#énergies fossiles


Abonnez-vous
| | radar

Vingt entreprises à l'origine d'un tiers des émissions de CO2

Une raffinerie de Chevron, à Richmond, en Californie. | Paul Sakuma / Keystone

Vingt entreprises exploitant des énergies fossiles sont à l’origine de 35% des émissions mondiales de gaz à effet de serre depuis cinquante ans, révèle une analyse du Climate Accountability Institute, relayée par le Guardian. Il s’agit de compagnies aussi bien privées que publiques. Saudi Aramco, Chevron et Gazprom occupent les trois premières places de ce classement des plus gros pollueurs. Environ 90% des émissions sont attribuées à l’usage de leurs produits par les consommateurs. Les 10% restant proviennent de l’extraction, du raffinage et du transport.

Pourquoi c’est intéressant. Ces résultats mettent une nouvelle fois en lumière le rôle des grands acteurs de l’industrie des combustibles fossiles dans le réchauffement climatique. Les auteurs de la recherche ont choisi d’examiner les émissions à partir de 1965. Cette date n’a pas été choisie au hasard: de précédentes études ont montré que les conséquences environnementales des énergies fossiles étaient alors connues des dirigeants de la branche, mais aussi des responsables politiques, en particulier aux Etats-Unis.

link

Lire l'article du Guardian

| | radar

Au Botswana, l'exploitation de la plus grande réserve de charbon intacte au monde vient de commencer

Du charbon | Domaine public

Au Botswana, la plus grande réserve de charbon au monde encore intacte va être largement commercialisée, au grand dam des climatologues qui avertissent que, pour contrer le réchauffement, ces ressources devraient rester sous Terre, explique dans un article exclusif le New Scientist.

Pourquoi c’est inquiétant. Découvert dans les années 1960, ce gisement, estimé à au moins 28,5 milliards de tonnes – de quoi placer le pays africain dans le top 5 – était resté intouché, en raison de la petite population et d’infrastructures d’exportation lacunaires. Désormais, le gouvernement, souhaitant atteindre une autonomie énergétique nationale, et visant aussi à diversifier une économie basée largement sur l’extraction de diamants, veut changer la donne.

link

Lire l'article du New Scientist

| | news

Les secteurs de l'énergie et des transports menacent le seuil de +1,5°C de l'accord de Paris

Centrale électrique à charbon, Chine | Mark Schiefelbein/KEYSTONE

Mauvaise nouvelle pour la planète: à lui seul, le secteur de l’énergie menace de nous faire dépasser les +1,5°C prévus par l’accord de Paris. C’est ce que révèle une étude sino-américaine, parue dans la revue Nature. Cette dernière a comptabilisé les émissions de carbone des infrastructures liées aux énergies fossiles actuellement en exploitation, ou dont la construction est en cours dans le monde.

Pourquoi c'est inquiétant. Selon le dernier rapport du GIEC (EN), la hausse du mercure pourrait atteindre les +1,5°C par rapport à l’ère pré-industrielle dès 2030. Or il nous faut atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 au plus tard pour espérer stabiliser le changement climatique, au risque de dégradations irréversibles de l’environnement et de déstabilisations majeures de nos sociétés humaines.