#climat

| | radar

Nature appelle les politiciens à agir sur le climat, et salue le courage des jeunes générations

Manifestation de jeunes pour le climat à Lausanne. | Jean-Christophe Bott / Keystone

Le mouvement des jeunes pour le climat est juste et courageux, écrit Nature dans un éditorial publié le mercredi 14 août. Dans un texte engagé, la revue appelle les dirigeants à agir en faveur de l’environnement. Et prévient: les gouvernements vont devoir rendre des comptes, et expliquer pourquoi leurs représentants semblent incapables de comprendre l’importance des rapports du GIEC, alors que des enfants y parviennent.

Pourquoi c’est intéressant. L’éditorial de Nature intervient à la veille de plusieurs échéances importantes. Fin août, la conférence de l’ONU sur la biodiversité se réunira à Nairobi. Début septembre, celle sur la désertification aura lieu à New Dehli. Enfin, l’ONU tiendra un sommet sur le climat à New York fin septembre.

link

Lire l'éditorial de Nature

| | news

Le sommet de la jeunesse pour le climat à Lausanne s'achève par une manifestation... et une déclaration consensuelle

Manifestation de la jeunesse pour le climat à Lausanne | Florent Hiard

Le sommet pro-climat organisé par de jeunes Européens à Lausanne s’achève ce vendredi 9 août par une manifestation dans les rues de la capitale vaudoise. Regroupant depuis dimanche près de 450 jeunes grévistes pour le climat venus de toute l’Europe, il a vu se mettre en place une vraie coordination européenne entre les différents groupes nationaux.

Pourquoi on vous en parle. En présence de Greta Thunberg, devenue en un an la figure emblématique de la mobilisation de la jeunesse contre le changement climatique, les jeunes militants européens ont tâché de s’accorder sur leurs revendications et sur les valeurs communes à afficher dans une déclaration concluant le sommet. Celle-ci demeure toutefois assez consensuelle.

Commandez notre Revue

L'Etivaz, le génie fromager

| | news

Un glaciologue explique pourquoi les dernières canicules ont fait fondre les glaciers suisses à une vitesse record

Le glacie du Rhône (Valais) en 2004 | OLIVIER MAIRE/KEYSTONE

En seulement deux semaines, les glaciers suisses auraient perdu 800 millions de tonnes de neige et de glace. C’est ce qu’a écrit fin juillet le glaciologue Matthias Huss, de l’EPFZ, sur son compte Twitter. Ce dernier précise l’ampleur du phénomène pour Heidi.news.

Pourquoi c’est important. Cette fonte, exceptionnelle par son ampleur, a été causée par les deux vagues caniculaires survenues fin juin et mi-juillet. Et ce alors même qu’en mai, la couche de neige recouvrant les glaciers suisses était encore supérieure à la moyenne, grâce à des chutes de neiges tardives…

| | news

«En sacrifiant la forêt amazonienne, on scie la branche sur laquelle l'humanité est assise»

Jean-Pascal Van Ypersele au sommet SMILE for Future | Paloma Gude / SMILE for Future

Jean-Pascal van Ypersele, climatologue à l’Université de Louvain. et ancien vice-président du GIEC, était invité ce jeudi à Lausanne dans le cadre du sommet SMILE for Future. Dans un entretien accordé à Heidi.news et au Courrier, il évoque le dernier rapport du GIEC et la mobilisation de la jeunesse en faveur du climat.

Quelles sont les principales avancées du rapport du GIEC sur les sols publié aujourd’hui?
| | interview

«En Suisse, comme dans toute l'Europe, les sols sont épuisés»

Image d'illustration. | Bernd Wüstneck / Keystone

Le GIEC a publié ce jeudi son rapport spécial sur les sols et le climat. L'agronome Pascal Boivin, professeur de sciences du sol à la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (HEPIA) et président de la European Confederation of Soil Science Societies fait le point sur la situation suisse.

Comment a-t-on épuisé les sols?
| | news

Le GIEC appelle à mieux gérer les sols pour atténuer le changement climatique

Sécheresse en Allemagne, été 2018. | Jan Woitas / Keystone

Nous ne pourrons pas stopper le changement climatique sans changer nos modes de production alimentaire: voilà, en substance, la conclusion du rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) sur les sols et le climat, publié ce jeudi 8 août.

Pourquoi c'est important. Qu'ils soient occupés par de la forêt, de la prairie, des marécages ou des cultures agricoles, les sols constituent un formidable outil naturel pour puiser du dioxyde de carbone de l'atmosphère et freiner le changement climatique. Encore faut-il que les gouvernements se mettent d'accord sur leur gestion, au niveau international. C'est tout l'enjeu de ce rapport.

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

Le réchauffement climatique fait grimper la teneur en mercure de certains poissons

Thon pêché à South Portland, dans le Maine, aux Etats-Unis. | Robert F. Bukaty / Keystone

Lorsque la mer se réchauffe, la quantité de mercure dans la chair de certains poissons prédateurs, comme le thon ou le cabillaud, augmente. C’est ce que conclut une étude de chercheurs de l’université Harvard, publiée aujourd’hui dans Nature.

Pourquoi c’est important. L’OMS considère le mercure comme l’un des dix produits chimiques «extrêmement préoccupants pour la santé publique». Les gouvernements se mobilisent pour en limiter les rejets dans l’environnement, afin de réduire la contamination des poissons consommés par les populations. Ces nouveaux travaux montrent que le gchangement climatique doit aussi être pris en compte.

| | radar

Un ancien du renseignement américain explique comment Trump a empêché la parution d'un rapport sur le climat

Une raffinerie dans le Texas | DAVID GOLDMAN /AP/KEYSTONE

Rod Schoonover, ancien professeur universitaire devenu analyste pour le renseignement américain, explique dans une tribune publiée dans le New York Times comment ses travaux sur les liens entre climat et sécurité nationale ont été tus par l’administration Trump. Cette dernière a tout simplement refusé de diffuser son témoignage écrit, qui devait apparaître lors d’une audience au Congrès, s’il ne retirait pas les références au changement climatique. Suite à quoi l’analyste a préféré démissionner.

Pourquoi c’est important. Le gouvernement américain est devenu notoirement climatosceptique avec l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Selon Schoonover, une telle obstruction nuit non seulement à la science, mais aussi à la qualité des analyses fournies par le renseignement américain.

link

Lire l'article sur le site du New York Times (EN)

| | twitter

Juillet 2019, mois le plus chaud jamais mesuré sur la planète, selon les satellites Copernicus

Température mesurée pendant la canicule de 2003 à Gland | LAURENT GILLIERON/KEYSTONE

La palme du mois le plus chaud jamais mesuré à l’échelle de la planète revient au mois de juillet 2019, qui remplace ainsi dans les annales le précédent mois le plus chaud, à savoir juillet 2016. C’est ce qu’a annoncé le service européen Copernicus, entre autre chargé de suivre le changement climatique à l’aide de données satellitaires. La carte ci-dessous montre ainsi l’accroissement de la température à la surface du globe entre juillet 2019 et la moyenne des mois de juillet pour la période 1981-2010.

link

Lire le communiqué sur le site de Copernicus (EN)

| | twitter

Une expérience pour freiner le réchauffement climatique en bloquant (partiellement) les rayons du Soleil

| | radar

Dix-huit mois pour sauver la planète des dérèglements climatiques? Le faux et le vrai d'une info qui a fait le tour du web

Inondations à Cognac | Flickr

Il resterait 18 mois à l’humanité pour vraiment agir avant que la Terre ne se dérègle complètement sous les effets des changements climatiques. Cette nouvelle de la BBC, publiée le 24 juillet, a fait le tour du web.

Mais d’où sort cette estimation? Ne reste-t-il vraiment qu’un an et demi avant l’apocalypse climatique? Il semble que fin 2020 soit un échéancier connu pour tous ceux qui travaillent sur les négociations politique sur le climat, explique FranceTvInfo, qui décortique bien la question.

link

Lire l'article de FranceTvInfo

| | twitter

Le «jour du dépassement», pays par pays, résumé en un graphique

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | radar

Le charbon subit son plus fort déclin en Europe depuis 20 ans

La production d’énergie à partir de combustion de charbon a baissé de 19% durant la première moitié de 2019, la diminution la plus marquée depuis deux décennies, selon un article du NewScientist.

Pourquoi c’est intéressant. Cette chute, explicable par les prix élevé du charbon et l’installation de nouvelles centrales solaires et de champs d’éoliennes, conduit les observateurs à affirmer que le Vieux Continent pourrait être à un tournant, selon le magazine qui reprend l’analyse du think thank Sandbag.

link

Lire l'article du NewScientist (EN, paywall)

| | twitter

Alors que jamais autant d'avions n'ont volé en un jour, une canicule sans précédant écrase l'Europe

L’impact climatique du transport aérien est de plus en plus important: entre 3 et 5% du forçage climatique anthropique lui est attribué. Et la tendance est plutôt à la hausse, malgré les meilleures intentions des compagnies aériennes de réduire les émissions de leurs avions. Une solution souvent avancée, mais non encore largement concrétisée: un taxe sur le kérosène.

link

Relire notre réponse à une question de lecteur «Quelle sera la part du transport aérien dans les émissions de gaz à effet de serre en 2050?»