#Donald Trump


S'abonner
| radar

Le Sénat US veut limiter les pouvoirs guerriers du président

Malgré sa majorité républicaine, le Sénat a voté la restriction des prérogatives présidentielles dans de possibles actes de guerre contre l’Iran. Une décision qui pourrait n’être que symbolique: avec 55 voix contre 45, la chambre ne devrait pas être en mesure de rassembler la majorité des deux tiers, requise pour contrer le véto promis par Donald Trump.

link

New York Times

| radar

Donald Trump acquitté par le Sénat

Donald Trump.| Flickr

Le 45e président américain restera en place. Les sénateurs ont voté par 52 voix sur 100 que Donald Trump n'était pas coupable d’abus de pouvoir et par 53, ils ont estimé qu’il n’était pas coupable d’entrave à la bonne marche du Congrès. Il fallait une majorité de 2/3 pour qu'il soit destitué dans l'affaire ukrainienne. Seul un républicain, Mitt Romney, a voté contre son camp.

link

Washington Post

| portfolio

L'arrivée spectaculaire de Donald Trump au Forum de Davos

Keystone

Après l’atterrissage de l’Air Force One à l’aéroport de Kloten hier matin, le Marine One a escorté le président des Etats-Unis par dessus les nuages, de Zurich à Davos où il était attendu pour le Forum économique mondial.

| radar

La Chine et les Etats-Unis signent un accord commercial

Les deux principales puissances économiques mondiales mettent fin à leur guerre commerciale, dans ce qui apparaît comme une victoire du président Trump. La Chine s’engage à protéger davantage la propriété intellectuelle des Etats-Unis et, surtout, à lui acheter pour 200 milliards de dollars de biens et services d’ici à 2021. De quoi galvaniser l’économie américaine en pleine période électorale.

link

New York Times

| | news

Le CES amputé par l’absence de la Chine

Rare grande société chinoise présente au CES 2020, Huawei n'a présenté aucune nouveauté. Crédit: DR

Alors qu’il y deux ans un tiers des entreprises participantes au CES étaient chinoises, ce chiffre est tombé à 1097 sur 4500 exposants cette année. A l’exception de Lenovo, Huawei et DJI, la plupart des grandes marques chinoises du numérique comme Alibaba, Xiaomi, Tencent, Tik Tok ou Vivo ne sont plus là. Certaines start-up de pointe comme la société de reconnaissance vocale iFlyTek et la société de surveillance Hikvision se sont aussi désistées à la dernière minute.

Pourquoi on en parle. Longtemps la présence chinoise s’est limitée à une myriade de petites sociétés électroniques rassemblées dans les salles de conférences du casino Westgate, rebaptisées pour l’occasion «Shenzhen» du nom de la ville industrielle. A cette Chine «atelier du monde» a succédé, ces dernières années, une Chine de l’innovation avec des acteurs du numérique incontournables comme Alibaba, Megvii, SenseTime et Yitu. Le protectionnisme engagé par Donald Trump est bien sûr en cause mais du coup, le CES n’est plus qu’une vitrine partielle de l’innovation mondiale.

| radar

Le Parlement des Etats-Unis veut limiter les pouvoirs militaires du président

Keystone / EPA / Michael Reynolds

Dominée par les démocrates, la Chambre des représentants a voté une motion contraignant Donald Trump à obtenir l'assentiment du Congrès avant toute action armée contre l'Iran. Une mesure qui réveille un vieux débat sur le rôle du législatif dans le domaine militaire. La nature contraignante de ce vote est sujette à discussion.

link

New York Times

| radar

Une chorale remixe chant de Noël et Impeachment de Trump

La chorale internationale de Washington interprète «12 days of Christmas carol» en y incorporant des paroles décrivant la mise en accusation du président américain.

link

BBC

| radar

Les démocrates retardent l’impeachment de Donald Trump

Selon la Constitution américaine, la destitution doit être votée par la Chambre des représentants – ce qui est chose faite – puis jugée par le Sénat. Mais le texte ne formule pas de délais. Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre, retiendra donc le dossier jusqu’à ce que le Sénat, dominé par les républicains, offre les garanties d’une procédure équitable.

link

New York Times

| | radar

Le budget américain pour la recherche finalement en hausse pour 2020

Le Capitole à Washington DC. | JIM LO SCALZO /EPA /Keystone

La plupart des agences de recherche américaines devraient voir leur budget augmenter pour l’année fiscale 2020, qui se terminera le 30 septembre 2020. Le Congrès a publié les détails de son projet de loi final, à contre-courant des coupes réclamées par Donald Trump. Les National Institutes of Health (NIH) devraient ainsi recevoir 7% de plus qu’en 2019. La National Science Foundation (NSF), la NASA et l’Office of Science du Département de l’énergie devraient enregistrer respectivement des hausses de 2,5%, 3,4% et 6,3%, peut-on lire dans Science. Il est prévu que le Congrès accepte le projet avant le 20 décembre.

Pourquoi c’est important. Dans sa proposition de budget au Congrès transmise au printemps, pour la troisième année consécutive, le président Trump avait demandé d’importantes baisses pour les agences scientifiques (-13% pour les NIH, -12% pour la NSF), tout en prévoyant des hausses massives des dépenses dans la défense. La communauté scientifique avait alors averti que des réductions de cette ampleur risquaient de «faire dérailler l’entreprise scientifique américaine».

link

Lire l'article de Science

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| radar

Deux chefs d'accusation retenus contre Trump

Dans la procédure de destitution, le président américain est finalement accusé d’abus de pouvoir et d’entrave à la bonne marche du Congrès. Il est officiellement le quatrième président américain à faire face à ce type de procédure.

link

CNN

| | radar

Les Etats-Unis limitent les données scientifiques utilisables dans les règlements de santé publique

Juste derrière une raffinerie en Californie, des enfants jouent dans le parc «Signal's Hill» le 14 août 2019. | Etienne Laurent / Keystone

L'administration Trump s'apprête à limiter les données scientifiques que le gouvernement peut utiliser pour élaborer les règlements en matière de santé publique. La proposition, issue de l'Environmental Protection Agency et intitulée «Strengthening Transparency in Regulatory Science», exigerait que les scientifiques divulguent l’entièreté de leurs données brutes, y compris les dossiers médicaux confidentiels, avant que l'agence puisse examiner les conclusions d'une étude.

Pourquoi on vous en parle. Des experts en santé publique s’inquiètent de voir des études utilisées depuis des décennies devenir irrecevables. Par exemple celles qui montrent que le mercure provenant des centrales électriques entrave le développement du cerveau ou que le plomb dans la poussière de peinture est lié à des troubles du comportement chez les enfants.

link

Lire l'article publié par le New York Times

| radar

Procédure de destitution de Trump : un témoin-clé accable le président devant le Congrès

William Taylor, le plus haut diplomate de l’ambassade américaine en Ukraine, a révélé l’existence d’un deuxième appel de Donald Trump visant à obtenir des informations compromettantes contre Joe Biden, candidat démocrate à la présidentielle de 2020. Il a aussi signalé les efforts de l’avocat personnel du président pour établir un canal diplomatique irrégulier.

link

Politico