#Covid-19


S'abonner
| | hd

Plus de 20'000 cas en Suisse: les grandes étapes de la pandémie de coronavirus

Heidi.news vous propose une carte interactive (actualisée une fois par jour vers 20 heures) permettant de suivre la propagation du virus sur le territoire national avec la répartition cantonale. Ainsi que le suivi des principales informations internationales sur la pandémie.

4 avril. Lors du point de situation à 14 heures, Daniel Koch, responsable de la division des maladies transmissibles à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), a donné quelques chiffres qui étaient attendus depuis plusieurs jours. Sur les 540 décès enregistrés:

  • 64% sont des hommes et 36% des femmes,

  • les décès concernent des personnes âgées entre 32 et 101 ans,

  • l’âge médian est 83 ans.

Sur ces 540 personnes, les données complètes pour 525 personnes sont disponibles, et elle permettent le constat suivant:

  • 97% souffraient d’une maladie préexistante,

  • Les trois maladies les plus fréquemment relevées sont: hypertension artérielle (67%), maladies cardiovasculaires (55%), diabète (29%).

Daniel Koch a également annoncé que 435 personnes étaient actuellement sous respirateur artificiel dans le pays. De plus, selon les estimations de l’OFSP, 2,6% du personnel soignant du pays a été hospitalisé.

A la mi-journée, l’OFSP a annoncé que la Suisse compte 20’278 cas positifs. 540 décès sont également enregistrés. Depuis le 24 février, 153’440 tests ont été effectués, dont 15% positifs.. La Suisse ne compte pas les guérisons.

| | news

Covid-19: One More Tragedy to Come for Syrian Refugees

Distribution in Deir Hassan camp. The settlements are overcrowded with 120 000 displacled people. Credit: Abdul Majeed Al Qareh

The North West in Syria is currently the area most affected by the conflict where daily bombing and shelling have displaced almost one million people from their homes in the space of just a few months. The COVID-19 pandemic has added another layer of complexity to a catastrophic humanitarian emergency according to Médecins sans Frontières (MSF), based in Geneva.

Why are we talking about it. As 14 cases and two deaths of Covid-19 have already been reported in the government-led area (figures moving daily), the province of Idlib is preparing for the worst. Thousands of displaced people fleeing the bombings that raged between December 2019 and March 2020 have taken refuge in the area. “An emergency that will add to another emergency," warned the Head of Mission of MSF in Syria.

| | idées

Le remède sera-t-il finalement pire que le coronavirus?

Annick Chevillot

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement tant ces questions sont importantes dans le débat public face à l'épidémie en cours. Mais l'information de qualité ayant un prix, n'hésitez pas, si vous le pouvez, à vous abonner en cliquant ici.

Je ne suis pas une grande admiratrice de Donald Trump. Et son tweet du 23 mars où il affirmait «Nous ne pouvons pas laisser le remède être pire que le problème lui-même», m’a consternée. On ne peut pas comparer la perte de vies humaines à celle de points de croissance. Quelques jours avant, le 19 mars, la présidente du Conseil d’Etat vaudois Nuria Gorrite disait de son côté, à l’antenne de la RTS, le choix terrible auquel les autorités étaient confrontées: «Ou on envoie mourir les gens ou on les envoie au chômage.»

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

| | idées

Pourquoi le pays des pharmas est-il si nul face au corona? Ma rencontre avec le patron de Debiopharm

Géraldine Savary

Toutes les deux semaines, Géraldine Savary contribue à Heidi.news au travers d’une rencontre afin de dessiner, article après article, une constellation de personnalités dont le tracé serait totalement subjectif, aléatoire et transparent.

Il arrive que des patrons d’entreprises pharmaceutiques souhaitent rencontrer des parlementaires socialistes. Pour parler de leur travail, échanger sur la recherche et le pays en général. Et quand des mondes différents se croisent, il y a toujours quelque chose à en apprendre. Alors, le jour où Rolland-Yves Mauvernay, fondateur de Debiopharm m’a appelée, il y a presque dix ans, j’ai tout de suite accepté l’invitation. On s’est vu à la cafétéria de l’entreprise, dans un quartier à l’est de Lausanne. Le bâtiment de l’architecte Bernard Tschumy, classé patrimoine historique, venait d’être rénové. Tout était lumineux et beau, comme si ici, on ne fabriquait pas des médicaments, mais des espaces de bonheur et de bien-être.

| | news

Hong Kong: la contestation politique à l'heure du coronavirus

Cette semaine, dans un centre commercial de Hong Kong. (Keystone/AP Photo/Vincent Yu)

Tout rassemblement de plus de quatre personnes est interdit à Hong Kong depuis le 29 mars. La décision du gouvernement local fait suite à une explosion des cas importés de Covid-19. Elle met un peu plus à genou une opposition à l’élan entravé par le virus depuis janvier. Les manifestations de contestation, étaient depuis lors en sommeil, elles sont désormais techniquement interdites. Mardi 31 mars, quelques dizaines d’opposants ont toutefois bravé l’interdit. La police a procédé à une vingtaine d’arrestation.

| | news

In the run-up to Easter, the Federal Council will not change containment measures

Federal Councillor in charge of health, Alain Berset, along with Ueli Maurer et Ignazio Cassis,during press conference on 3rd of April | Keystone / Peter Klaunzer

At the press conference on Friday the 3rd of April 2020, the Federal Council announced several measures designed to keep the country in a state of vigilance because of Covid-19. Fearing that people will not follow the rules as vigilantly in the run-up to the Easter holidays, the Federal Councillor in charge of health, Alain Berset, invited citizens to travel as little as possible during the Easter period, and especially not to Ticino. The Confederation is also taking steps to monitor the stocks of medicines and medical devices in the cantons and to requisition them if necessary.

| | news

La Chine recense désormais les cas asymptomatiques de coronavirus

Deux personnes portent un masque dans un parc à Wuhan (Image d'illustration) | Keystone / NG HAN GUAN

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement de tous nos lecteurs, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie en cours. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Sous la pression de la communauté internationale, la Chine dévoile désormais, depuis le 1er avril, le nombre de patients asymptomatiques découverts au cours des campagnes de test du Covid-19. Les chiffres de cette première journée, soit 78% de nouveaux cas asymptomatiques, suggèrent un rôle de ce mode de transmission encore plus élevé que ce que l’on supposait jusqu’alors. Mais il ne faut pas en tirer de conclusions hâtives.

Pourquoi il faut rester prudent. Ces chiffres ne découlent pas d’une étude scientifique, mais d’une seule journée de reporting. On ne peut en conclure définitivement, en termes statistiques, que quatre cas de Covid-19 sur cinq ne présentent pas de symptômes. D’autant plus que sur la dernière journée disponible du décompte chinois, soit le 2 avril, ce pourcentage chute à 66%. Il faudra encore attendre plusieurs jours, voire semaines, pour obtenir une estimation réaliste du taux de cas asymptomatiques en Chine.

| | news

Le soutien psychologique se transforme en heures sup' dans les hôpitaux zurichois

Les urgences de l'hôpital Triemli à Zurich. Photo: Keystone

Notre nouvelle newsletter gratuite, le Point Coronavirus vient remplacer pour quelques semaines le Point Sciences. Chaque jour, elle livre infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux. Ce nouveau rendez-vous quotidien donne la parole aux soignants qui se dévouent sur le front du Covid-19.

Je vous invite à retrouver nos deux professionnelles des urgences de l’hôpital universitaire de Zurich et de la station Corona de l’hôpital Triemli. Elles nous racontent comment les choses ont évolué.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

Swiss NGO leads the effort against Coronavirus in developing countries

Man wearing a mask in Johannesburg | THEMBA HADEBE/EPA/KEYSTONE

There is an urgent need to better protect the populations of developing countries from Covid-19. In response to this, on the 3rd of April, scientists, physicians, NGOs and policymakers from 30 different countries announced the launch of COVID-19 Clinical Research Coalition. This international coalition should make it possible to carry out more clinical research on Covid-19 in developing countries in Africa, South America and South-East Asia.

| | news

A l'approche de Pâques, le Conseil fédéral n'entend pas lâcher de lest sur le confinement

Le conseiller fédéral Alain Berset s'exprime lors de la conférence de presse du Conseil fédéral du 3 avril, à Berne, aux côtés des conseillers fédéraux Ueli Maurer et Ignazio Cassis | Keystone / Peter Klaunzer

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement de tous nos lecteurs, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie en cours. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Lors de sa conférence de presse ce vendredi 3 avril 2020, le Conseil fédéral a annoncé plusieurs mesures destinées à maintenir le pays dans un état de vigilance face à Covid-19. Craignant un relâchement à l’approche des vacances de Pâques, le conseiller fédéral en charge de la santé Alain Berset a notamment invité les citoyens à se déplacer le moins possible pendant la période pascale, et surtout pas au Tessin. La Confédération se donne également les moyens de surveiller les stocks de médicaments et de dispositifs médicaux des cantons et de les réquisitionner au besoin.

| | news

Une ONG suisse à la tête d'un effort contre le coronavirus dans les pays en développement

Homme portant un masque à Johannesburg | THEMBA HADEBE/EPA/KEYSTONE

Il est urgent de mieux protéger les populations des pays en développement face au Covid-19. A cette fin, des scientifiques, des médecins, des ONG et des décideurs politiques de 30 pays différents ont annoncé dans la nuit du 3 avril le lancement de COVID-19 Clinical Research Coalition. Cette coalition internationale doit permettre de mener davantage de recherches cliniques autour du Covid-19 dans les pays en développement, en Afrique, en Amérique du Sud ou en Asie du Sud-Est.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | news

Google Maps partage ses données sur les effets du confinement dans chaque pays, dont la Suisse

Les données pour le canton de Genève | Google Maps

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement de tous nos lecteurs, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie en cours. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Google sait où vous êtes allé, mais également où vous n’êtes pas allé. L’entreprise américaine, via son service Google Maps, a publié ce vendredi 3 avril les données agrégées des déplacements de ses utilisateurs par pays. Objectif: aider «les responsables de la santé publique à évaluer les mesures de distanciations sociales et les directives liées à Covid-19». Ces mêmes données étaient notamment exploitées en interne pour définir les pics de fréquentation, ou la popularité de magasins, bars ou autres lieux de commerce.

| | idées

Le confinement peut modifier le fonctionnement de nos gènes

Ariane Giacobino

Ariane Giacobino, médecin généticienne aux HUG, chercheuse dans le domaine de l’épigénétique à la Faculté de médecine, UNIGE.

L’isolement social prolongé, et la solitude, sont des facteurs de risque connu pour divers indicateurs de santé tels que les maladies cardio-vasculaires, les AVCs, la démence, les maladies chroniques, ainsi que pour la mortalité. Mais ils constituent aussi des facteurs de risque pour la santé mentale, avec pour conséquence une augmentation de troubles tels que l’anxiété, la dépression, l’impulsivité et les troubles mnésiques. Les mécanismes biologiques sous-jacents sont toutefois mal connus.

| | news

Anne Lévy prend la tête de l’Office fédéral de la santé publique en pleine crise du coronavirus

Anne Lévy, future directrice de l'OFSP, vendredi 3 avril en conférence de presse à Berne. | Keystone / Anthony nex

Lors de sa conférence de presse du 3 avril 2020, le Conseil fédéral a annoncé la nomination d’Anne Lévy à la tête de de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Elle succède à Pascal Strupler, actuel directeur de l’OFSP, et prendra ses fonctions à compter du 1er octobre 2020.