#californie


S'abonner
| | radar

En Californie, les véhicules Uber et Lyft polluent 50% fois plus par passager que les autres

Image d'illustration | Stock Catalog/Flickr/Creative Commons

Commander un Uber (ou Lyft, un concurrent de la firme aux Etats-Unis) est, indubitablement, une option pratique. En Californie, elle occasionne toutefois 50% plus d’émissions de CO2 par passager que les autres automobiles, selon une étude du California Air Ressources Board. En cause, le temps que les conducteurs passent seuls au volant de leur voiture dans l’attente d’une course, qui représente un tiers du temps de conduite, explique Curbed Los Angeles.

Pourquoi on en parle. Ce sont certains trajets courts qui sont explicitement visés: en 2018, une étude concluait que 60% des trajets réalisés avec Uber ou Lyft aux Etats-Unis auraient pu être réalisés en marchant, à vélo, ou encore à l’aide des transports publics. Les taxis ne sont pas explicitement mentionnés par l’article, mais il faut croire que leur coût d’entrée, plus élevé, exerce davantage un effet dissuasif sur les trajets courts. En Europe, plusieurs ONG ont récemment accusé Uber d’avoir contribué à la dégradation de la qualité de l’air à Londres et à Paris.

link

Lire l'article de Curbed Los Angeles

| | radar

Pour repeupler les forêts californiennes, ces écologistes créent des «arbres de survie»

Un pompier dans la Forêt nationale de Stanislaus, lors d'un incendie. | Goodfreephotos.com

Entre 2012 et 2016, environ 130 millions d'arbres sont morts en Californie. Une des causes principales: la sécheresse. Dans l’idée de repeupler les forêts californiennes, des chercheurs ont commencé à cultiver une nouvelle génération de pins à partir de graines extraites des cônes et pommes de pins. Pas n’importe lesquels.

Comment ça marche. Tout se joue dans la sélection. Certains spécimens de l'espèce auraient mieux supporté les conditions défavorables que d'autres. Ces graines extraites d’«arbres de survie», comme appelés par les chercheurs locaux, sont plantées dans une pinière, pour ensuite être transplantées dans une serre de l'université de Californie à Tahoe City, et finalement mises en terre autour du Lake Tahoe et dans la forêt de Kings Beach.

link

Spiegel

| | radar

En Californie, les feux menacent les lignes électriques et plongent les foyers dans le noir

California National Guard/Flickr/Creative Commons

Alors que les feux de forêt ravageurs ont repris en Californie, le fournisseur d’électricité PG&E a pris mercredi une mesure pour le moins controversée: tout simplement couper le courant. Une mesure qui touche plus de 500’000 résidents. En effet, son incapacité à bien entretenir ses lignes électriques, et en particulier à nettoyer la végétation alentours, a été incriminée dans la survenue de plusieurs départs de feux au cours des dernières années. Mais les coupures imposées peuvent mettre en danger la vie de personnes vulnérables, raconte le New York Times.

Pourquoi c’est important. Cette coupure d’électricité ne touche pas seulement les foyers de personnes bien portantes, mais également ceux où résident des personnes dont la vie dépend du bon fonctionnement de machines, par exemple sous assistance respiratoire. Mardi soir, 39 hôpitaux et 103 centres de soin infirmiers étaient également touchés, mais ont pu basculer sur des générateurs de secours, obligatoires en Californie. Le manque à gagner pour l’économie de l’Etat pourrait s’élever jusqu’à 2,5 milliards de dollars.

link

Lire l'article publié par le New York Times