#environnement

| | radar

Un gazoduc vu du ciel, trahi par ses émissions de gaz azoté

Impossible de cacher un gazoduc! Une équipe néerlandaise utilise les données du satellite Sentinel-5P de l’Agence spatiale européenne (ESA) pour observer les sources de dioxyde d’azote, un gaz rejeté par la combustion des pétrole ou de gaz naturel, par exemple dans des compresseurs.

Ce qu’on voit. Les images obtenues permettent de repérer les rejets des machines de compression de gaz installées tout au long de l’immense gazoduc russe qui relie le gisement de Ourengoï à l’Europe.

link

Voir les explications sur le site de l'ESA (EN)

| | news

Le chlorpyrifos, l'insecticide qui «fait un hold-up sur le QI des enfants»

Le chlorpyrifos est notamment utilisé en viticulture | Stephan Geißer - Pixabay

Le chlorpyrifos, un pesticide encore largement utilisé en dépit de sa toxicité, pourrait être retiré du marché dans l’Union européenne, selon nos confrères du Monde, qui consacrent un long dossier à cette substance (FR).

Pourquoi c’est important. Utilisé depuis un demi-siècle en remplacement du DDT, le chlorpyrifos est une substance toxique pour le système nerveux, qui interfère avec le développement du cerveau chez l’enfant. Huit pays de l’UE l’ont déjà interdit, et la Suisse vient de bannir plusieurs produits contenant cette molécule.

| | radar

G20: accord non contraignant sur le plastique en milieu marin

Les déchets plastiques font partie des pollutions les plus visibles, notamment en milieux marins et côtiers | H. Hach, Pixabay

Les ministres de l’environnement du G20, réunis à Karuizawa au Japon, se sont mis d’accord sur dimanche sur un plan d’action afin de limiter la pollution plastique dans les milieux marins, d’après l’agence de presse Reuters (EN).

Pourquoi c’est important. La pollution liées au déchets plastiques devient de plus en plus préoccupante, tant pour l’environnement que d’un point de vue de santé publique. Une étude récente a notamment estimé que chaque américain ingurgitait entre 39’000 et 52’000 microparticules de plastique chaque année.

| | radar

Une étude chiffre le lourd tribut carbone de intelligence artificielle

Dans le film éponyme, Wall-E arpente une décharge (image d'illustration) | shizo/Flickr/Creative Commons

Prendre l’avion pollue, la faute au kérosène. Regarder Netflix en streaming pollue, la faute aux datacenters. Et parler à Siri ou à Alexa? Oui, l’intelligence artificielle aussi pollue. Et dans des proportions insoupçonnées, soulève une étude qui sera présentée à l’occasion d’un congrès à Florence en juillet.

Pourquoi l’IA pollue de plus en plus? La faute en revient à la puissance électrique requise pour faire fonctionner les algorithmes de machine learning: on ne parle pas ici d’ordinateur personnel, mais de machines de guerre souvent munies de plusieurs cartes graphiques afin de pouvoir mener davantage de calculs en parallèle.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | radar

Face à la pénurie d'eau au Cap, un businessman sud-africain se propose d'aller chercher un iceberg

Iceberg | NOAA/NOS/ORR

Face à la raréfaction de l’eau douce dans la ville du Cap, en Afrique du sud, un homme d’affaires remet au goût du jour l’idée de remorquer un gros iceberg pour apporter de l’eau potable.

En quoi consiste le projet. Nicholas Sloane, un spécialiste du sauvetage et du remorquage de navires, envisage de capturer un iceberg de 125 millions de tonnes en Antarctique (EN), et l’ancrer près des côtes sud-africaines.

| | news

Les Suisses veulent des multinationales plus responsables

Action de militants en faveur de l'initiative sur la place Fédérale, à Berne. | Lukas Lehmann / Keystone

Les grandes entreprises basées en Suisse devraient être tenues de respecter les droits humains et l’environnement dans leurs activités à l’étranger. Une étude de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich montre que c’est l’avis d’une majorité de Suisses.

Pourquoi on en parle. Paysans indiens empoisonnés par un insecticide de l’entreprise bâloise Syngenta, champs et rivières pollués au Congo et en Colombie par les mines du groupe zougois Glencore: les ONG dénoncent régulièrement les pratiques controversées d’entreprises helvétiques dans d’autres pays.

| | news

Le palmarès 2019 des plages européennes classe également la Suisse

Au bord du Léman | Salvatore di Nolfi - Keystone

Plus de 85% des eaux de baignade européennes sont d’excellente qualité, selon les nouveaux résultats publiés le 6 juin par l’Agence européenne de l’environnement (EEA). La Suisse figure désormais dans la base de données de l’EEA.

Pourquoi on vous en parle. Chaque année l’EEA rend son bilan de qualité des eaux de baignade, en mer et dans les lacs et cours d’eau. Seulement 301 sites de baignade de l’Union européenne, d’Albanie et de Suisse, présentaient, en 2018, une eau de mauvaise qualité.

| | radar

La carpe, un fléau que les Etats-Unis entendent combattre

Carpes communes | Denis Delbecq

Canons, barrières électroniques, virus… Tous les moyens sont bons pour tenter de contrôler les populations de carpes communes dans les écosystèmes américains, raconte le New York Times.

Comment tout a commencé. C’est une belle histoire d’invasion provoquée en toute bonne foi que raconte le quotidien new-yorkais. Dans les années 1880, les Etats-Unis importent d’Allemagne 300 carpes communes vivantes, à la demande de colons d’origine européenne.

| | news

Quand la croisière s’amuse, les poumons européens trinquent

Fumées d'un paquebot en escale | Jason Thien - Creative Commons

Un rapport de l’ONG Transport & Environment pointe les émissions polluantes des paquebots (EN). Les 47 navires du leader mondial des croisières de luxe, Carnival Cruises (Costa, P&O, Aida, Cunard, Seabourn etc.), ont rejeté en 2017 autant de gaz soufrés que 100 millions d’automobiles.

Pourquoi c’est problématique. Le tourisme maritime est en plein boom. Et si la plupart des côtes nord-européennes sont classées “zone d’émission contrôlées”, les rejets de soufre et d’oxydes d’azote s’envolent. Le phénomène touche particulièrement les ports où les navires font escale.

Heidi.news sur votre téléphone ou votre tablette

Nos explications

| | radar

A Madrid, la région veut rouvrir le centre à la circulation, car «les bouchons font partie de l’identité de la cité»

Sur Gran Vía, la circulation a baissé de 24% depuis la mise en place du dispositif Madrid Central | Jan S0L0 - Creative Commons

C’est un étrange revirement que raconte The Guardian aujourd’hui. La probable future présidente de la région madrilène a annoncé son intention de mettre fin au dispositif de contrôle de la circulation (EN) qui a permis de réduire la pollution urbaine dans la capitale espagnole.

Pourquoi c’est surprenant. Le dispositif de restriction de la circulation dans le centre a été mis en place le 30 novembre 2018. Un mois plus tard, des études montrent une nette diminution de la pollution dans le périmètre de restriction, à l’image d’une baisse de 38% des émissions d’oxydes d’azote, racontait en mars le quotidien espagnol El Pais (EN).

| | news

Les fleuves du globe charrient des quantités alarmantes d’antibiotiques

Image d'illustration | Creative Commons

Le Guardian évoque la plus grande étude jamais réalisée sur la contamination des cours d’eaux aux antibiotiques. Des analyses en ont retrouvé dans 65% des 711 sites testés, dans 72 pays. La concentration dépasse les normes sanitaires pour 111 prélèvements.

Pourquoi c’est inquiétant. La dissémination des antibiotiques dans la nature provoque des résistances chez les micro-organismes. De plus en plus de bactéries infectieuses mutent et ne répondent plus aux traitements.

| | news

An exquisite french meal brings a famous songbird close to extinction

The ortolan bunting is a famous songbird | Pierre Dalous, Wikipedia

A large scale study reveals a massive population decline of ortolan bunting, due to traditional hunting mainly in France. The study led by the Institute for Ecology and Evolution of the University of Bern, partnered with an international science team, studied the migration and demographic of the famous songbird (Emberiza hortulana).

Why this is important. The species is near extinction in Northern and Western Europe – in Switzerland the number dwindled to less than twenty. In France the songbird is considered a delicacy and despite its banishment from restaurant’s menus in 1999, its hunting never stopped. Around 30’000 birds are killed every summer in the southwest of France. In December 2016, the European Commission indicted France before the European Court of Justice for breaching the regulations of the Birds Directive.

| | news

Comment gérer le loup: le canton de Vaud fait appel à un expert

Une meute a déjà été observée en Valais | DR

Après l’annonce de l’observation, ensemble, de trois loups dans la région de Le Vaud, une séance d’information avec pour titre «Le loup notre nouveau voisin», a eu lieu jeudi soir à Longirod, village du pied du Jura. Elle a fait salle comble. Heidi.news, qui a révélé l’observation des trois canidés, y était.

Pourquoi on en parle. Ces loups ne forment pas encore une meute – il faudrait pour cela y trouver un louveteau. Or les spécialistes s’attendent à voir des petit au printemps. De tous côtés, on tente d’apaiser la situation autour du grand prédateur, de plus en plus animée en Suisse depuis quelques années.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | news

Des scientifiques épinglent la Chine pour son usage clandestin de gaz CFC

C’est bien la Chine qui serait responsable de l’augmentation des émissions de CFC-11 (EN), un gaz interdit depuis 2010, qui détruit la couche d’ozone et réchauffe le climat. Des travaux publiés dans Nature désignent le nord-est du pays.

Pourquoi c’est grave. Depuis l’entrée en vigueur du protocole de Montréal, en 1989, les scientifiques ont pu constater une lente amélioration de l’état de la couche d’ozone, qui protège la planète et les êtres vivants contre les UV du soleil les plus néfastes. La violation des textes internationaux fait donc peser une menace pour la santé des populations, notamment celles des régions les plus australes du globe.

| | news

Au moins 654 entreprises violent la réglementation européenne sur les substances chimiques

On retrouve les phtalates, substances dangereuses, dans de nombreux plastiques (image d'illustration) | Creative Commons

Cinq médias annoncent, simultanément, les résultats d’une enquête réalisée par l’ONG allemande Bund (FR), qui montre que plusieurs centaines d’entreprises ne respectent pas la législation européenne Reach (DE) sur les produits chimiques.

Pourquoi c’est important. Le règlement européen Reach prévoit que les entreprises doivent déclarer les substances chimiques qu’elles utilisent, et fournir des données sur leurs effets pour la santé et l’environnement. Selon Bund, 654 entreprises n’auraient pas fourni ces données (EN), pour certaines depuis dix ans.