#économie de la santé


S'abonner
| | radar

La faîtière des hôpitaux H+ ne veut pas d'une réforme qui pourrait fermer 120 hôpitaux

Hôpital du Jura bernois à Moutier. | KEYSTONE / Jean-Christophe Bott

Le 12 février, Alain Berset a mis en consultation la révision de l'ordonnance sur l’assurance-maladie (OAMal). Le but est d’uniformiser les normes dans le système hospitalier afin d'économiser des coûts et d'augmenter la transparence. Les nouvelles dispositions doivent entrer en vigueur le 1er janvier 2021 et prévoient que les partenaires tarifaires et les cantons déterminent les tarifs selon une même méthodologie dans tout le pays. La faîtière hospitalière H+ rejette cette uniformisation.

| | interview

Brigitte Rorive Feytmans, la femme qui a soigné les finances des HUG

Brigitte Rorive Feytmans a largement contribué à rendre les prestations d'intérêt général plus transparentes dans le canton de Genève. | HUG

Elle a réussi le pari de faire sortir les financiers de leurs bureaux. Au mois d’août, la directrice des finances des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), Brigitte Rorive Feytmans partira à la retraite, pour se consacrer en grande partie à sa famille et, peut-être, à la formation ou à des mandats. Directrice des finances depuis 2013, elle a bouleversé la gestion de la structure qui enregistre plus d’un million de facturations annuelles. Son crédo: pousser les administratifs sur le terrain pour une meilleure compréhension et allocation des ressources. Rencontre au 8e étage du bâtiment Prevost de l’hôpital, l’étage de ceux qui façonnent les HUG en coulisses.

| | news

Rémy Mathieu prend la direction des finances des HUG

Rémy Mathieu prendra ses nouvelles fonctions au mois d'août. | HUG

La directrice des finances des HUG, Brigitte Rorive Feytmans partira à la retraite en août 2020 après avoir œuvré durant 15 ans au sein de l’hôpital universitaire genevois. Elle sera remplacée par Rémy Mathieu, directeur des finances et de l’exploitation de l’Hospice général depuis 2005, a annoncé le conseil d’administration des HUG, lundi 24 février. Rémy Mathieu a travaillé dix ans dans le groupe Bouygues en tant que responsable du contrôle de gestion et pilote de projets avant de s’orienter dans le secteur public.

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

| | radar

Roche affiche une croissance de 8% pour l’année 2019

Dans les couloirs du site de Roche à Kaiseraugst. | Keystone / Martin Ruetschi

Roche a annoncé ce 30 janvier une croissance de 8% à 61,47 milliards de francs pour l’année dernière. Un résultat essentiellement porté par le secteur des médicaments. Les revenus de sa principale division, Pharmaceuticals, ont progressé de 10% atteignant 12,95 milliards de francs. Le poids lourd de l’industrie pharmaceutique affiche un bénéfice net comptabilisé en hausse de 30%, à 14,11 milliards. Le patron de la multinationale rhénane Severin Schwab a, quant à lui, reçu un total de 11,5 millions de francs l’année dernière, contre 11,8 millions en 2018.

| | radar

Les assurances santé américaines s'allient pour faire baisser le prix des médicaments essentiels

Image d'illustration | Flickr

La faîtière Blue Cross Blue Shield compte plus de 40 millions d’assurés aux États-Unis. Elle vient d’annoncer investir 55 millions de dollars dans un partenariat avec l’association à but non lucratif Civica Rx, rapporte le New York Times. L’objectif: acheter ou produire des médicaments à moindre coût, pour lutter contre les prix exagérés de certaines spécialités.

| | idées

L'étatisation rampante du système de santé pourrait nous plonger dans une dystopie à la «Black Mirror»

Noémie Roten

Ces dix dernières années, le système de santé suisse a peu évolué. Il est surtout devenu hors de prix et l’un des plus chers au monde. Au point que les payeurs de primes ne pourront bientôt plus s’acquitter de leurs factures. Quel avenir pour un système qui menace d’imploser face à la charge qu’il représente? L’analyse de Noémie Roten, économiste de la santé et journaliste chez Heidi.news, apporte un éclairage passionnant.

La nouvelle année qui débute sous peu est propice aux bilans, de préférence chiffrés. Pour envisager la prochaine décennie, il est en effet intéressant de se plonger au préalable dans les faits et statistiques de ces dix, voire même vingt dernières années. Cela permet de mieux comprendre le contexte actuel et d’en dessiner les contours à venir avec plus de précision.

| radar

Les sites de santé, ces espions qui partagent nos données

Selon une enquête, 79% des sites traitant de la santé utilisent des cookies permettant de traquer les internautes et revendre sans consentement leurs informations personnelles et médicales à des entreprises tierces.

link

À lire dans MIT Technology Review

| | radar

La Suisse consacre 12,2% de son PIB aux dépenses de santé

L’OCDE publie ce 7 novembre son Panorama de la santé 2019. Selon les prévisions, les dépenses de santé dépasseront la croissance du PIB au cours des quinze prochaines années dans presque tous les pays de l’organisation. Celles-ci devraient croître annuellement de 2,7% (en moyenne) dans la zone OCDE. Les dépenses de santé devraient ainsi peser 10,2% du PIB d’ici 2030, contre 8,8% en 2018.

| | news

Alain Berset tape sur les doigts des assureurs santé

La loi interdit que les assurances annoncent le montant de leurs primes avant approbation de l'OFSP | Christian Beutler / Keystone

Des assurances maladies ont dévoilé cet été le tarif des primes de l’assurance obligatoire avant leur approbation par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), alors qu’elles n’en avaient pas le droit. Le chef du Département de l’intérieur Alain Berset a condamné ce comportement lors d’une réunion avec les assureurs santé vendredi 18 octobre à Berne.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

Des femmes sous alimentées aux cadres qui en font trop, «le sport reflète les dérives de la société»

A Interlaken, des marathoniens sur la ligne de départ. (Image d'archive) | Martin Ruetschi / Keystone

Dans les pays occidentaux, les maladies non transmissibles ne cessent d’augmenter. Diabète, obésité, hypertension tuent de plus en plus. Mais alors qu’une partie de la population est plus sédentaire que jamais, une autre, parfois déjà bien lancée dans la vie, se (re)plonge dans le sport.

| | news

Le nouveau tarif médical TARDOC ferait bondir les coûts de la santé de 3 milliards? Absurde, disent ses initiateurs

Photo prétexte | Keystone / Christian Beutler

L’application du nouveau tarif médical ambulatoire TARDOC, appelé à remplacer TARMED, pourrait faire augmenter de 3 milliards de francs les coûts de la santé à charge de l’assurance obligatoire des soins (AOS). C’est ce qu’affirme santésuisse, la plus grande association faîtière des assureurs-maladie en Suisse.