#environnement

| | news

Le dernier rapport fédéral sur l'eau se veut rassurant, mais la Suisse peut mieux faire

Image d'illustration | Mélanie Duchene / Keystone

La qualité des eaux souterraines suisses est globalement bonne, selon le dernier rapport de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Cependant, les concentrations de nitrates dépassent trop souvent le seuil limite autorisé, et ont aussi été observés plusieurs dépassements ponctuels pour d’autres produits chimiques.

Pourquoi c’est important. Les eaux souterraines fournissent à la Suisse 80% de son eau potable. Or, le rapport précédent de l’OFEV sur le sujet remontait à bientôt dix ans. Les nouvelles données fournissent ainsi des informations précieuses, alors que la problématique de l’eau potable fera l’objet d’une votation populaire l’an prochain.

| | news

Le réchauffement climatique fait grimper la teneur en mercure de certains poissons

Thon pêché à South Portland, dans le Maine, aux Etats-Unis. | Robert F. Bukaty / Keystone

Lorsque la mer se réchauffe, la quantité de mercure dans la chair de certains poissons prédateurs, comme le thon ou le cabillaud, augmente. C’est ce que conclut une étude de chercheurs de l’université Harvard, publiée aujourd’hui dans Nature.

Pourquoi c’est important. L’OMS considère le mercure comme l’un des dix produits chimiques «extrêmement préoccupants pour la santé publique». Les gouvernements se mobilisent pour en limiter les rejets dans l’environnement, afin de réduire la contamination des poissons consommés par les populations. Ces nouveaux travaux montrent que le gchangement climatique doit aussi être pris en compte.

Commandez notre Revue

L'Etivaz, le génie fromager

| | radar

Craintes autour d'un projet russe de centrale nucléaire flottante en Arctique

L'Akademik Lomonosov doit devenir courant 2019 la première centrale nucléaire flottante au monde | Margo.aga/Creative Commons

La Russie veut mettre en service la première centrale nucléaire flottante, raconte le Guardian. Baptisée «Akademik Lomonosov», elle navigue actuellement le long de la route maritime arctique. Sa mission? Dans un premier temps, approvisionner en électricité la région russe de la Tchoukotka, située à l’extrémité nord-est du pays, pour faciliter les opérations minières ainsi que les forages pétroliers et gaziers. Mais le principe même de la centrale soulève de nombreuses critiques.

Pourquoi c’est polémique. Les réacteurs nucléaires flottants n’avaient auparavant jamais été déployés à des fins de production civile. La Russie affirme avoir pris en compte le risque d’un tsunami provoqué par un séisme de magnitude 9 dans sa conception. Mais les craintes demeurent, car Rosatom entend à terme vendre sa solution technologique à d’autres pays moins habitués des opérations nucléaires, par exemple le Soudan, qui pourraient manquer d’expertise en cas d’accident.

link

Lire l'article du Guardian (EN)

| | news

«Nous n'avons pas à choisir entre les forêts et notre assiette»

Au Brésil, la forêt amazonienne doit de plus en plus céder la place aux terres agricoles | Victor R. Caivano AP / Keystone

Il y a urgence à stopper la déforestation des forêts tropicales: jeudi 1er août 2019, un groupe international de personnalités scientifiques et politiques réunies en conférence de presse tiraient la sonnette d'alarme. Ils s'insurgeaient contre l'idée d'une nécessaire extension des surfaces agricoles pour nourrir la population planétaire. Leur appel tombe au moment où débutent les ultimes arbitrages dans la rédaction d'un rapport ultra-sensible du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). Et ce n'est pas un hasard...

Pourquoi c'est important. «Les forêts et les sols absorbent un tiers de nos émissions de dioxyde de carbone annuelles», a rappelé la climatologue américaine Katharine Mach. Or «la déforestation s'accélère, s'inquiète son collègue brésilien Carlos Nobre. En Amazonie, sur les 12 derniers mois, le taux de déforestation a augmenté de 40%.»

| | radar

Dix-huit mois pour sauver la planète des dérèglements climatiques? Le faux et le vrai d'une info qui a fait le tour du web

Inondations à Cognac | Flickr

Il resterait 18 mois à l’humanité pour vraiment agir avant que la Terre ne se dérègle complètement sous les effets des changements climatiques. Cette nouvelle de la BBC, publiée le 24 juillet, a fait le tour du web.

Mais d’où sort cette estimation? Ne reste-t-il vraiment qu’un an et demi avant l’apocalypse climatique? Il semble que fin 2020 soit un échéancier connu pour tous ceux qui travaillent sur les négociations politique sur le climat, explique FranceTvInfo, qui décortique bien la question.

link

Lire l'article de FranceTvInfo

| | twitter

Le «jour du dépassement», pays par pays, résumé en un graphique

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

En Italie, les sols du Prosecco s'érodent davantage que dans les autres vignobles européens

Les vignes du Prosecco ont été inscrite au patrimoine mondiale de l'UNESCO en juillet 2019. Venant gâcher la fête, une étude dénonce la forte érosion des sols liée à cette culture. | Robert Forster / Pixabay

En Italie, la viticulture du Prosecco provoquerait une érosion des sols plus de 30 fois plus importante qu’ailleurs en Europe, d’après une étude de l’Université de Padoue. Ces résultats ont été publiés dans la revue Plos One en mai.

Pourquoi on vous en parle. Les collines de Prosecco, où est produit le fameux vin italien, sont devenues début juillet le 55ème site italien consacré par le patrimoine mondial de l’UNESCO.

| | question

D'où provient le plastique présent dans le lac Léman?

Julien Boucher, de la HEIG-VD, répond à une lectrice.

Des bénévoles ramassent des déchets plastiques au bord du Léman lors d'une campagne de nettoyage en 2018 | Keystone/Jean-Christophe Bott

Votre question complète. Dans un article publié lundi 15 juillet, nous avons relayé une estimation de l’association Oceaneye: 14 millions de particules de plastique flotteraient dans le lac Léman. Une lectrice nous a fait part de sa déception de ne pas trouver dans l’article la cause de cette pollution, et déploré de ne pas savoir que faire pour diminuer ce chiffre.

La réponse de Julien Boucher, spécialiste de la pollution plastique à la Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du canton de Vaud et directeur de l’entreprise de conseil EA - Environmental Action.

| | news

Un test grandeur nature en Chine pour l'éradication du moustique-tigre

Moustique-tigre. | Pixabay

Une équipe de chercheurs chinois est parvenue à faire chuter la population de moustiques-tigres de plus de 90% dans deux zones de test. Son approche: infecter des millions de moustiques-tigres mâles avec une bactérie, avant de les relâcher.

Pourquoi c’est important. Le moustique-tigre, dont les populations restent très difficiles à contrôler, est responsable de la propagation de nombreuses maladies, comme le virus Zika ou la dengue. Selon l’OMS, cette dernière a fortement progressé ces dernières années, menaçant désormais la moitié de la population mondiale.

| | twitter

Les émissions de CO2 dues aux carburants ne baissent pas, malgré les biocarburants et l'électromobilité

La statistique CO2 de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) pour l’année 2018 indique que, malgré un recours accru aux biocarburants et à l’électromobilité, les émissions liées aux carburants (essence et diesel) sont restées inchangées par rapport à 2017. Cette stagnation est due à l’augmentation du trafic.

Les émissions liées aux combustibles (mazout et gaz), après correction climatique, ont quant à elles poursuivi leur baisse (2,2 % par rapport à 2017). Cette diminution est principalement à mettre au crédit de l’efficacité des bâtiments ainsi que des énergies renouvelables, qui sont de plus en plus utilisées pour le chauffage.

| | news

Le lac Léman presque autant pollué en microplastiques que les océans

Oceaneye a utilisé un filet pour échantillonner le plastique en surface du lac Léman | Oceaneye

Les eaux du lac Léman contiennent environ 14 millions de particules de plastiques d’une taille supérieure à 1 mm. Cela correspond à quelque 129 grammes par km². Ce sont les estimations divulguées ce lundi par l’association Oceaneye, basée à Genève.

Pourquoi c’est important. La pollution des eaux par le plastique est un problème de poids, partout à la surface de la planète. Dans les océans, les déchets plastiques s’agglomèrent en continents: le plus grand mesure 1,6 million de km² et pèse plus de 20’000 tonnes. Ces microplastiques causent chaque année la mort de plus d’un million d’oiseaux marins et de plus de 100’000 mammifères marins, selon l’Unesco.

| | radar

L'inexorable expansion des sargasses en Atlantique observée grâce aux images satellitaires

A gauche, une concentration de sargasses délétère à la vie marine, dans les Keys, en Floride. A droite, un niveau sain, plus loin dans le golfe du Mexique | Mengqiu Wang/Nasa

On appelle la zone, qui borde les Caraïbes, mer des Sargasses, en raison de ces algues flottantes qui s’y accumulent. Mais le phénomène a pris des proportions inédites, relate une étude publiée dans Science. En 2018, plus de 20 millions de tonnes (!) de cette algue ont été observées, les populations s’étendant du golfe du Mexique jusqu’à l’Afrique!

Pourquoi c’est important. On ne sait que faire de ces algues à l’odeur pestilentielle qui souillent les plages environnantes, nuisent au tourisme, et qui contiennent des métaux lourds toxiques compliquant leur valorisation.

| | news

«Ce n'est pas l'environnement physique qui est extrême, mais la façon de percevoir une situation»

Lors de ses voyages, Christian Clot teste les capacités d'adaptation du mental humain en conditions extrêmes | Christian Clot

Explorer les capacités humaines pour comprendre ce qui se passe dans notre cerveau: c’est le métier de l’explorateur Christian Clot. De août 2016 à février 2017 ce franco-suisse a effectué quatre périples de 30 jours dans les 4 régions les plus extrêmes de la planète. À l’occasion d’une conférence organisée mercredi 3 juillet au Biotech par la fondation Fondamental-suisse, Christian Clot revient sur ses expériences.

Pourquoi c’est important. Comprendre les mécanismes d’adaptation devient une nécessité vu les changements climatiques, technologiques et environnementaux qui se profilent. En effet, selon l’OMS, 20% des européens sont touchés par un trouble mental et une dérégulation émotionnelle génère une incapacité à s’adapter à une transformation environnementale.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | news

En Suisse, les voitures neuves ont pollué davantage en 2018

Un 4x4 en ville de Zurich. | Gaétan Bally / Keystone

En 2018, la consommation moyenne des voitures de tourisme nouvellement immatriculées a augmenté de 3,6% par rapport à 2017, à 6,08 litres aux 100 kilomètres. La moyenne des émissions de CO2 a également progressé, de 2,8% par rapport à 2017, pour s’établir à 137,8 grammes de CO2 par kilomètre, indique l’Office fédéral de l’énergie.

Pourquoi c’est surprenant. La consommation de carburant des voitures neuves n’a cessé de baisser entre 1996, date du début du recensement, et 2016. Mais la tendance s’est inversée en 2017. La hausse est due à l’augmentation du nombre de 4x4 et au recul des ventes de véhicules diesel suite au «Dieselgate».

| | news

Les rats qui envahissent les îles de l’océan indien fragilisent les écosystèmes marins

Le blanchiment des coraux, ici dans la grande barrière de corail, affecte les espèces qui en dépendent. La présence de rats sur les îles avoisinantes peut limiter leur rétablissement. | Acropora

A quel point la présence de rats, introduits sur de nombreuses îles à travers le monde, affecte-t-elle l’environnement? Dans les îles de l’océan Indien, ces rongeurs ont un effet jusque dans les écosystèmes marins, conclut une étude publiée dans Global Change Biology.

Pourquoi on vous en parle. Les espèces invasives représentent l’un des principaux dangers pour la biodiversité. Nouveaux prédateurs ou concurrents pour les espèces autochtones, elles bouleversent les chaînes alimentaires et les écosystèmes.