#CERN

| | news

Que reste-t-il à découvrir en physique fondamentale?

Résultats d'une expérience du CERN impliquant un muon, un anti-muon, et un photon | CERN

Après la découverte du boson de Higgs il y a 7 ans jour pour jour, quel avenir pour la physique des particules? A l’occasion de la Conférence mondiale des journalistes scientifiques, qui se tient du 1er au 5 juillet à Lausanne, la question était posée à plusieurs physiciens de prestigieuses institutions suisses et internationales.

Pourquoi c’est important. Avant de faire progresser notre compréhension du monde, les infrastructures (accélérateurs, détecteurs de particules…) requises pour la recherche en physique des particules impliquent des chantiers aux coûts pharaoniques. Cela en fait un domaine stratégique, entre coopération et compétition scientifique internationale.

| | interview

Au CERN, l'intelligence artificielle aidera à relancer l'accélérateur

Les détecteurs du projet ATLAS, au CERN, produisent une quantité toujours plus grande de données, nécessitant le développement d'une IA pour les traiter. | Claudia Marcelloni De Oliveira, CERN

Membre de l'équipe de développement des futures IA du CERN, Sofia Vallecorsa a obtenue son doctorat en Physique des hautes énergies à l'université de Genève avant de poursuivre son parcours aux États-Unis. Elle a répondu à nos questions en marge de la conférence coorganisée lundi 24 juin à Genève par l’association GVA2 et Heidi.news.

Pourquoi c’est important. À l'arrêt depuis décembre 2018, l'accélérateur à particules du CERN, le LHC, est en travaux. L'objectif est d'en améliorer les performances et la puissance. Prévu pour le printemps 2021, son redémarrage nécessitera le développement d'une intelligence artificielle, notamment pour le projet ATLAS.