed that there were still over 86,000 blazes in Brazil, Paraguay, Peru, Colombia and Bolivia. In Brazil alone, reports indicate that the loss of rainforests has increased nearly three-fold, from 723 km² in last year to 2092 km².

| | radar

En Californie, les feux menacent les lignes électriques et plongent les foyers dans le noir

California National Guard/Flickr/Creative Commons

Alors que les feux de forêt ravageurs ont repris en Californie, le fournisseur d’électricité PG&E a pris mercredi une mesure pour le moins controversée: tout simplement couper le courant. Une mesure qui touche plus de 500’000 résidents. En effet, son incapacité à bien entretenir ses lignes électriques, et en particulier à nettoyer la végétation alentours, a été incriminée dans la survenue de plusieurs départs de feux au cours des dernières années. Mais les coupures imposées peuvent mettre en danger la vie de personnes vulnérables, raconte le New York Times.

Pourquoi c’est important. Cette coupure d’électricité ne touche pas seulement les foyers de personnes bien portantes, mais également ceux où résident des personnes dont la vie dépend du bon fonctionnement de machines, par exemple sous assistance respiratoire. Mardi soir, 39 hôpitaux et 103 centres de soin infirmiers étaient également touchés, mais ont pu basculer sur des générateurs de secours, obligatoires en Californie. Le manque à gagner pour l’économie de l’Etat pourrait s’élever jusqu’à 2,5 milliards de dollars.

link

Lire l'article publié par le New York Times

| | radar

Feux de forêt en Indonésie: le pire évité grâce aux mesures de prévention

Extinction d'un fin de forêt en août 2019 | MUHAMMAD FAJRI/EPA/KEYSTONE

Après l’Amazonie, l’Indonésie. Les feux de forêts y font rage, au point que mi-septembre, plus de cent vols ont dû être annulés faute de visibilité suffisante à cause des fumées. Mais le désastre aurait pu être pire encore, rappelle Science Magazine, qui décrit les mesures prises par le pays depuis le dernier épisode majeur en 2015.

Pourquoi c’est important. En restaurant, par exemple, les tourbières, on limite l’impact des feux de végétation. Le gouvernement a également imposé un moratoire sur la conversion à l’agriculture des forêts primaires dont le sous-sol est constitué de tourbières. Mais de gros efforts restent encore à faire: il faudrait surtout interdire l’agriculture sur brûlis, qui occasionne de nombreux départs de feux, évoquent les experts.

link

Lire l'article publié par Science

| | radar

Pourquoi tant de feux de forêt dans le monde en 2019?

Image d'illustration | Daniel Stark/Creative Commons

L’Amazonie n’est pas la seule région du globe où les forêts prennent feu. On rencontre désormais ces incendies dans des régions arctiques, comme en Sibérie. Mais leurs causes sont diverses, entre feux provoqués par l’humain, comme en Indonésie ou en Amazonie, ou feux saisonniers dans la gravité est accentuée, comme en Californie ou en Afrique, rappelle le New York Times dans un long format.

Pourquoi c’est important. Le point commun de tous ces départs de feu reste le changement climatique, qui exacerbe l’ampleur des incendies en asséchant la végétation. En retour, les feux de forêts relâchent de grandes quantités de carbone dans l’atmosphère, ce qui accroît l’effet de serre, un cercle vicieux pour le climat.

link

Lire l'article publié par le New York Times

| | radar

Selon les images satellites, les feux de forêt en Amazonie sont bien causés par la déforestation

Images des feux de forêts au Brésil issues du satellite Sentinel-3 le 27 août 2019 | ESA/Copernicus/Creative Commoons

Alors que l’Amazonie continue de brûler, la bataille des mots fait rage au Brésil: la déforestation est-elle responsable de ces incendies? Oui, tranche Science, à partir des dernières images satellitaires pour montrer l’ampleur inédite du phénomène depuis 2010: plus de 41’000 foyers ont été recensés sur la zone en 2019, contre seulement 22’000 sur la même période l’an dernier.

Pourquoi on en parle. Les départs de feux observés en Amazonie par les satellites sont caractéristiques de feux déclenchés volontairement (le plus souvent illégalement) après une coupe afin de nettoyer la végétation rase, explique l’article. Ils sont beaucoup plus longs, chauds et produisent des colonnes de fumée plus denses que, par exemple, les feux contrôlés déclenchés pour nettoyer des terrains agricoles ou des pâturages.

link

Lire l'article publié sur Science