#Etats-Unis


S'abonner
| | radar

Aux États-Unis, le gendre de Trump privatise la gestion de la pandémie

Le gendre du président Trump est apparu pour la première fois au sein de la Task Force américaine contre Covid-19 jeudi 2 avril. /Keystone/DPA/Kevin Dietsch

Le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, émerge comme une personnalité influente dans la lutte contre la pandémie Covid-19, révèle une longue enquête de Politico. Chargé à l’origine de coordonner les efforts des entreprises privées, le mari d’Ivanka Trump et les consultants qui l’entourent seraient désormais plus importants dans la gestion de la crise que le ministre de la Santé Alexandre Azar et autant que le vice-président Mike Pence, qui coordonne les efforts gouvernementaux. Contrairement à l’administration, le groupe privé du gendre du président échappe à tout contrôle des conflits d’intérêt.

| | radar

Contrôler une épidémie, c'est naviguer sur un radeau en pleine tempête

Le Radeau de la Méduse réinterprété par Bansky, dans le camp de migrants de Calais

L’épidémie de Covid-19 est une tempête et les mesures de distanciation sociale adoptées à ce jour par les États-Unis, un radeau instable. Comment rejoindre la terre ferme? C’est en filant cette métaphore dans une tribune à Stat News que Marc Lipsitch, épidémiologiste de renom à la Harvard School of Public Health, et son collègue infectiologue Yonatan Grad, évoquent le dilemme de la gestion à long terme de l’épidémie. Et ce, alors que le pays s’apprête à connaître une lame de fond sans précédent, après avoir longtemps minimisé l’ampleur de la crise sanitaire. Or, tout suggère que les États-Unis n’ont pas encore choisi leur cap.

Ce qu’il en ressort. Trois stratégies se profilent, familières à nos lecteurs assidus. Première solution: courber le dos et ne rien faire, au prix d’une saturation dramatique du système de santé. Deuxième option: enchaîner les périodes de distanciation sociale (manifestations interdites, fermeture des écoles, universités, bars, restaurants…), avec des levées progressives difficiles à contrôler – là encore le risque est de provoquer des vagues secondaires et de saturer les soins intensifs.

Dernière hypothèse, la plus ambitieuse: renverser le cours de l’épidémie en adoptant des mesures drastiques de distanciation sociale et de confinement, à l’européenne. Mais il faut alors être en mesure de dépister à large échelle pour, in fine, identifier et rompre les chaines de transmission du virus, et accepter d’introduire un contrôle strict des déplacements pour éviter les rebonds d’un foyer épidémique à l’autre.

link

A lire sur Stat News

| | radar

Les Etats-Unis vont-ils subir la même déferlante meurtrière que l'Italie?

La courbe des contaminations à partir du 100e cas. | Financial Times

La réponse sera connue dans les prochains jours. Mais déjà, le bilan des morts dépasse les 2'000 et le nombre de cas détectés les 120'000 aux Etats-Unis. Dans les deux mois qui viennent, le seul Etat de Washington pourrait avoir autant de cas que la Chine, qui compte 200 fois plus d’habitants, a averti son gouverneur.

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

| | idées

Quand la maison Blanche se dit victime de l’incompétence du reste du monde

Lionel Pousaz (Boston)

Ce mercredi, les ministres des affaires étrangères du G7 se réunissaient (en téléconférence) à propos de la pandémie. Ils ont fini par ne rien décider. Comme il se doit en ces situations, l’absence de déclaration commune signe l’absence de consensus. Or il semble qu’une question de terminologie ait pesé lourd sur cet échec. En la personne de Mike Pompeo, les Etats-Unis auraient contribué à saborder les discussions, en insistant pour que Covid-19 soit officiellement désigné sous l’appellation de «virus de Wuhan».

| radar

Le Colorado signe la fin de la peine de mort

Image d'illustration. | The Blue Diamond Library

Les trois condamnés actuels verront leur sentence commuée en emprisonnement à vie, sans possibilité de libération. Le Colorado est le 22e Etat américain à se passer du châtiment suprême.

| | radar

Deux sénateurs américains pris en flagrant délit d’initié pendant le krach boursier de la pandémie

Avant de devenir sénatrice de Georgie en 2020 Kelly Loeffler a fait carrière dans la finance. | Keystone-ATS

Même la chaîne ultra conservatrice Fox News s’en est scandalisée. Deux sénateurs républicains, Richard Burr, président de la commission du renseignement et l’élue de Géorgie Kelly Loeffler ont utilisé des informations confidentielles pour vendre des millions d’actions avant le krach boursier lié au Covid-19, afin de protéger leurs fortunes. Révélés par ProPublica, le Center For Responsive Politics et le Daily Beast, ces forts soupçons de délit d’initié, selon le magazine économique Forbes, mettent le feu dans des États-Unis déjà chauffés à blanc par les conséquences de l’épidémie et la campagne présidentielle.

| radar

New York pendant le coronavirus, en texte et en images

Comme en Europe, les coffres de voitures se remplissent frénétiquement | Ashley Gilbertson

Il y a encore une semaine, la crise du coronavirus n’avait pas encore atteint les consciences aux Etats-Unis. En quelques jours, le pays a emboîté le pas à l’Europe. Et dès la prise de conscience, les mêmes images: villes désertes, badauds masqués et caddies plus remplis que d’habitude.

| | radar

Le département de la santé américain victime d’une cyber-attaque

Image d'illustration | Pixabay/Joffi

Le département de la Santé des Etats-Unis, les Health and Human Services (HHS), ont subi une cyber-attaque dimanche 15 mars au soir, alors que le pays est train de prendre la mesure de l’ampleur de l’épidémie de coronavirus sur son sol. Il semble que le site des HHS ait fait l’objet d’une attaque par déni de service, qui consiste à paralyser les serveurs grâce à un afflux de fausses requêtes et peut éventuellement servir à masquer une attaque plus subtile, de type intrusion. L’infrastructure informatique du ministère a tenu le choc.

| | radar

Quand Science reprend Donald Trump sur le Covid-19

Le président américain Trump lors d'une visite dans un CDC le 6 mars | KEYSTONE

«Faites-moi plaisir, accélérez [les recherches scientifiques]!». Ce sont les mots de Donald Trump, prononcés à l’occasion d’une conférence face à des dirigeants de l’industrie pharmaceutique, où il évoque l’épidémie de Covid-19. Le rédacteur en chef de la revue scientifique Science, en guise de réponse, a réagi par un éditorial sévère. Il accuse le président «d’insulter la science» et lui rappelle que le développement d’un vaccin prendrait, au mieux, un an et demi.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| radar

Etats-Unis: Joe Biden prend la tête et Mike Bloomberg jette l’éponge

Joe Biden, lors d'un rassemblement à Los Angeles | Keystone, Marcio Jose Sanchez

Dans la course à l’investiture démocrate, l’ancien vice-président d’Obama dépasse désormais le favori, Bernie Sanders. Mercredi 4 mars, l’ancien maire de New York, Mike Bloomberg, abandonnait sa campagne à 200 millions de dollars.

| | radar

Face au coronavirus, la banque centrale américaine coupe en urgence ses taux d’intérêts

Donald Trump met sous pression le gouverneur de la Fed Jerome Powell pour que les taux de l'institution favorisent l'économie en année électorale | Keystone-ATS

Comme en 2008 pendant la crise financière, la Réserve fédérale américaine (Fed) a diminué d’un spectaculaire 50 points de base (0,5%) son taux d’intérêt principal, annonce CNBC. Le lundi 2 mars, l’OCDE appelait déjà à ce genre de mesures, mais de manière coordonnée afin d’éviter une crise financière entrainée par le ralentissement marqué de l’économie chinoise puis mondiale à cause de la crise épidémique.

| | radar

Aux Etats-Unis, des rapports officiels qui mentent sur le climat

Installation pétrolière au Texas, Etats-Unis | Jonathan Cutrer/Flickr/Creative Commons

Au département de l’Intérieur des Etats-Unis, un dignitaire du gouvernement Trump a entrepris d’introduire des allégations mensongères sur le climat — par exemple, le fait que des émissions de CO2/ accrues soient bonnes pour la planète «en augmentant la durée de la saison agricole» — dans au moins neuf documents officiels. L’information est dévoilée par le New York Times.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | news

L’épidémie de coronavirus met la Banque nationale suisse en difficulté

La Suisse risque de se retrouver sur la liste des pays manipulant leurs devises au yeux du Trésor américain. | Keystone / Gaetan Bally

Alors que les marchés actions des principales places enregistrent l’une des plus rapides corrections boursières de l’histoire – avec des baisses de plus de 10% en six séances –, le franc suisse a retrouvé son rôle de valeur refuge. Cela force la Banque nationale suisse à intervenir massivement pour empêcher l’appréciation du franc. UBS estime que ces interventions ont atteint 2 milliards de francs la semaine passée. Le montant devrait s’accroître cette semaine.

| radar

Harvey Weinstein jugé coupable d’agression sexuelle et de viol

Keystone

Le producteur est reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol mais est disculpé de la circonstance aggravante de comportement «prédateur», qui aurait pu lui valoir la prison à vie. Il encourt jusqu’à 25 ans de prison. Un verdict en demi-teinte qui constitue cependant une victoire pour le mouvement #MeToo.

link

The New York Times

| radar

Trump en visite en Inde

Le président américain se rendra à Ahmedabad, la ville natale du premier ministre Narendra Modi, et inaugurera le plus grand stade de cricket du monde, lors de cette visite officielle de deux jours pour contrer l'influence de la Chine. L'Inde a tenté de dissimuler des bidonvilles derrière de grands murs construits pour la circonstance.

link

Huffington Post