#Egypte


S'abonner
| radar

En Egypte, les véhicules hybrides ont la cote

Depuis 2014, l’augmentation des prix de l’essence doublée d'une politique visant à garder le prix du gaz naturel comprimé relativement bas, poussent de plus en plus d’Egyptiens à opter pour une voiture mixte.

Depuis les années 1990, près de 300’000 véhicules auraient ainsi été convertis. Un chiffre encourageant mais encore trop faible comparé aux 11 millions d’engins motorisés immatriculés dans le pays.

link

Arab News

| | radar

Des momies de lionceaux retrouvées dans une nécropole antique en Egypte

L'un des lions retrouvés le 23 novembre 2019 | MOHAMED HOSSAM/EPA/KEYSTONE

On savait déjà que la nécropole de Saqqarah, au sud du Caire, abritait des momies de chats, de serpents, et même de crocodiles, datant du VIIe siècle avant notre ère. Mais ce n’est pas tout: une équipe d’archéologues y a également retrouvé cinq lions momifiés, vraisemblablement des jeunes, dans la partie dédiée à la déesse Bastet, souvent représentée avec une tête de chat. Lorsqu’elle est représentée avec une tête de lion, elle s’apparente à la redoutable Sekhmet, déesse de la guerre. Le National Geographic revient sur cette étonnante découverte.

Pourquoi c’est rarissime. Jusqu’alors, les égyptologues n’avaient retrouvé qu’un seul lion momifié en Egypte. Pourtant, jusqu’à 1000 avant notre ère, on trouvait encore des groupes de lions jusqu’aux rivages du Nil, de sorte que l’animal a rapidement été associé aux pharaons. Ces félins jouaient un rôle majeur dans l’iconographie et la mythologie de l’époque. Pourtant, malgré cette découverte, les momies de lions demeurent peu nombreuses, au regard des millions d’animaux embaumés par cette civilisation… Un mystère que les archéologues entendent désormais résoudre.

link

Lire l'article de National Geographic

| radar

Israël devrait bientôt exporter son gaz vers l'Egypte

Les entreprises américaine Noble Energy, israélienne Delek Drilling et égyptienne EGAS, partenaires au sein du groupe EMED, ont annoncé hier que les conditions préalables à l’achat de droits pour utiliser le pipeline construit par la compagnie EMG, qui reliera bientôt Israël et l’Egypte, sont désormais remplies. Une fois l’accord conclu, le gaz devrait être acheminé en Egypte depuis deux réservoirs situés au sein de l’Etat hébreu.

link

Globes