#emballages


Abonnez-vous
| | news

Pourquoi la finance s'intéresse à la toxicité des emballages alimentaires en plastique

Faire chauffer son repas dans des emballages en plastique augmente le risque de migration de substances chimiques dans les aliments. | Shutterstock

Ce vendredi 8 novembre, la banque Landolt a organisé, à l’Institut des hautes études internationales et du développement (HEID) à Genève, une conférence sur le thème: «Revolution in food packaging». La pollution générée par les déchets en plastique et la toxicité des substances chimiques contenues dans les emballages alimentaires poussent les entreprises à investir dans de nouveaux matériaux, plus sûrs. Le Prix Nobel de chimie 2017, Jacques Dubochet, a un peu secoué l’assemblée de sa présence.

Pourquoi c’est important. 359 millions de tonnes de plastique ont été produites dans le monde en 2018. 39,9% de ce total ont été transformés en emballages. Ces derniers deviennent rapidement des déchets avec des impacts environnementaux importants. Les impacts sur la santé humaine sont moins visibles, mais de mieux en mieux documentés scientifiquement. En prenant en compte ces deux aspects – environnement et santé –, on obtient un mélange explosif de plus en plus risqué pour les entreprises qui utilisent ces emballages polluants et potentiellement toxiques.