#civid


S'abonner
| | news

Un tiers des entreprises suisses envisagent des licenciements

Post tenebras lux: les entreprises recherchent quand même des profils capables de changer d'emplois rapidement. | Keystone / Gaetan Bally

La Fédération des entreprises suisses, Economiesuisse, relève de très fortes inquiétudes sur l’avenir de l’économie suite à un sondage effectué du 19 au 23 mars et auquel ont répondu 84 de ses membres (entreprises et associations sectorielles). Un tiers et bientôt la moitié des entreprises éprouvent des problèmes de liquidités après avoir perdu un tiers de leur chiffre d’affaires en moyenne. 30% envisagent des licenciements et les deux-tiers le recours au chômage partiel. Elles jugent néanmoins les mesures de soutien à l’économie prises par le Conseil fédéral (42 milliards de francs) suffisantes.

Pourquoi c’est crucial. Les mesures de confinement prises en Suisse et ailleurs pour éviter un engorgement meurtrier dans les services de soins intensifs des hôpitaux bloquent aussi bien l’économie intérieure que le commerce international. L’approvisionnement en produits chinois apparus au début de la crise est devenu un problème général qui agit comme un domino entraînant non seulement d’insolubles problèmes logistiques, mais aussi de plus en plus d’impayés entre entreprises. Après avoir espéré un rattrapage suite à un ralentissement temporaire, les entreprises suisses ne s’attendent pas à un retour à la normale avant au moins six mois.