#Etats-Unis


Abonnez-vous
| radar

Redistribuer au peuple les bénéfices de la taxe CO2

Le Parlment américain. Photo: JULIO CORTEZ AP/Keystone

A Washington, des parlementaires veulent imposer les émissions carbone des entreprises et redistribuer les bénéfices aux citoyens sous forme de paiements directs ou de réductions d’impôts. Parce qu’il évite l’inflation étatique honnie des conservateurs, ce plan pourrait rassembler une large base de soutien.

Soumis au Congrès, il recueille les faveurs de dizaines d’élus démocrates et même d’un républicain. D’après une étude de l’université de Columbia, cette mesure pourrait réduire de 40% les émissions américaines sur une période de 10 ans.

link

The Atlantic

| radar

Comment un petit groupe de migrantes somaliennes fait trembler Amazon

Le géant américain, deuxième employeur du pays, est célèbre pour ses cadences de travail exténuantes et son mépris du droit des travailleurs. Un petit groupe d’employées d’origine somalienne a réussi à amener Amazon à la table des négociations. La firme a accepté de payer un salaire minimum de 15 dollars de l’heure.

link

Wired

| radar

Procédure de destitution de Trump : un témoin-clé accable le président devant le Congrès

William Taylor, le plus haut diplomate de l’ambassade américaine en Ukraine, a révélé l’existence d’un deuxième appel de Donald Trump visant à obtenir des informations compromettantes contre Joe Biden, candidat démocrate à la présidentielle de 2020. Il a aussi signalé les efforts de l’avocat personnel du président pour établir un canal diplomatique irrégulier.

link

Politico

| | news

Crise du vapotage: le suspect No1 laisse de nombreuses questions en suspens

L'acétate de vitamine E présent dans certains e-liquides suffit-il à expliquer la crise américaine du vapotage ? | Pixabay / darksouls1

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) viennent d’identifier un coupable potentiel dans la crise américaine du vapotage: l’acétate de vitamine E. Des soupçons solidement fondés, mais qui laissent encore le champ ouvert à de nombreuses interrogations. Pour commenter ces résultats et identifier les zones d’ombres restantes, nous avons contacté Kasisomayajula Viswanath, chercheur à l’Ecole T.H. Chan de santé publique de l’université Harvard, et Nicholas Nacca, médecin et toxicologiste à l’université de Rochester, co-auteur dans le Lancet d’une récente étude sur les lésions pulmonaires associées au vapotage.

Pourquoi on vous en parle à nouveau. Parce qu’il manque une preuve de culpabilité. L’étude des CDC montre une corrélation entre l’acétate de vitamine E et les cas de lésions pulmonaires associées. La présence de cette substance dans les sécrétions pulmonaires des victimes ne suffit pas à prononcer un verdict de culpabilité.

| | radar

Symbole de l’hubris de la Silicon Valley, l'Université de la Singularité est en crise

La Singularity University a été fondée par Peter Diamandis (à g. à l'écran) et Ray Kurzweil (à d.) en 2008. | Daniel Kraft

Université sans vrai campus ni vrai diplôme, l’Université de la Singularité, ou Singularity University, vient de perdre son directeur général, Rob Nail. Elle s’apprête à licencier une partie de son personnel dans un contexte de crise, rapporte Bloomberg. Après avoir perdu le support financier de Google, l’institution fait face à des allégations d'agression sexuelle, de détournement de fonds et de discriminations.

Qu’est-ce que c’est? Fondée en 2008, la Singularity University , à la fois centre de formation et think-tank, tire son nom de l’idée d’une fusion des hommes avec les machines introduite par Ray Kurzweil — directeur de l’ingénierie de Google et co-fondateur de cette université avec Peter Diamandis, le créateur des XPrize. Avec des programmes dont les prix oscillent entre 14'500 et 30'000 dollars, elle aborde la plupart des grandes thématiques du courant transhumaniste comme l'intelligence artificielle et l’augmentation biotechnologique.

link

Lire l'article publié par Bloomberg

| | radar

Le plan secret de Google pour indexer les données de santé des Américains

Pixabay / Jonny Lindner

Il répond au doux nom de projet Nightingale («rossignol»). Le Wall Street Journal a révélé lundi 11 novembre une initiative de Google pour indexer les données de santé de millions d’Américains. La plateforme agrège des fiches d’hospitalisation, des résultats de biologie et des diagnostics médicaux. Le projet, lancé en secret en 2018, est mené en collaboration avec Ascension, un vaste réseau de soins catholique qui gère 150 hôpitaux et plus de 50 maisons de retraites américaines.

Pourquoi on vous en parle. Google et Ascension déclarent utiliser ces données pour améliorer la qualité des soins. Or la loi fédérale américaine permet à un établissement de santé de partager les dossiers de ses patients sans leur consentement explicite, dès lors que les informations sont employées dans une optique de soins. Reste le problème éthique – et politique. D’après le WSJ, la firme de Mountain View serait dans le viseur du puissant département de la justice américain, qui envisage de lancer une enquête pour abus de position dominante. Une véritable épée de Damoclès.

link

À lire dans le Wall Street Journal

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| radar

Deux ex-employés de Twitter auraient espionné pour l’Arabie Saoudite

Ils avaient accès aux données personnelles de millions d’utilisateurs. Le Département américain de la justice accuse deux anciens collaborateurs de Twitter d’avoir mis ces informations au service du renseignement saoudien, raconte le Washington Post.

Pourquoi c’est important. Cette affaire interpelle quant à la sécurité des entreprises de technologie. Elle jette également une ombre sur les relations entre Washington et Riyad.

link

Washington Post

Commandez notre Revue

Votre cerveau a été piraté

| | radar

Des robots éduqués à la dure

Dans un milieu virtuel, des machines apprennent seules à saisir des objets dans leurs pinces. Des chercheurs de la Southern California University ont trouvé un moyen pour améliorer la dextérité de ces robots: ils les tourmentent et leur font lâcher prise en frappant les objets saisis.

Une pédagogie que d’aucuns assimileraient à de mauvais traitements. Le magazine Wired se penche sur ces comportements.

link

Wired

| | radar

Des chercheurs chinois accusés de dérober des technologies américaines

Plus de 200 enquêtes pour vol de technologie sont en cours aux USA. Employés par des institutions biomédicales américaines, des scientifiques chinois auraient même breveté dans leur pays d’origine des inventions financées par les Etats-Unis. Des voix s’élèvent toutefois pour dénoncer la méfiance de Washington et des excès de tracasseries légales, assimilées à de la discrimination.

link

New York Times

| portfolio

L'image du jour

Keystone / AP Gerald Herbert

Des partisans du président Donald Trump en prière à l'ouverture d'un rassemblement de soutien à Monroe, en Lousiane, peu après les défaites historiques du parti républicain au Kentucky et en Virginie.

| radar

La Chine et les USA devraient modérer leurs tarifs douaniers

Les deux plus grandes économies mondiales seraient sur le point de finaliser un accord commercial. D’après le gouvernement chinois, Beijing et Washington pourraient prochainement renoncer à certains de leurs droits de douanes respectifs. La guerre commerciale entre les deux pays dure depuis 19 mois.

link

New York Times

| radar

Mike Pompeo rencontre Angela Merkel

Le secrétaire d’Etat US s’entretiendra avec la première ministre allemande dans le cadre d’une visite officielle. Ils devraient empoigner quelques dossiers épineux, dont le controversé pipeline gazier Nord Stream 2, la 5G et, surtout, les dépenses germaniques dans le domaine de la défense.

link

Deutsche Welle

| radar

Premières auditions publiques dans la procédure d’impeachment de Trump attendues mercredi prochain

(AP/PATRICK SEMANSKY)

Les citoyens américains auront l’occasion dès le 13 novembre d’entendre les témoins dans l’affaire ukrainienne qui menace leur président. William Taylor, chargé d'affaires américain à Kiev, George Kent, haut responsable du département d'Etat spécialiste de l'Ukraine et Marie Yovanovitch, l'ex-ambassadrice des Etats-Unis à Kiev, seront appelés à la barre de la commission du renseignement.

link

Politico

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| radar

Adam Neumann, le fondateur de WeWork, empoche 1 milliard de dollars

Keystone

Consommation de drogue au travail, réunions professionnelles qui tournent à l’orgie… le “New-York Times” revient avec de nombreux détails édifiants sur la trajectoire d’Adam Neumann, fondateur israélo-américain de WeWork, la société de coworking au bord de la ruine depuis son entrée en bourse avortée.

Pourquoi c’est important. Principal responsable du désastre, Adam Neumann en est aussi le premier bénéficiaire: pour lâcher les rênes de sa firme, il a négocié un parachute de plus d’un milliard de dollars.

link

The New York Times

| | radar

Les Américains veulent concurrencer l’application chinoise TikTok

Les ados sont accros à cette application chinoise où chacun partage et regarde de très courtes vidéos du monde entier. De l’autre côté de l’océan Pacifique, les firmes américaines se creusent la tête pour essayer de reprendre le dessus. Une analyse à lire sur le “New York Times”.

link

The New York Times