#cancer

| | news

Un algorithme d'intelligence artificielle détecte les tumeurs sur des images sans guidage préalable

Le logiciel de Paige IA permet de détecter les tumeurs sur des images | Paige IA

A partir d’un grand nombre d’images du même endroit du corps humain réalisées par coupes après une biopsie, il est possible d’entrainer un algorithme de deep learning à distinguer la présence de tissus tumoral sans annotation préalable. C’est ce que montrent des chercheurs du Memorial Sloan-Kettering Cancer Center à New York dans un article paru dans Nature Medecine.

Pourquoi c'est intéressant. Les aides numériques à la décision diagnostique sont en plein boom. En particulier pour détecter et classer, par leur degré de gravité, les tumeurs sur des images cliniques. Des exemples, annotés par les médecins, étaient jusque-là nécessaires aux logiciels d’intelligence artificielle pour apprendre à distinguer le tissu cancéreux du tissu sain. Avec ces nouvelles recherches, cette étape deviendrait caduque.

| | radar

Les boissons sucrées sont associées à une augmentation du risque de cancers

Photo d'illustration | Martin Brigden

«À consommer avec modération». Cette mention devrait-elle aussi concerner les boissons sucrées ? C’est la question qui se (re)pose à la lecture de travaux français publiés dans le British Medical Journal, et dont Sud Ouest se fait l’échos. Cette étude montre une association entre consommation de boissons sucrées et augmentation du risque de cancer.

Pourquoi c’est important. La consommation mondiale de boissons sucrées est en augmentation continue, soulignent les chercheurs de l’Inserm qui ont mené cette étude prospective. Mieux comprendre leur impact sur la santé est donc primordial.

| | radar

Pourquoi la «fausse viande» inquiète les organismes de santé

La viande rouge est bien plus complexe à reproduire sur base d'ingrédients végétaux que le poulet. | Pixabay

Le marché des substituts de viande est en plein boom. Or, une consommation de la léghémoglobine, une des substances présente dans les steaks végétaux qui imitent la vraie viande, pourrait favoriser des cancers de l’intestin, raconte Quartz. Les critiques ciblent également le processus de fabrication, pas si «naturel» que ça.

Comment ça marche. Impossible Foods, entreprise précurseure du secteur, utilise une levure génétiquement modifiée afin d’extraire la léghémoglobine à partir du soja. C’est cette protéine, similaire à la myoglobine animale, qui donne au substitut l’aspect, l’odeur et le goût d’une pièce de viande rouge. Le processus se trouve dans le viseur de l’Organisation mondiale de la santé.

link

Lire l'article dans Quartz (EN)

| | news

Deux ONG lancent un recours contre le brevet accordé à Novartis pour une thérapie génique

KEYSTONE/Georgios Kefalas

Le Kymriah est une thérapie anti-cancéreuse personnalisée, brevetée par Novartis. Mercredi, Public Eye et Médecins du Monde ont introduit une opposition au brevet octroyé par l’Office européen des brevets à Munich. Leur argument: «le Kymriah repose sur une technologie déjà connue».

Pourquoi on vous en parle. Selon le communiqué commun des deux ONG, le Kymriah n’est pas un médicament à proprement parler, mais une prestation médicale, un «produit de thérapie génique». Doter le procédé d’un brevet revient à le privatiser, alors que la commercialisation de cette thérapie n’est pas liée à un brevet. De plus, les hôpitaux publics pourraient utiliser la technologie liée au Kymriah plus facilement sans le brevet.

| | news

Cancers de la peau: mieux protéger les Africains albinos

Séance d'éducation thérapeutique au RDTC | Chihiro Tagata Fuji

À l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, un manuel a été publié afin d’améliorer la prévention et la prise en charge des cancers de la peau chez les Africains atteints d’albinisme. Les lésions cancéreuses, fréquentes chez ces personnes, constituent une cause majeure de mortalité prématurée.

Pourquoi c’est important. L’albinisme peut concerner jusqu’à une personne sur 1000 en Afrique sub-saharienne. Pourtant, les personnes albinos continuent d’être victime d’une forte stigmatisation et d’actes de violence dans de nombreux pays d’Afrique. L’isolement social est aussi une des premières causes de renoncement aux soins, or ces personnes sont particulièrement à risque de cancers de la peau non-mélanome.

| | news

A Chicago, les oncologues font le point sur les dernières avancées

Congrès 2019 de l'ASCO, Chicago | ASCO/Todd Buchanan 2019

Comme chaque année, les spécialistes du monde entier se sont donné rendez-vous à Chicago pour la grand-messe de l’oncologie, le congrès de l’ASCO. Si les résultats présentés sont moins «spectaculaires» que ceux des années précédentes, ils restent prometteurs. Deux experts Suisses romands commentent pour Heidi.news les résultats de deux des principaux essais révélés lors de cette édition.

Pourquoi c’est important. Le congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) se tient chaque année à Chicago. Cet évènement attire les plus grands spécialistes mondiaux de l’oncologie. Cette année le congrès a annoncé la participation de plus de 40'000 personnes! C’est à l’ASCO que les résultats des principaux essais cliniques sur les thérapies innovantes sont présentés.

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | radar

Des chercheurs de l'EPFL découvrent une «barrière» biologique contre le cancer

À gauche, une barrière de l'activine B (en rouge) est présente dans les cellules du pancréas. À droite, elle est absente | Iacovos P. Michael / EPFL

Dans les cellules cancéreuses, la rencontre de la protéine activine B et du récepteur ALK7 forme une barrière qui empêche le développement de nouvelles tumeurs et de métastases. Elle entraîne par ailleurs la mort des cellules cancéreuses. Ces résultats ont été publiés dans la revue Developmental Cell.

Pourquoi c’est important. Cette découverte de chercheurs de l’EPFL, avec des souris, confirme le rôle majeur de l’apoptose (c’est-à-dire l’autodestruction des cellules), pour lutter contre la formation des tumeurs. Elle permet aussi de mieux comprendre par quels mécanismes les cellules cancéreuses parviennent à l’éviter.

link

Lire l'article dans Developmental Cell